Interprétation du rêve Automobile 

Corps physique, incarnation, conduite, femme désirée La voiture représente le corps physique que le conducteur – le mental – dirige de façon consciente dans son action. Sa conduite symbolise notre évolution dans la vie et la façon dont nous nous conduisons dans le monde physique. Si nous conduisons la voiture sans problème, c’est que tout va bien ; nous sommes maître de notre corps et de notre destinée. S’il y a d’autres personnes avec nous, nous sommes capables de diriger les autres, de les entraîner dans notre sillage. Mais si nous ne contrôlons pas notre véhicule ou avec difficulté, c’est que nous faisons fausse route, que les éléments sont temporairement contre nous. Les infractions au code de la route sont des avertissements visant un comportement ne respectant plus les règles morales qui sont les nôtres ou celles du groupe dans lequel nous évoluons. Nous ne sommes plus en accord avec nos actes. Si nous tombons en panne d’essence, c’est que nous manquons d’énergie, nous sommes en perte de vitalité. L’immobilisme, aussi contrariant soit-il, semble être alors la meilleure des solutions. D’autres pannes, relatives à une usure ou à des pièces défectueuses, indiquent une faiblesse passagère ou un organe malade. Si nous ne conduisons pas la voiture, cela signifie que nous ne dirigeons pas notre vie. Si le conducteur ne maîtrise pas du tout le véhicule ou fait n’importe quoi, il est temps de nous reprendre en main. Mais si la conduite et la direction sont bonnes, nous pouvons nous laisser guider ; le conducteur est un compagnon de route sur lequel nous pouvons nous reposer. La couleur de la voiture est importante dans la lecture du rêve et il convient de se reporter au symbolisme de chaque couleur. La voiture peut symboliser aussi le corps d’une autre personne, le corps désiré. Chez de nombreux hommes, dans la réalité, la voiture est assimilée à une forme féminine. Ce sens est parfois le même dans certains rêves. La voiture peut représenter la compagne ou une femme avec qui le rêveur a eu des relations sexuelles. Elle symbolise celle qu’il a conduite ou dirigée sur les chemins du plaisir. Si la clé de contact fait bien démarrer le moteur, le sens du rêve est évident. Celui qui se fait voler sa voiture a le sentiment qu’on lui « vole » sa femme. Une voiture noire dont les phares éblouissent le rêveur peut évoquer la femme fatale.   


Interprétation du rêve Abandon Angoisse, sentiment de déréliction L’abandon est à prendre au premier degré́. S’il est ressenti en rêve, l’enfant que nous étions a été confronté à l’abandon parental, sous différentes formes ; un parent abandonnique peut être présent physiquement, mais absent moralement. Le cas le plus fréquent est celui du parent dépressif, plongé dans ses abîmes doloristes et nombriliques intérieurs. C’est une mise en abyme, la répétition d’un schéma générationnel, le parent abandonnique ayant été un enfant abandonné. L’abandon engendre la dépendance affective

Interprétation du rêve Abduction  

Manque à soi-même, occultation, imposition d’un désir sur le sien Abduction, pour certains initiés, veut dire enlèvement par des extraterrestres. Cette représentation est assez rare en rêve, mais suffisamment pour figurer parmi la liste des symboles. Le scénario de l’abduction est souvent le même en rêve que dans la réalité : sensation d’avoir disparu pendant un laps de temps indéfini, d’où sentiment de temps manquant, perte de mémoire, images vagues de manipulations sur bloc médical, formes extraterrestres ou humaines futuristes, attouchements génitaux, intromissions vaginales ou anales, expériences de croisement génétique. Nombre d’extraterrestres seraient de gros pervers ! Si nous faisons un parallèle avec les phénomènes de perte de mémoire ou d’enfouissement chez les sujets traumatisés, nous trouvons les mêmes configurations. Devant une violence insoutenable (brutalité physique ou abus sexuels), la plupart des personnes se trouvent placées devant un phénomène de perte de mémoire du moment, une amnésie partielle. L’horreur de certaines scènes peut conduire le psychisme à refouler l’événement jusqu’à le faire disparaître complètement de la surface consciente. Chez Freud, cela s’appelle la censure, qui peut se nommer aussi refoulement. Face à l’horreur, il est possible aussi de vivre une décorporation, par laquelle on s’élève au-dessus de son propre corps pour fuir l’insoutenable. L’abduction peut alors symboliser un événement traumatique à connotation sexuelle qui aurait été enfoui, un enlèvement à soi-même. La plupart des scenarii étant très médicalisés, c’est le corps médical qui semble désigné comme responsable, tout du moins certains de ses membres, profitant de l’anesthésie du sujet. Sont-ce des aliens ou des aliénés ? Cependant, le fait d’être intubé pendant une opération peut faire confondre les sensations et porter le sujet à ressentir un abus sur son corps. La mise en scène médicalisée peut aussi suggérer le soin qu’est censé donner un adulte à un enfant. Si c’est le cas, alors il y a vraiment dérapage et man

Interprétation du rêve Abîme  

Angoisse, vide affectif C’est la sensation de vide, de néant qui est évoquée par l’abîme. Le sentiment de vertige ou de terreur ressentie dans le rêve face à l’abîme est similaire à celui que nous pouvons ressentir face à une réalité très difficile. La mise en abyme onirique est la répétition d’un sentiment d’impuissance, l’itération de la névrose.  

Interprétation du rêve Accident  

Comportement à risques, problème de surmenage physique Un rêve d’accident est le constat d’une conduite dangereuse ou indisciplinée. Cette image nous signale que nous avons été emporté dans une suite d’actions négatives et irréversibles, parfois à notre insu. Pour comprendre les causes de cet accident, il faut s’attacher à déchiffrer les éléments du rêve : sommes-nous en voiture, la conduisons-nous, est-elle en bon état, sommes-nous à un croisement ? Si le conducteur est responsable de l’accident, c’est que, dans la réalité, le rêveur a une telle conduite à risque qu’elle va la mener à un choc violent dans sa vie, professionnelle ou affective. Mais le rêveur peut n’être que la victime passive. Dans ce cas, l’avertissement doit être pris avec le même sérieux. Ne pas être responsable (conscient) de ses actes est parfois un comportement d’autruche. Le rêve vient nous rappeler à l’ordre. Un accident de la circulation est aussi une mise en garde contre un mode de vie trop excessif, à cent à l’heure. La circulation et le flot des voitures peuvent représenter le flux sanguin, et l’accident, une menace d’infarctus suite à un surmenage prolongé, une dépense d’énergie trop importante ou trop de stress. C’est une invitation à ralentir une activité trop épuisante, à éviter le surmenage.  

Interprétation du rêve Accouchement  

Maïeutique Accoucher, c’est mettre au jour, rendre viable un projet, une partie de soi. C’est le travail psy qui permet cet accouchement, et donc son praticien, le thérapeute qui pratique l’art de la maïeutique, est celui qui fait naître à eux-mêmes ceux qui le consultent.  

Interprétation du rêve Adultère  

Ne pas être soi-même, jouer un rôle, sentiments d’illégitimité, mensonge parental, projection, jalousie introjectée Théâtre de nos angoisses, le rêve met en scène fréquemment l’une des pires : la tromperie amoureuse. Cette situation, comme nombre d’émotions oniriques, est vécue de façon paroxysmique, comme une trahison épouvantable. Le mot « adultère » exprime alors, avec une notion de morale ajoutée, la notion de transgression terrible et condamnable. Le premier lien à faire est celui d’avoir été trompé dans notre amour. Notre Inconscient nous fait entendre qu’on nous a menti, que les sentiments qu’on nous exprime seraient mensongers. Il s’agit la plupart du temps d’une résonance ancienne, un ressenti relatif à l’amour que nos parents prétendaient nous offrir et qui n’était pas en accord avec nos perceptions profondes. Il peut s’agir d’un mensonge manifeste où l’un des parents affirme verbalement son amour, mais ne fait aucun geste dans ce sens ou prouve le contraire par ses actes. De façon différente, l’enfant peut se sentir en concurrence, dans une problématique œdipienne, victime de la jalousie puérile de l’un des parents. Il a pu y avoir aussi des iniquités ou des préférences dans la fratrie, malgré un déni parental. Si le message de rejet, de concurrence ou de préférence est politiquement incorrect, il est donc censuré, mais psycho-actif. Notre Inconscient nous représente ce déséquilibre et ce sentiment d’insécurité ou d’illégitimité pour que nous le résolvions. Si ce n’était le cas, notre Inconscient négatif nous pousserait à le rejouer dans la réalité. Les scènes oniriques où la jalousie nous tenaille, mais où la tromperie ne peut être prouvée, mais seulement supputée, sont relatives à cette configuration de l’enfance. La jalousie n’est pas une composante naturelle, mais un sentiment projeté et introjecté. Elle ne nous appartient pas. Le plus souvent, quand nous rêvons que notre partenaire nous trompe, c’est nous qui nous trompons ; nous doutons trop de nous, de notre légitimité et de la place que nous occupons dans l’affect de l’autre. Cette inflexion fait que nous ne sommes pas réellement nous-même avec la personne aimée. Nous jouons un rôle devant elle. Il est donc normal que le rêve révèle cette tromperie et anime le personnage que nous jouons dans les bras de l’être aimé. Ce personnage est confondu avec un(e) rival(e). En miroir, c’est parfois l’autre qui joue un rôle, qui n’est pas réellement lui-même ou elle-même face au sentiment amoureux. Nous pouvons aussi projeter une image fausse sur l’autre. C’est vraiment une projection : nous faisons l’amour avec un fantasme, une création de notre esprit que nous calquons sur son visage, la femme ou l’homme idéal. Ce sentiment de trahison peut donc être ressenti quand nous jouons un rôle face à l’autre, soit pour nous déguiser, pensant répondre au désir de l’autre, soit parce que l’autre n’est pas capable de nous voir tel que nous sommes. Dans une acception de désir pervers, la tromperie peut être aussi un désir inconscient d’être trompé : nous ne méritons pas l’amour que l’autre nous porte. Pour certaines femmes, la tromperie vécue en rêve viendrait confirmer une croyance négative acquise et introjectée par la culture familiale ou maternelle : les hommes sont tous pareils, infidèles. Par compensation, par peur d’être trompé, le rêve peut aussi produire cette image fantasmagorique négative pour ne pas avoir à la vivre dans la réalité.  

Interprétation du rêve Araignée  

Représentation de la mère négative : possessive, étouffante, surprotectrice, dévorante ou contrôlante, emprise mentale, dérangement mental. Voici un des symboles les plus fréquents du monde onirique. Si l’araignée appartient davantage aux rêves des enfants, elle tisse encore sa toile dans certains rêves d’adultes. L’araignée est associée à l’obscurité et à la couleur noire, comme dans « idées noires ». Elle symbolise la mère négative. Certains pourraient s’étonner de cette interprétation offrant une image peu sympathique de leur mère quand celle-ci a toujours été aimante et dévouée pour ses enfants, ne vivant que pour eux. C’est bien cet aspect que veut évoquer l’image de l’araignée, celle d’une mère trop possessive, tissant sans cesse des liens d’amour qui retiennent ceux qui l’entourent. Cet amour est engluant et envahissant, créant un sentiment d’étouffement et une situation de dépendance. L’enfant est prisonnier de l’amour trop grand qu’elle prodigue comme de celui qu’il pense devoir à sa mère. Cet amour, au lieu de l’épanouir, le dévore. Il peut empêcher toute évolution personnelle. L’araignée, c’est aussi celle qui se nourrit de l’amour de ses enfants quand celui-ci est unilatéral. Elle réclame de l’amour par tous les moyens. Certaines formes de maltraitance peuvent rendre l’enfant dépendant de l’attente de l’amour de sa mère. Il espère que celle-ci sera meilleure un jour et cette illusion lui fait imaginer qu’elle serait capable du même amour que celui qu’il lui prodigue. C’est l’attente amoureuse, celle qui crée la dépendance affective. Devant la dure réalité, l’enfant idéalise la mère, pouvant même arriver à se persuader qu’il a été aimé, tant il a lui-même produit d’amour vers elle. En référence au mythe d’Arachné, qui se mesura à la déesse Pallas Athénée, l’araignée symbolise la présomption et l’arrogance de la mère, celle qui pense savoir et faire mieux que quiconque son métier de mère. C’est la « mygalomanie ». Elle symbolise ainsi la toute-puissance infantile de la mère, celle qui est passée du stade de l’enfance à celui de mère sans avoir réalisé sa nature de femme. L’amour de la mère-araignée est éloigné de la lumière et de l’intelligence. L’araignée symbolise ainsi les pensées parasites qui envahissent le mental du rêveur comme les toiles d’araignées au plafond. Elle vit dans les zones d’ombre, encore inconnues du psychisme du rêveur. L’expression « Une araignée au plafond » est le reflet de la déraison que pourrait entraîner cet amour engluant. Les rêves où l’araignée est située au plafond symbolisent donc cet amour déraisonnable qui induit des troubles du comportement affectif. La mère-araignée est une mère angoissée, qui veut tout contrôler. C’est son angoisse profonde qui la rend aussi toxique et dévorante. Selon cette dernière orientation, l’araignée symbolise aussi la femme qui a fait du mal, mais qu’on aime encore. Cette araignée est une image de la veuve noire, une espèce dont la femelle dévore le mâle après la fécondation. C’est une représentation négative de celle qui cherche à castrer l’homme auquel elle entend se substituer. Pourtant, elle crée un lien auquel l’homme reste accroché. Quelquefois, l’araignée peut représenter le père qui se substitue à la mère et qui exerce une même emprise sur le psychisme et l’affect de ses enfants. Il est donc très important de voir si un élément ne signale pas dans le rêve qu’il s’agit d’une autre forme que celle de la mère, s’il ne s’agit pas d’un père manipulateur. Si c’est le cas, l’araignée peut apparaître sous des formes mécaniques, presque robotisées. Habitante des recoins obscurs de la psyché, l’araignée peut être confusionnante. Dans ce sens, les glissements sémantiques associés à l’araignée sont pléthore, le plus connu étant celui de Jacques Prévert : « Un nouveau pape est appelé à régner. Araignée… Quel drôle de nom pour un pape ! » En effet… Nous pouvons entendre aussi : « La reine y est, l’art est niais, l’arrêt nié, la raie niée. » Ajoutons que l’araignée velue peut être une image fugace et floue du sexe de la mère entraperçu inopinément par l’enfant. Et enfin, de façon beaucoup plus positive et sur un plan plus universel, l’araignée symbolise la grande tisseuse, celle qui crée le cosmos et le maintien par sa toile.  

Interprétation du rêve Ailes  

Détachement, zèle, partie attenante, elle Si elles sont habituellement réservées aux volatiles, dans les rêves les ailes ornent indifféremment le cheval ou le lion. Ces images sont fréquentes dans le bestiaire des animaux fabuleux ou mythologiques. Les ailes donnent une dimension spirituelle ou démoniaque à ceux qui en sont pourvus. Quand elles sont portées par un être humain, les ailes rejoignent le symbolisme de l’ange. Dans les deux cas, elles symbolisent le dépassement de sa propre nature, la transformation positive qui s’opère en soi. D’une manière générale, les ailes évoquent la liberté, le détachement de la matière. Mais elles sont aussi le signe des choses qui échappent, ou d’une réalité difficile à gérer si nous ne maîtrisons pas la monture ailée. Les ailes peuvent suggérer une tendance au rêve et la peur de la réalité.  

Interprétation du rêve Arc-en-ciel  

Pont spirituel Dans l’imaginaire de chacun, l’arc-en-ciel est un pont aux rives inconnues et fantasmagoriques. Symboliquement, c’est un pont qui relie la Terre au Ciel, un passage initiatique ou spirituel. L’arc-en-ciel est le signe d’une ouverture sur le monde – dans sa globalité – et le signe de l’accès à une vérité intérieure. Les sept couleurs qui le composent nous renvoient au symbolisme de ce chiffre. C’est aussi une vision du monde chatoyante et harmonieuse. Les rêves d’arc-en-ciel laissent au réveil un sentiment de bien-être qui demeure longtemps après celui-ci. L’arc-en-ciel est le symbole d’un passage accompli 

Interprétation du rêve Arc / Flèche  

Tension du désir, arme de Cupidon et de l’amour, ingéniosité, continuité, atteindre son but mentalement L’arc est indissociable du symbolisme de la flèche. Il représente l’énergie qui la propulse. L’arc est le moteur de l’amour, celui que la flèche de Cupidon inocule. La tension de la corde évoque le désir, sa montée et le relâchement, l’apaisement de celui-ci. Il y a donc une connotation sexuelle, confirmée par la flèche qui pénètre. La flèche se dirige vers l’objet de la tension ou de l’attention et désigne ainsi celui qui doit « tomber » amoureux. Dans la vision de Khalil Gibran, « vos enfants ne sont pas vos enfants, vous êtes l’arc et ils sont la flèche », nous voyons une continuité de la pulsion sexuelle amoureuse, celle qui les a fait naître ; l’énergie qui a permis de bander l’arc est aussi une énergie de libération nous incitant à laisser nos enfants s’épanouir loin de nous, loin d’un amour parental trop engluant et exclusif. Les enfants sont des individus appelés à devenir adultes et à engendrer eux aussi, s’ils le souhaitent. Leur trajectoire leur appartient, même si c’est le parent qui a initié la pulsion initiale. Dans l’art du tir à l’arc zen, la montée de l’énergie et la concentration sont plus importantes que l’envoi de la flèche elle-même. Le tir n’est pas forcément nécessaire. C’est une notion de puissance dominée qui est symbolisée ici. Il ne peut y avoir de puissance que si le guerrier se maîtrise parfaitement. Il ne peut y avoir d’amour si les principes masculin et féminin ne sont pas en accord. L’arc maîtrisé représente à ce titre l’être qui gouverne au mieux ses énergies intérieures 

Interprétation du rêve Argent-métal  

L’argent est un symbole lunaire, un principe féminin, une valeur très positive. Symboliquement, l’argent est indissociable du processus alchimique. L’argent est une étape transitoire de la transmutation qui doit aboutir à l’or. Le rêveur qui découvre de l’argent est en pleine transformation intérieure. Il découvre de nouvelles richesses en lui. Mais la présence ou la possession de ce métal, aussi précieux soit-il, n’est pas une finalité. Celui qui s’en contenterait ne serait qu’à la moitié de son potentiel. Il serait dommage de s’arrêter en si bon chemin… L’argent qui s’amasse est un signe de stagnation, et ce qui stagne se corrompt. Ce sens nous mène à celui de l’ argent-monnaie, plus négatif. 

Interprétation du rêve Argent-monnaie : L’argent est de l’énergie à l’état pur, un potentiel, une forme de pouvoir. Cette forme d’énergie n’est pas négligeable, mais parfois dangereuse, surtout quand l’argent s’accumule. On dit que l’argent est le nerf de la guerre. L’argent est aussi un substitut de l’amour. Rêver d’argent, en trouver beaucoup ou en posséder, c’est avoir besoin de se rassurer, c’est vouloir combler un manque d’amour ressenti dans l’enfance. Sa possession donne le sentiment illusoire d’être plus aimable. C’est rassurant, mais jamais satisfaisant. L’argent n’achète pas tout. Certains adultes trop accaparés par leur travail ou leurs problèmes personnels, toujours indisponibles pour leurs enfants, couvrent ceux-ci de présents comme pour acheter leur affection, par compensation. Ce schéma peut être reproductible et altérer les valeurs humaines. La première chose qu’un enfant demande, c’est de l’amour, pas des compensations. Dans un sens plus positif, celui qui rêve qu’il trouve de l’argent est en train de découvrir une énergie nouvelle et de nouveaux moyens. Trouver de l’argent et le vivre de façon euphorique, c’est avoir accès à davantage de valeurs et de richesses intérieures. C’est se donner soudain plus de valeurs. Celui qui rêve qu’il perd de l’argent ou qu’on lui en vole a le sentiment de ne pas être aimé à sa juste valeur, et de dépenser beaucoup d’énergie pour n’être finalement pas payé de retour. Ne pas avoir assez d’argent, c’est ne pas se donner assez de valeur. L’argent représente toujours la contrepartie de quelque chose. Une grosse somme est toujours l’équivalent d’un travail, d’un labeur, d’un effort physique ou mental. Il y a une notion d’équivalence très forte contenue dans ce symbole.  

Interprétation du rêve Ascenseur  

Pulsion sexuelle, montée de la libido, débordement émotionnel, émotivité L’ascenseur et son mouvement symbolisent la montée de la libido, la circulation interne de cette énergie. Les rêves d’ascenseur sont presque toujours des rêves d’angoisse. Ce lieu clos est en rêve encore plus oppressant que dans la réalité. Il est très rare qu’il obéisse aux commandes. Sa course ne semble pas vouloir s’arrêter et il menace le plus souvent de crever le plafond. Plus rarement, il s’enfonce dans le sol. Ce qui est curieux, c’est que dans la réalité, l’angoisse liée à l’ascenseur est davantage celle de rester bloqué à l’intérieur, d’étouffer, comme dans un cercueil. Cette appréhension est celle d’une pulsion de mort, alors qu’en tant que principe de la libido, l’ascenseur symbolise la pulsion de vie, mais souvent interdite ou incomprise. Si nous sommes sujet à des rêves d’ascenseurs incontrôlables, c’est que nous sommes d’une nature trop émotive, facilement inquiète, peut-être hypocondriaque. Nos énergies sexuelles ne sont pas maîtrisées, ni canalisées, souvent trop fortes ou impétueuses, et elles sont déplacées en émotivité. De telles personnes rougissent facilement. Les rêves d’ascenseur sont plus spécifiquement féminins. Quand ils sont fréquents, ils révèlent une peur de la sexualité, une difficulté à s’abandonner complètement dans les bras d’un homme et donc la crainte de ne pouvoir atteindre un plaisir total. Si c’est le cas, cela veut dire que la rêveuse a la capacité d’atteindre des sommets, mais que la peur l’arrête devant ce flot d’énergie qui risque de la submerger. La course de l’ascenseur est semblable à la montée du plaisir qui doit mener au septième ciel de façon fulgurante. L’angoisse de l’ascenseur tendrait à suggérer une crainte de l’univers masculin malgré une forte attirance. L’origine de cette crainte vient souvent de la relation au père. Celui-ci pouvait être redouté tout autant que désiré, de par son inaccessibilité, car trop distant. Il est possible aussi que les pulsions incontrôlées du père aient pu être ressenties de manière inquiétante et ambiguë, déclenchant une forte émotivité chez l’enfant. Et c’est parfois un interdit face à l’image de la mère, qui apparaît comme frigide et qui n’a pas donné à sa fille une image positive de la sensualité. D’une façon générale, la peur de l’ascenseur est la peur et l’interdit de ses propres pulsions. Un ascenseur aux parois transparentes générant un vertige peut révéler la peur d’être vue dans l’intimité. Heureusement, il existe des rêves où l’ascenseur emporte sa passagère là où elle veut aller, quand l’angoisse est enfin vaincue.  

Interprétation du rêve Ange  

Messager, connexion spirituelle, sublimation 
Fuite de la réalité L’imaginaire humain est riche en représentations angéliques. Ange gardien, messager, solitaire ou ange déchu, quand il n’est pas tentateur, l’ange fait des apparitions dans les songes des hommes. Messager du ciel, il est le révélateur d’une nature spirituelle. L’ange guide les hommes et protègent physiquement ceux auxquels il s’attache. Si dans la réalité, le désir de voir apparaître des anges est symptomatique d’un désir de fuite et d’une difficulté d’ancrage, l’apparition d’un ange en rêve serait davantage le constat d’une évolution intérieure, d’une rencontre avec sa conscience et d’un juste cheminement. Celui qui rêve d’ange est dans un réel dialogue intérieur, en pleine possession de ses moyens. Dans un autre sens, on dit couramment d’une belle jeune fille que c’est un ange, pour la pureté des sentiments qu’elle inspire. L’ange de nos rêves peut évoquer ainsi l’amour que nous ressentons pour une femme quand celle-ci nous attire vers un dépassement de soi et nous invite à une élévation spirituelle. Il faut se mettre à la hauteur de l’objet de notre amour. Mais, malheureusement, on dit aussi que les anges n’ont pas de sexe… C’est une terrible révélation. Notre part angélique peut être l’enfant en nous.  

Interprétation du rêve Avortement  

Fin d’un projet, échec Acte difficile, autant dans le rêve que dans la réalité, l’avortement s’oppose à la vie, à la naissance. Si une femme s’étonne de faire un tel rêve alors qu’elle n’est pas enceinte, ce n’est ni l’annonce d’une prochaine grossesse, ni d’un décès. Le plus souvent, l’avortement est relatif à un projet important qui échoue, qui avorte. Ce peut être un projet externe et concret aussi bien qu’une partie de nous, une nouvelle facette de notre personnalité naissante qui vient de disparaître. L’avortement est donc le constat négatif d’un sentiment d’impuissance à réaliser un projet concret.  

Interprétation du rêve Avion  

Changement d’état souvent angoissant, force de libération, puissance des garçons Ce sont les avions de ligne qui sont les plus fréquents dans nos rêves. Ils suggèrent ainsi une idée de déplacement, de voyage, de nécessité d’aller d’un point vers un autre, plus que le plaisir de voler. Davantage que dans la réalité, l’avion onirique est générateur d’angoisse. En effet, nous remettons notre vie entre les mains du pilote sans possibilité d’intervenir ou de contrôler la situation. Ce n’est pas un vol pour échapper à nos soucis, mais bien pour aller quelque part, pour changer d’état. Cela veut dire qu’il est nécessaire de surmonter notre angoisse et de lâcher prise. L’avion qui nous éloigne du sol suggère des courants célestes qui nous dépassent, des lignes directrices qu’il faut emprunter parce qu’elles sont celles de notre destinée, celles de notre destination. Celui qui refuse d’avancer, qui reste cloué au sol ne peut se transformer et évoluer dans le sens de la vie.  

Interprétation du rêve Bagage  

Pouvoir, alliance, appartenance Plus spirituel et plus symbolique que la bague, l’anneau est aussi plus rare dans les rêves. Dans les contes et légendes, l’anneau est investi d’un pouvoir magique. Il se porte généralement au doigt. L’anneau à l’oreille est le signe de l’initié. Celui qui possède l’anneau est le détenteur d’un pouvoir. L’anneau ne se transmet pas s’il n’y a pas d’initiation ; il se gagne par la démonstration de bravoure, d’intelligence ou de valeurs morales. Si le rêveur trouve un anneau, cela signifie qu’il vient d’accéder à un pouvoir, à une énergie intérieure jusque-là ignorée ou inutilisée, mais qu’un travail a fait jaillir en lui. L’anneau est un symbole d’alliance. Elle est le témoin d’un acte qui est un engagement et ne peut être rompu. Enfiler un anneau à son doigt, c’est unir le féminin (cercle, anneau) et le masculin (doigt, phallus). L’anneau marque un signe d’appartenance ou de rattachement à un ensemble fermé. C’est une union, pour le meilleur et pour le pire. Ici, le symbolisme est ambivalent. L’anneau est aussi bien la marque de l’initié que de l’esclave, mais il est toujours le signe d’une obéissance à une règle, l’appartenance à un cercle et l’observance de ses rites 

Interprétation du rêve Bague  

Du pouvoir, matérialité Comme tous les objets de forme circulaire, la bague évoque l’appartenance à un cercle. Le symbolisme de la bague possède un sens atavique, davantage que pour les autres bijoux. C’est souvent un bien qui se transmet de mère à fille, une bague sentimentale, chargée d’affects, honorifique. La bague représente un héritage, une continuité familiale et une appartenance. Autrefois, la bague ou chevalière se transmettait de père à fils, dans les familles puissantes. Elle est investie dans ce cas d’un certain pouvoir, d’une autorité. Elle peut représenter l’identité de la personne à qui elle appartient ou appartenait. Si une femme se voit remettre une bague ayant appartenu à sa mère, cela signifie qu’elle est maintenant la détentrice légitime de l’autorité maternelle. Elle se substitue à sa mère, à laquelle elle n’est plus assujettie. Ce type de rêve est très positif car il montre que la personne a réussi à dépasser son statut d’enfant pour devenir une adulte capable d’assumer ses fonctions directrices. Cependant, cette autorité nouvelle ne s’exerce que sur un plan terrestre. La bague appartient au temporel 

Interprétation du rêve Balai 

 Coup de balai nécessaire, accessoire phallique de la ménagère ou de la sorcière Rêve r de balai, cela tombe sous le sens, évoque une idée de ménage, de besoin de balayer. C’est notre maison symbolique, notre être intérieur qui a besoin de ménage, d’un bon coup de balai. Il ne faut pas laisser la poussière du temps et des habitudes s’accumuler au risque de nous envahir le mental. Une autre approche nous montre le balai, notamment son manche, comme un instrument d’aspect un peu phallique. C’est un bâton, une arme utile pour lutter contre la poussière ou repousser d’éventuels envahisseurs. À ce titre, il représente les énergies masculines que déploie une femme pour agir, se défendre. Poussée à l’extrême, cette représentation est celle du balai de la sorcière, instrument de pouvoir et même de toute-puissance. Le manche du balai se substitue à l’attribut viril. La femme qui tient le manche est celle qui dirige. Celle qui rêve d’un balai plus agressif que ménager peut être en lutte avec l’autorité masculine.  

Interprétation du rêve Baleine  

Ventre de la mère, contemplation intérieure, perte momentanée de la conscience, terreur ou émerveillement sur son immensité intérieure, réflexion sur les origines et sur la mort La plupart des traditions concernant ce symbole sont liées au mythe de Jonas. La baleine est un ventre, le ventre de la mer, de la mère archaïque. La baleine primitive, celle qui pourrait tout engloutir, est une image fantasmagorique, sans lien avec la baleine réelle et ses fanons. Les dimensions de la baleine sont en proportion de celles de notre Inconscient : démesurées. Un rêve où apparaît une baleine menaçante représente le rêveur submergé par son Inconscient. Il risque d’être absorbé par lui, comme Jonas. Le voyage de Jonas est une plongée au plus profond de soi, loin de la conscience. Mais cette plongée est bénéfique. Elle permet au rêveur de contempler cette part de lui inconnue. De cette période de retrait et de réflexion doit jaillir la vérité sur sa propre nature. Cette remontée est inéluctable ; la baleine doit remonter à la surface pour respirer, sous peine de suffoquer. Une baleine blanche peut représenter un intercesseur entre les vivants et les morts. Elle pourrait être associée à Kali, la mère qui nous donne la vie et nous condamne à mort, nous rappelant qu’il y a eu une avant-vie et qu’il y aura une après-vie. Elle symbolise ce qui précède la conscience, le monde organique utérin. Elle nous renvoie ainsi à la fin de l’existence organique et pose la question de ce qui subsiste.  

Interprétation du rêve bandit 

Aspect masculin immature et violent, homme anxiogène, impuissance, peur des hommes en général Le voyou, le bad boy, la « kaïra » ou le gangster symbolise un homme immature. C’est un être qui n’a pas grandi de l’intérieur et qui adopte des attitudes et une apparence qui lui semblent viriles. Un voyou est un adulte sans autorité qui s’exprime par la violence. Il entend ainsi faire preuve d’une force qui lui fait défaut dans la réalité. La violence est issue de la toute-puissance infantile, un défaut de construction qui laisse l’individu complexé et impuissant : chaque fois qu’il y a production de violence, il y a échec intérieur et constat d’impuissance. La puissance est constructive, positive et n’a pas besoin de démonstration ; comme la force véritable, elle est ! Pour un enfant, le voyou est souvent l’image de son propre père quand il a le sentiment inconscient que celui-ci n’est pas vraiment adulte et responsable. Ses démonstrations d’autorité engendrent plus la crainte que le respect, n’étant fondées sur rien de solide, plutôt arbitraires, et pouvant dégénérer sans aucun contrôle. Pour l’enfant qui a été exposé à cette forme immature et irresponsable, il demeure une crainte de l’homme en général, par amalgame. Ce ressenti peut subsister chez un adulte et plus spécialement chez une femme. Le voyou devient ainsi une représentation de l’homme négatif, celui qui n’a pas grandi, ni évolué, qui reste au stade de la crise d’opposition correspondant au stade anal dans la topologie psychologique freudienne. L’image du voyou s’oppose à celle du policier comme en miroir. Le voyou est une émanation du Ça, anarchique, soumise à une répression du Surmoi tout autant anarchique. Ce dernier s’est mal construit et n’a pas réussi à mettre en place un ministère de l’intérieur cohérent. Les deux représentent des extrêmes qui se rejoignent. Il est évident que ce type d’homme a été livré à lui-même ou soumis à l’autorité arbitraire qu’il reproduit. Le voyou est en souffrance, le Moi n’arrivant pas à se stabiliser et à s’affirmer, ce qui donne cette nature instable et explosive. La révolution intérieure n’aboutit pas à l’évolution ; l’individu tourne en rond et éructe sa vieille colère. Il traite le monde comme il se traite lui-même, utilisant des termes obsolètes de l’argot désuet de ses arrière-grands-parents, tel « baltringue », mot qui ne veut rien dire et qui le renvoie à lui-même.  

Interprétation du rêve Banque  

Réserves d’énergies, potentiel La banque représente les réserves d’énergies qui sont à notre disposition. C’est un lieu de stockage. Il est fréquent que nous ne les utilisions pas et que nous les gardions peut-être inutilement. Elles deviennent statiques et pèsent sur nous quand les murs sont trop épais, que nous ne pouvons plus y entrer ou en sortir, ou que nous avons des problèmes avec notre banquier. D’une façon générale, la banque est l’endroit où nous stockons nos richesses – comme une banque de données, une banque du sperme ou une banque de projets. C’est parfois le lieu de l’argent qui dort, des énergies en sommeil.  

Interprétation du rêve Barrières  

es barrières représentent nos limites et celles des autres, celles que nous ne devons pas franchir pour respecter le domaine de l’autre. Cependant, quelquefois, il est possible de franchir certaines barrières, celles que notre Surmoi imposait pour augmenter notre potentiel et notre champ de conscience. Barre hier, sois maintenant et ouvre demain.  

Interprétation du rêve Bassin  

Enclave matricielle Le bassin est un élément décoratif assez présent dans les rêves. En tant que contenant du principe féminin, il renvoie à un concept féminin et maternel. Le bassin symbolise souvent celui de la mère, celui qui nous a porté. Il est important de s’en dégager. Rêve bateau histoire importante, voyage dans la vie à plusieurs 
Se faire avoir, entraîner dans une histoire fumeuse Embarcation onirique par excellence, le bateau navigue souvent sur les flots de nos rêves. En opposition avec la barque, le bateau est le véhicule des vivants, de leur vie et de leur histoire. Le bateau symbolise le déplacement temporel collectif. Il s’agit toujours d’une histoire vécue avec plusieurs personnes, histoire qui va s’inscrire dans une durée plus ou moins importante, le temps de la traversée. Celle-ci est d’autant plus importante que le bateau est gros. Mais ce voyage ne se fait pas dans le dépouillement. Nous emportons notre culture et nos richesses dans cet espace collectif. Cependant, nous serons captifs de cette structure le temps du voyage. Par exemple, un couple qui s’unit et qui va engendrer se doit, logiquement, de rester à bord pour assumer les fonctions inhérentes à la vie maritale et parentale. C’est mieux pour les enfants, sauf conflits trop importants. Quand il s’agit du départ d’un quai, le bateau symbolise un changement d’existence, une nouvelle histoire qui commence. L’importance de l’histoire est relative à la taille du bateau et à son apparence. Le paquebot est plus familier dans nos rêves que dans la réalité. Prendre un bateau, c’est prendre un départ, un nouveau cap, mettre tout son espoir dans une direction de vie qui implique une collectivité, soit réduite (familiale), soit plus ou moins importante (professionnelle). Il est donc important de savoir dans quelle histoire nous nous embarquons et avec qui. Si nous avons manqué le départ et si, sur le quai, nous regardons le bateau s’éloigner, c’est que nous avons conscience d’avoir laissé échapper une opportunité importante. Celle-ci pouvait être professionnelle, culturelle ou familiale. Sur le plan négatif, monter un bateau, c’est vouloir embarquer quelqu’un dans une histoire douteuse, avec des intentions négatives ou malhonnêtes. Se faire mener en bateau, c’est être grugé, trompé, surtout si nous sommes trop naïfs.  

Interprétation du rêve Berceau  

aisseau du voyage de la vie, creuset originel C’est un symbole protecteur qui nous accueille après la naissance. Le berceau est à l’opposé du symbole de la barque, qui nous fait passer dans le royaume des morts ; le berceau nous accueille dans le royaume des vivants. Il nous situe après le passage, après la transformation. Quelquefois, comme dans le récit de la naissance de Moïse, ce passage n’est pas terminé. Il nous faut affronter une nouvelle épreuve avant de naître véritablement.  

Interprétation du rêve Bave  

Symbole assez rare dans les rêves, la salive est un fluide, un élément féminin, plutôt en rapport avec la symbolique de la bouche. Si de la salive s’échappe de la bouche, c’est de la bave et nous pouvons alors entendre « baver » dans tous les sens du terme : de désir, de plaisir ou beaucoup parler des autres, voire trop. Si c’est dans un cadre « psycho », alors, ce n’est pas trop, mais attention à ne pas jouir du processus narcissique et à ne pas s’enfermer dans une psychanalyse sans faim.  

Interprétation du rêve Billet Argent  

Promesse de valeur Quand l’argent est représenté sous forme de billet, la valeur de ce symbole est distanciée. Comme l’assignat, son ancêtre, le billet est sujet à promesse, à pouvoir, à contrefaçon, à dépréciation et à répudiation. Il représente ainsi un avoir potentiel. Un billet, c’est parfois un mot d’amour, une promesse de valeur reconnue et d’échange. Il peut représenter un biais pour exprimer son affection ou sa défection. La valeur numéraire du billet est à noter si elle est visible en rêve, et il convient de se reporter au symbolisme de ce chiffre.  

Interprétation du rêve Blessure  

Douleurs du passé, meurtrissure psychique ou affective Au sens premier, la blessure visible symbolise celle, plus intérieure, que nous avons ressentie dans un mode relationnel, soit il y a longtemps, étant enfant, soit récemment, étant adulte. Dans le cas d’une blessure ancienne, si celle-ci nous fait souffrir comme si elle était actuelle, c’est qu’elle est toujours vivante en nous et n’a pas été soignée. Elle a sans doute été ravivée par un événement récent similaire. Dans un second sens, pour une jeune femme, la blessure représente quelquefois son propre sexe, perçue d’une façon vulnérable. Chez une jeune fille, l’apparition des règles peut être ressentie avec beaucoup de crainte, et même de terreur si elle n’a pas été prévenue. D’une manière générale la blessure évoque un sentiment de recul vis-à- vis du sexe masculin, perçu comme une arme, comme une lame qui s’enfonce et qui pénètre dans la chair 

Interprétation du rêve Bougie  

Principes du corps et de l’âme, nombre d’années, cycles À l’image de la vie, la bougie se consume doucement. Elle est symbole de celle-ci et de lumière, ainsi que d’une dimension spirituelle. La bougie est une représentation de l’homme dressé dans la posture debout qui affirme sa verticalité. Le feu sacré l’habite et brille au-dessus de lui. Cette flamme symbolise l’âme humaine qui éclaire et réchauffe notre corps et celui des autres. Témoin de la vie consciente, cette même flamme s’éteint quand la vie quitte le corps et s’élève en fumée vers le ciel. La bougie suggère une notion de renouvellement, de cycle. Si le corps de la bougie se consume et disparaît, la flamme, elle, se transmet. Un rêve de bougie qui s’éteint symbolise une âme qui s’en va. Un rêve de bougies multiples révèle un sentiment de communauté et d’élévation. La bougie possède un sens sacré dans toutes les traditions. Dans un sens plus retreint, les bougies peuvent symboliser les années ou un anniversaire. Elles sont commémoratives, votives ou festives .

Interprétation du rêve Brûler  

Faire brûler, c’est vouloir faire disparaître. Cette action peut obéir cependant à deux volontés opposées.  – La première est celle d’une révolte face à l’inertie du passé. Le feu purificateur vient consumer les choses qui se sont accumulées, celles qui s’opposent à la vie. Il n’y a parfois pas d’autre alternative que cette violence. Dans ce type de rêve, un seul élément est en train de brûler. Sa nature permet de déterminer le problème auquel est confronté le rêveur. – Dans le deuxième cas, si des immeubles, des maisons, des voitures sont en train de brûler, ce rêve est révélateur d’un désordre mental ou de colère néfastes. Les énergies intérieures ont trop été longtemps contenues et s’expriment de façon destructrice. De façon plus imagée, nous pouvons brûler de désir, d’impatience, être proche d’un but ou vouloir brûler les étapes.  

Interprétation du rêve Cafard  

Idées noires, parasitage et pollution mentale, déprime, dépression Voici la représentation la plus parfaite de l’aspect négatif des insectes, aspect très présent dans l’entomologie onirique. Avoir le cafard, c’est avoir la tête emplie d’idées noires, tellement envahie de parasites que nous en venons à broyer du noir. Rêver de cafards qui envahissent la maison, c’est être la proie de pensées très négatives. Ces pensées induisent un sentiment profond de malaise, jusqu’au dégoût et d’une dépréciation de soi-même, symptômes de la dépression.  

Interprétation du rêve Cambrioleur  

Voleur d’affection, angoisse, insécurité affective Tout d’abord, le cambrioleur, c’est le voleur d’affection, celui qui s’introduit clandestinement dans le foyer et vient détourner l’attention des parents de leurs enfants. La plupart du temps, le cambrioleur représente l’amant ou la maîtresse (le « cabrioleur ») qui s’est immiscé dans le cœur d’un des parents, l’éloignant de son enfant. Le cambrioleur, c’est la présence illicite et cachée que l’enfant a ressentie inconsciemment, une intrusion dans la vie familiale. Le plus souvent, la présence d’un cambrioleur est le signe d’un danger et d’une inquiétude pour notre maison, c’est-à-dire pour notre moi intérieur ou notre corps. Cette vision onirique peut être le signe d’une perte de vitalité. Comme un microbe ou un parasite, le cambrioleur s’introduit chez nous, contre notre volonté et sans respect pour l’environnement qu’il saccage et pille, étranger à ce lieu et son harmonie. C’est donc notre santé physique ou psychique qui est menacée. Les rêves de cambrioleurs sont le symptôme d’une angoisse, comme la peur d’une effraction ou de l’abandon, mais juste une appréhension, un sentiment d’insécurité. C’est pour cela qu’il est important de pouvoir identifier les intrus, pour que nous sachions bien à qui nous avons affaire. Si les cambrioleurs ne sont pas appréhendés et identifiés, ils polluent toujours le mental, même s’il s’agit d’une histoire d’enfance.  

Interprétation du rêve Chirurgien  

Habile psycho- praticien Le chirurgien, c’est l’homme qui travaille de façon habile et méticuleuse sur le corps pour le réparer. Il symbolise l’homme de l’art minutieux qui agit sur notre esprit pour opérer un soin important. Comme le médecin, le chirurgien est un avatar du psy qui opère en profondeur, obligé d’ouvrir notre psyché quand c’est impératif, celui auquel nous nous en remettons en cas d’urgence. Il peut être perçu avec une crainte respectueuse ; c’est le grand « manie-tout », l’homme qui opère avec dextérité.  

Interprétation du rêve Jésus-Christ  

Homme réalisé, évolution, amour universel, spiritualité 
Toute-puissance, refuge mental Plus fréquemment qu’il n’apparaît en réalité, le Christ se manifeste dans les rêves, et de façon précise. Il n’est d’ailleurs pas nécessaire que la personne soit chrétienne ou croyante. Le Christ est d’abord celui qui est attendu – un principe de foi – celui qui doit venir, le sauveur du monde. Il peut donc d’abord représenter cette espérance d’une aide extérieure et supérieure. Dans un sens freudien, le rêve qui fait apparaître le Christ serait un rêve d’expression de désir. Cette attente de la venue du Messie place l’individu en dehors d’une possible réalisation au moment présent, mais dans l’espérance d’un hypothétique futur, d’un monde meilleur. Dans ce cas, il peut suggérer une frustration. Dans le même ordre d’idées, le Christ peut s’apparenter à un fantasme vibratoire intense, une forme dématérialisée et asexuée du Prince Charmant. Le désir exprimé ici est celui d’une rencontre purement spirituelle, au-delà de la chair, mais reportée ; une manifestation de la relation virtuelle. D’un autre point de vue, le Christ symbolise l’être humain qui a dépassé sa condition terrestre, l’exemple universel. Pour les chrétiens, le Messie est déjà apparu pour sauver l’humanité. Il a apporté un message d’amour et d’espoir. La dimension de l’amour est extrêmement importante dans le dogme chrétien. L’image du Christ est l’expression d’un principe spirituel, une émanation extérieure d’un principe intérieur, l’homme nouveau. Il se nomme lui-même « le fils de l’homme ». Dans ce sens, le Christ est l’état intérieur que nous pouvons réaliser en nous-même, l’être humain accompli et transfiguré, celui qui a sublimé sa propre nature. Chacun est responsable de sa propre libération. Le Christ est celui qui doit advenir en chacun de nous. Son apparition peut alors signifier une renaissance, la mort à des idées individuelles et l’ouverture à une relation plus universelle au monde. Le Christ symbolise ainsi l’amour de son prochain et la vie après la vie, la résurrection, qu’il va manifester trois jours après son trépas – à l’instar du miracle de Lazare qu’il a ressuscité. Rêver du Christ peut signifier la rencontre et la compréhension d’un principe inaltérable. Le Christ est aussi le rédempteur, celui qui doit racheter nos fautes. Son apparition pourrait correspondre alors à un moment où nous avons pu nous libérer et nous purifier des traces du passé. Inversement, son apparition peut stigmatiser un sentiment de culpabilité, une notion de péché, surtout si cette apparition est ressentie avec crainte. Le contexte du rêve pourra nous orienter dans un sens précis. Le Christ peut encore symboliser l’homme ou la femme qui se sacrifie pour les autres, le sauveur, l’enfant sacrifié qui a essayé de sauver ses parents dysfonctionnels et qui continue de vouloir sauver tout le monde. Enfin, étant donné son intensité symbolique, l’image du Christ n’est pas perceptible par tous et peut être symptomatique. Il arrive que cette apparition soit révélatrice d’une altération de la perception du réel, le symptôme d’un refuge dans le fantasme. À l’extrême, la déraison et une volonté de tout contrôler peuvent induire des images survalorisantes et superfétatoires. La vision du Christ peut être liée, alors, à un état de déréalisation ou à la manifestation d’une toute-puissance, surtout si la dimension du cœur est absente.  

 Interprétation du rêve Chute  

Manque de base, absence du père, fatalité, déchéance Les rêves de chute proprement dits, ceux qui tirent du sommeil, sont toujours des rêves négatifs qui placent le rêveur face à ses terreurs, une angoisse vécue au quotidien. Ces états d’angoisse sont très fréquents chez les enfants, qui ressentent un vide affectif quand leur éducation ou bien leur situation familiale ne leur donne pas de bases assez solides. Ces bases sont les fondements qui leur permettraient de sentir une structure rassurante où évoluer. C’est bien souvent l’absence du père qui génère les rêves de chute dans le vide ; c’est lui qui doit apporter le support stable sur lequel doit évoluer l’enfant. Au moment précis du passage de la veille au sommeil, la perception des choses inconscientes et refoulées se fait mieux et l’Inconscient ressent plus fortement les impressions pénibles qu’il va devoir affronter durant la nuit. C’est ce vide ressenti au quotidien qui nous entraîne dans cette chute. Une approche moins formelle explique ce phénomène par la séparation, au moment du sommeil, du corps astral et du corps physique. Le rêveur qui est doué de cette faculté de décorporation peut ainsi voyager par l’esprit. Mais une anxiété soudaine de cet état peut le rappeler brutalement dans son corps, trop vite, avec une réintégration pas très bien contrôlée, angoissante. Ces états sont plus fréquents chez les personnes dénutries, qui dénient leur corps, ou en état fébrile ; l’esprit cherche à se détacher des sensations du corps, source de désagrément. D’une manière générale, les rêves de chute évoquent le sentiment de tomber ou de retomber dans ses problèmes, de retrouver un malaise, la peur du vide. Les rêves de chute sont toujours des rêves d’angoisse, par leur caractère irréversible.

Interprétation du rêve Cicatrices  

Blessures du passé visibles en surface Les cicatrices sont indélébiles ; elles sont la marque des blessures du passé. Elles sont aussi l’extraversion, la mise en surface des blessures intérieures, celles qui ont marqué notre enfance ou notre existence. Celui qui rêve qu’il est couvert de cicatrices ou que son visage est défiguré par une balafre éprouve le sentiment intérieur d’avoir été marqué à vie par des événements qu’il a ressentis comme terribles. Il a du mal alors à se figurer dans le monde, à se sentir légitime à sa place. La localisation de ces cicatrices permet de retrouver l’origine du traumatisme. Cette vision montre la partie vulnérable d’un individu, celle qu’il pourrait vouloir cacher ou dont, au contraire, comme un enfant, il voudrait s’enorgueillir.  

interprétation du rêve Ciel 

Principe masculin spirituel, aspirations S’il est évidemment présent dans les rêves d’extérieur, le ciel n’est bien souvent qu’un élément du décor sans signification particulière. Mais, quelquefois, notre regard peut se perdre dans son infini bleuté. Il peut aussi être sombre et menaçant. Les rêves où nous percevons le ciel pleinement sont très euphorisants et sont toujours de grands rêves. Ils symbolisent une conscience spirituelle, un désir d’élévation et une ouverture sur le monde. Les nuages qui peuvent obscurcir ce ciel sont le signe d’un manque passager de lumière. Le ciel d’orage représente la crainte d’un châtiment divin. Le ciel est le support de la couleur bleue, l’espace où évoluent les oiseaux, là où le soleil accomplit sa course, où gravitent les étoiles. Il est bien souvent le symbole d’une conscience spirituelle.  

Interprétation du rêve Cimetière  

Trace du passé, mélancolie, enfouissement Le cimetière est un lieu où l’on n’aime guère se promener la nuit. Et pourtant, nous le visitons quelquefois dans notre sommeil. La vision d’un cimetière correspond d’abord à un lieu d’enfouissement, un lieu où nous avons relégué trop de choses. Nos rêves nous y ramènent pour comprendre pourquoi nous ne sommes pas complètement dans le monde des vivants et voir ce que nous avons enterré. Survoler ou déambuler dans un cimetière, c’est aussi retourner dans un passé irrésolu, empreint de mélancolie, comme cela peut être le signe d’un décès non résolu ; notre psychisme est toujours sous l’emprise d’une personne disparue. Nous n’arrivons pas à accepter la mort d’un être cher et nous sommes incapable de faire face à cette mort. L’acceptation permet de se libérer et de ne plus être ramené au cimetière. Les cimetières que nous hantons la nuit ou qui nous hantent, sont ceux dans lesquels nous ne pouvons-nous rendre le jour, consciemment.  

Interprétation du rêve Cinéma  

Lieu des projections personnelles, représentation de la vie, cadre introspectif Le cinéma, c’est d’abord le lieu de nos projections, là où nous visionnons le film de notre vie. Bien souvent, l’image du cinéma est celle de la cinématique qui nous anime, celle que nous observons dans la dynamique des effets, mais avec une recherche des causes. Le cinéma est ainsi le lieu symbolique d’un processus d’introspection et d’observation psychanalytique, surtout si nous voyons bien la salle et ses fauteuils. Si ce lieu est important par les enjeux de prise de conscience qu’il met en scène, il n’est pas bon de s’y attarder. Le cinéma peut n’être que l’apparence des choses. Le cinéma peut être, pour certains, le moyen de vivre par procuration des émotions, des expériences qu’ils ne vivent pas par eux-mêmes. Certains cinéphiles ne peuvent voir et ressentir le monde que par le biais de l’objectif subjectif du réalisateur, une instance à laquelle ils dédient le rôle du père spirituel (l’analyste). Être témoin d’un film, être assis dans une salle de cinéma, peut situer le rêveur comme en dehors du monde, sans réelle responsabilité face aux événements qui s’y déroulent. Cela dénote parfois une incapacité à vivre le réel. Un rêve de cinéma récurrent peut indiquer ainsi une propension à « se faire du cinéma » dans le cadre du cabinet, et à trop cérébraliser. Il en résulte une difficulté à passer à l’action en dehors de ce cadre, à mettre en application les éléments compris dans le travail d’analyse et à prendre sa place dans le monde réel, comme à en percevoir la beauté. Nous pouvons aussi être acteur du film, nous situer dans l’action du film. Il y aurait ici une prise de conscience du rôle que nous devons jouer et de la place que nous devons prendre. Nous pouvons enfin assister à une série de choses merveilleuses au cinéma, à un spectacle grandiose, tout en ayant conscience qu’il ne s’agit là que d’un film. Cela traduit le doute que nous ressentons encore face à notre perception actuelle du monde, bien moins rationnelle que la vision cartésienne que nous en avions. Nous voyons le sens réel de la vie et nous doutons encore.  

Interprétation du rêve Ciseaux  

Divorce, dissociation, castration Les ciseaux, comme la lame, sont symboles de séparation. Chez les enfants, c’est le divorce qu’ils symbolisent le plus souvent. Ces lames doubles (couple) sont faites pour couper, séparer en deux parties de façon irréversible. Par extension, les ciseaux symbolisent la séparation de l’être intérieur en deux parties. Ce dédoublement est ressenti comme une profonde angoisse déstructurante. L’individu qui n’arrive pas à trouver un équilibre intérieur se sent menacé et peut devenir menaçant. C’est le thème de nombreux films d’angoisse où apparaissent des ciseaux évocateurs de la schizophrénie (esprit coupé ou trouble dissociatif). Les rêves de ciseaux sont souvent liés à un sentiment de castration, qu’elle soit psychique ou physique. Leur forme évoque celle d’une silhouette humaine aux jambes amovibles et séparées en deux. Quand ces jambes se referment, elles coupent. Il y a ici une peur des relations sexuelles et de la femme, perçue comme castratrice.  

Interprétation du rêve Colombe  

Paix intérieure, pureté Traditionnellement, la colombe est un symbole de paix. Ce même sens est présent dans les rêves. Elle symbolise la paix intérieure qui suivrait une période d’errance ou de conflit. La direction de son vol peut nous indiquer la direction à prendre pour atteindre cette paix.  

Interprétation du rêve Collision  

La collision induit une notion de rencontre de deux éléments qui se percutent. Elle peut représenter alors le conflit entre deux personnes qui se heurtent violemment, un couple conflictuel. Une collision peut être aussi un déplacement incontrôlé, trop rapide face à un élément inerte, une incompatibilité de personnalité.  

Interprétation du rêve Catastrophe  

Indésirable les rêves de catastrophe sont révélateurs d’une angoisse profonde face à la vie. Cela va du défaitisme au négativisme le plus total. Le rêveur assimile sa naissance à une catastrophe. Le sens du mot, étymologiquement, veut dire « être renversé vers le bas ». Ce sens suggère ainsi une tendance à entraîner les autres dans cette mouvance destructrice, le rêveur pouvant s’identifier à la catastrophe, plus spécifiquement si on lui a fait croire qu’il en était une lui-même. Il pourrait donc se sentir néfaste à son entourage, ce qui serait le signe d’un désintérêt total de la vie et un ultime signal d’alarme. Une vraie catastrophe, c’est un loupé ou une personne qui a deux mains gauches. Quatre à strophe, c’est tout un poème.  

Interprétation du rêves contrôleur

Superviseur central, instance du Surmoi contrôlante, imago paternelle ou maternelle Ce personnage familier de nos rêves est craint plus encore que dans le réel. C’est le superviseur, celui qui veille au bon fonctionnement de notre psychisme. C’est lui qui nous permet de rester intègre, vis-à-vis de soi et des autres. Toute forme de tricherie, de mensonge avec soi-même se voit aussitôt sanctionnée par la présence d’un contrôleur en rêve. C’est donc une instance du Surmoi qui se manifeste dans le rêve quand nous ne sommes pas en accord avec nos règlements intérieurs. Le contrôleur peut aussi symboliser un aspect masculin, un père ou une mère trop rigide qui continue à vouloir tout contrôler en nous. Dans ce cas, la terreur et la contrariété qu’il inspire se transforment en colère et frustration.  

Interprétation du rêve Castration  

Cette image n’est pas qu’un simple concept limité à la psychanalyse freudienne. Certains rêves de garçons décrivent cet acte de façon directe. À ce moment, il faut le prendre au pied de la lettre : l’individu vit une atteinte à son intégrité masculine par une action extérieure. Le plus souvent, il s’agit d’une autocastration. Un enfant peut se voir en train de sectionner son propre sexe avec des ciseaux ou une lame. Ces cauchemars sont révélateurs d’une angoisse profonde, celle, réelle, qu’il ressent face à la difficulté d’exprimer son identité masculine. Il manque sûrement d’un modèle d’identification masculin, soit par l’absence du père, soit par la non-reconnaissance du modèle proposé (père trop violent ou saturnien, donc castrateur). Un conflit père/mère, quand le petit garçon est très attaché à sa mère et qu’il voit son père lui faire du mal, peut générer ce désir de ne pas ressembler à son père. Une autre influence négative peut venir de la mère. Un garçon aura beaucoup de mal à se situer dans son identité sexuelle, si sa mère le surprotège ou l’étouffe et l’empêche de développer sa partie active par l’expérimentation du monde et la prise de risques. D’une autre manière, si la mère, la femme, l’être le plus important de sa vie, a un regard de reproche sur les moindres comportements qui s’apparentent au genre masculin, le garçon va tendre à mutiler cette partie de lui-même. C’est un enfant avant tout, qui a besoin d’un regard plein d’amour, un regard inconditionnel qui le reconnaisse sans aucune restriction sexuelle. Quelquefois, le rêveur peut voir une personne extérieure tenter de le castrer. Il est important de se poser la question de savoir qui reproduit ce geste aujourd’hui sur le rêveur. Une autre image, moins douloureuse, est celle d’une femme affublée d’un pénis en train de le sectionner. Cette castration peut représenter le désir de chasser un aspect masculin un peu trop envahissant qui prend le pas sur sa véritable personnalité. C’est parfois une attitude ou un rôle qu’on lui a fait jouer à son insu et qui ne lui convient pas ou plus. Quelquefois, plus rarement, cela peut être lié à un véritable sentiment d’obligation de s’amputer de sa partie masculine, une mère ou un père pouvant être castrateur avec leur fille aussi. Rappelons qu’il y a en chacun de nous les deux polarités, féminine et masculine, et qu’elles sont indispensables à notre bon fonctionnement. Comme un garçon, si une fille est castrée par un parent autoritariste, contrôlant, étouffant ou surprotecteur, elle se sentira souvent impuissante à réaliser ses désirs.  

Interprétation du rêve Cavalier Chevalier

Ce symbole est indissociable de celui du cheval. Le cavalier maîtrise sa monture, non par la soumission de l’animal ou la démonstration d’une force agressive, mais par une entente intelligente, une osmose. Le cavalier fait corps avec son cheval. En d’autres termes, le mental domine les instincts sans les rejeter, il intègre la force physique, les énergies du corps et les utilise au mieux de leurs capacités. Cela ne peut se faire qu’avec amour et respect de soi. Cette maîtrise est suffisamment rare pour faire du cavalier un être d’exception, qui peut être admiré ou craint – respecté en tout cas. Un rêve de cavalier qui chevauche sans contrainte est une image de liberté, le symbole d’une nature qui domine les éléments. Évidemment, tout rêve qui indique une mauvaise posture du cavalier sur sa monture stigmatise une difficulté posturale entre le corps et l’esprit, une disharmonie entre ces deux composantes. Si le cavalier se confond avec le chevalier, il s’en dégage l’image d’un être solitaire. Dans la maîtrise de toutes ses facultés, du haut de son cheval, il est au service des autres, les plus faibles, humblement.  

Interprétation du rêve Cave  

Pièce souterraine de la maison, la cave symbolise la partie obscure de l’individu, un passé refoulé et le subconscient. Comme nous le faisons avec les objets que l’on va oublier, nous y avons entassé des vieux souvenirs, des impressions pénibles, des choses enfouies qui encombrent le présent. Nous y devinons une vie un peu effrayante, une humidité oppressante et des impressions confuses. Ce sont certaines images de l’enfance qui sont contenues dans cette cave symbolique. Toutes ces images enfouies correspondent à des événements difficiles que l’enfant ne pouvait expliquer par le biais lumineux du raisonnement et qu’il a préféré oublier ou refouler. Pourtant, la cave est un passage obligé pour l’individu à la recherche de lui-même. Une introspection analytique fera obligatoirement visiter cet espace obscur de la psyché. C’est ici que chacun peut faire la lumière sur son passé et peut regarder ses zones d’ombre, ou affronter ses anciennes terreurs pour les surmonter en trouvant leur origine. Des éléments peuvent se corrompre dans la cave et filtrer sourdement au niveau du Conscient, en le polluant. Il faut débarrasser la cave de tout ce qui l’encombre, ne garder que ce qui est vraiment utile, car parfois des aspects importants et positifs de la personnalité ont été enfouis dans l’ombre avec le négatif.  

Interprétation du rêve Ceinture

appartenance, limites, maîtrise, puissance et attraction sexuelle

Comme le cercle, la ceinture évoque un monde fermé. Une puissance est contenue à l’intérieur, puissance qu’arbore son détenteur. Elle symbolise les forces maîtrisées, ou les dimensions qu’elle délimite. La ceinture marque la division entre le haut et le bas. Le langage courant parle de zones situées au-dessus ou en dessous de la ceinture, le domaine sexuel des bas instincts, opposé au bienséant et aux valeurs élevées de l’esprit. La ceinture défaite est une ouverture, un don de soi souvent charnel. Cet accessoire accentue et polarise une connotation sexuelle qui sera propre au contexte du rêve. 

Interprétation du rêve Cendres

Deuil, passage ,tristesse 

Le symbolisme des cendres est ambivalent. Elles procèdent toujours du passage du feu dans son action irréversible. Les cendres sont ce qui reste après la combustion des corps, après la vie et son énergie. Elles symbolisent ainsi la mort. Dans de nombreuses traditions, on s’en couvre le visage en signe de deuil.Les cendres sont aussi un excellent engrais. Elles contiennent une autre énergie, latente, celle des substances nécessaires à la vie. Les cendres symbolisent ainsi la mort cyclique, la mort qui régénère, la mort nécessaire terreau de la vie nouvelle et de la jeunesse qui se perpétue. Le symbolisme des cendres est à rapprocher de la couleur grise.

Interprétation du rêve Cent

Cent est une sorte de nombre parfait, un grand nombre, précurseur du but que serait le mille. Cent, c’est la simplicité du nombre, le retour à l’unité. Dans les nombres complexes du rêve, si le cent est associé à d’autres nombres, il est judicieux parfois de le voir comme un exclusif, son homonyme « sans » : cent vingt… sans vin. Nous pouvons aussi entendre « sang » 

Interprétation du rêve Centre commercial

Lieu des changements de comportement et de prise de décision, commerce avec les autres. Le centre commercial conjugue les notions de carrefour, de centre et de magasins. C’est donc un endroit en rapport avec nos choix ou nos orientations comportementales. Le centre commercial est l’endroit de tous les changements et de tous les possibles. Le mot « centre » renforce la notion de choix et de moment important en relation avec notre évolution profonde. La notion de commerce renvoie à celui que nous entretenons avec les autres.Il convient de prendre garde à ne pas se laisser éblouir et ne pas se tromper de chemin. 

Interprétation du rêve Cercle

Représentation du monde en deux dimensions, groupe cohérent, perfection. Comme le carré ou le triangle, le cercle est une figure géométrique première parfaite. Il symbolise le monde fermé et achevé. Il est protecteur. Il représente un groupe, un domaine particulier, d’accès difficile. Le cercle simple est souvent une représentation de la Terre. Sa polarité est féminine. Les rêves où le cercle est perceptible dans une forme presque pure sont de grands rêves. Le rêveur est conscient d’appartenir à un vaste ensemble, harmonieux, où chaque élément a sa place. Comme la roue, il évoque une notion de cycle. La représentation du monde par le cercle est très forte et positive quand il s’agit d’un jardin de forme circulaire, ou quand une allée dessine un cercle qui entoure le jardin. La forme du cercle est aussi présente dans l’anneau, la bague ou le collier. 

Interprétation du rêve Cadavre

Changement, mort symbolique, impermanence et permanence : Dans certains rêves sombres, nous pouvons observer des corps sans vie. Ces cadavres symbolisent nos différentes peaux, celles que nous avons abandonnées, les différents personnages que nous avons animés et que nous ne sommes plus. Ces rêves sont souvent ressentis au réveil avec une certaine appréhension et une impression pénible ; pourtant, ils sont généralement le signe d’une évolution naturelle de la personnalité, d’une transformation. Cependant, il convient de noter si ce ne sont pas des aspects de nous-même qu’il aurait fallu préserver. Si nous contemplons un cadavre sans appréhension, ni crainte particulière, simplement détaché, le sens de ce rêve est très positif. Il s’agit peut-être d’une pensée eschatologique relative au sentiment de permanence de la pensée, alors que la forme ne survit pas ; l’esprit demeure quand le corps disparaît

Interprétation du rêve Calèche

Nostalgie, La voiture ou automobile a largement remplacé cet ancien véhicule. Son apparition peut ainsi évoquer un attachement au passé ou une présence ancienne qui resurgit à notre mémoire. Le psychisme du rêveur peut être empreint d’un certain romantisme.« Et si je vois traîner un fiacre/Jailli d’un passé que le temps frappe… 

Interprétation du rêve Cambrioleur

Voleur d’affection, angoisse, insécurité affective

Tout d’abord, le cambrioleur, c’est le voleur d’affection, celui qui s’introduit clandestinement dans le foyer et vient détourner l’attention des parents de leurs enfants. La plupart du temps, le cambrioleur représente l’amant ou la maîtresse (le « cabrioleur ») qui s’est immiscé dans le cœur d’un des parents, l’éloignant de son enfant. Le cambrioleur, c’est la présence illicite et cachée que l’enfant a ressentie inconsciemment, une intrusion dans la vie familiale. Le plus souvent, la présence d’un cambrioleur est le signe d’un danger et d’une inquiétude pour notre maison, c’est-à-dire pour notre moi intérieur ou notre corps. Cette vision onirique peut être le signe d’une perte de vitalité. Comme un microbe ou un parasite, le cambrioleur s’introduit chez nous, contre notre volonté et sans respect pour l’environnement qu’il saccage et pille, étranger à ce lieu et son harmonie. C’est donc notre santé physique ou psychique qui est menacée. Les rêves de cambrioleurs sont le symptôme d’une angoisse, comme la peur d’une effraction ou de l’abandon, mais juste une appréhension, un sentiment d’insécurité. C’est pour cela qu’il est important de pouvoir identifier les intrus, pour que nous sachions bien à qui nous avons affaire. Si les cambrioleurs ne sont pas appréhendés et identifiés, ils polluent toujours le mental, même s’il s’agit d’une histoire d’enfance. 

Interprétation du rêve Cannabis

Dépendance affective, addiction, enfumeur du Surmoi; Assez fréquent en rêve, le cannabis symbolise la dépendance, comme celle que crée l’alcool ou le tabac. Cependant, le principe actif de cette substance n’étant pas un alcaloïde, c’est plutôt la dépendance affective que physique qui est symbolisée par l’usage du cannabis : névrose légère, recherche de sensations fortes ou anesthésiantes qui submergent comme l’amour. Celui qui s’est senti abandonné peut s’abandonner au paradis artificiel émotionnel, dans ses hauts et ses bas. Cependant, le rêveur peut avoir le sentiment ou la croyance que l’amour, c’est « de la merde » (cannabis = shit, « merde » en anglais).

Interprétation du rêve Caravane

Nomadisme, échanges des richesses exotiques. La caravane du désert est symbole de commerce exotique, de richesses merveilleuses et d’itinérance. Le peuple de la caravane, comme le nomade psychique, n’a pas encore atteint la forme sédentaire, mais il est l’élément indispensable à la communication et aux échanges interculturels et ethniques, le vecteur d’ensemencement des civilisations. Si le caravanier rêve d’un monde fabuleux, il nous entraîne dans son rêve. La caravane-remorque symbolise une forme psychique itinérante, quelqu’un qui a du mal se fixer. Le mouvement évoqué peut décrire une personnalité instable ou une forme psychique inachevée à la recherche de sa place. Ce symbole suggère que l’individu n’est pas arrivé à une sécurité affective ou matérielle. Cette immaturité l’empêche de se fixer. Il peut en subsister un sentiment de précarité, mais aussi de plaisir de l’expérience ; les voyages forment la jeunesse. 

Interprétation du rêve Capitaine

Figure du père directeur. Le capitaine est une représentation du père, le chef du groupe. C’est à lui qu’il incombe de mener le bateau à bon port et de surmonter les tempêtes (affectives), de ne pas faire naufrage (dans la vie). C’est aussi un aspect directeur masculin, seul capable de nous guider sur la mer de l’Inconscient. Les rêves qui font intervenir ce personnage soulignent la notion d’autorité, celle qui est en nous ou celle qui gouverne encore notre mental. 

Interprétation du rêve Carré

Base de toute construction, esprit logique, aspect masculin. Forme première et parfaite, le carré est un symbole très important. Le carré est la base de ce qui est construit, de ce qui est contenu. C’est aussi la base la plus stable, le fondement parfait. Il n’apparaît que rarement dans sa forme dépouillée. Le plus souvent, il se dissimule dans d’autres formes plus complexes comme celles des constructions. Il est révélateur d’une stabilité réelle, d’une énergie positive. Le carré est en lien direct avec le symbolisme du chiffre quatre. C’est un aspect masculin puissant, sa représentation archétypale. Cependant, s’il est omniprésent, il révèle un esprit trop carré où il manquerait la souplesse et la grâce des courbes, celles du monde féminin. Un carré en creux peut évoquer un bassin, une fosse ou une tombe. Le carré est un symbole d’équilibre et d’intelligence. Le carré est la base de ce qui est construit, de ce qui est contenu. Il est présent dans toutes les constructions. Quand un élément du sol représente clairement un carré – un dessin par exemple –, il évoque une stabilité réelle et une énergie positive. Le carré est révélateur d’un esprit concret, adapté au monde et aux éléments qui le composent. Cependant, s’il est omniprésent, il révèle un esprit trop carré, où manquent la souplesse et la grâce des courbes, celles du monde féminin. Le carré est un symbole d’équilibre et d’intelligence, à relier au symbolisme du chiffre quatre. 

Interprétation du rêve Cerf-volant

Usage de l’énergie du vent, message et lien avec le ciel, vacuité. Vaisseau du vent qui génère l’euphorie des enfants, le cerf-volant évoque l’ingéniosité humaine qui joue avec les éléments simples. C’est donc d’abord la notion de mental qui prédomine dans ce symbole comme le suggère sa capacité à évoluer en altitude. Néanmoins, ce mental est léger, sans contraintes, hormis celles de son cordon, ancrage nécessaire à son vol. Si nous tenons compte de l’étymologie, « serf-volant », à l’origine (c’est-à-dire serpent volant ou dragon volant), ce symbole est ambivalent. Il suggère une capacité à transcender l’énergie primaire en énergie spirituelle. Les cerfs-volants tibétains en seraient une illustration. L’apparition du cerf-volant est donc très souvent positive, suggérant une propension à se laisser porter par les courants ascendants et à s’élever pour voir les choses de haut, comme la pensée s’élève dans la méditation. Attention si la corde vient à se rompre ! Ce fil de la vie est essentiel à l’incarnation. Le jeu de mots simple : cerveau lent, peut s’entendre aussi et serait presque antinomique, sauf si nous tenons compte de la baisse d’activité mentale nécessaire à la vacuité. 

Interprétation du rêve Chakras

Les chakras sont des centres, des roues énergétiques situés le long de la colonne vertébrale au travers desquels circule l’énergie de la Kundalini. On en distingue généralement sept principaux allant du périnée au sommet de la fontanelle. On ne rêve pas directement de ces centres, mais on les perçoit souvent par une sensation ou une image localisée, un point le long de la colonne vertébrale, dans le dos ou de face. Quand ces centres sont harmonieux et laissent circuler l’énergie librement, l’individu est dans tout son potentiel. Une fleur aux nombreux pétales peut s’épanouir sur notre corps, inflorescence spécifique au centre épanoui et ressenti pendant le sommeil. Il est possible d’en voir une sur chaque centre si nous sommes bien éveillés. Quand les chakras sont bloqués, pas assez développés ou générateurs d’une énergie négative ou inversée, ils peuvent apparaître comme un trou dans notre corps, un abcès qu’il faut percer ou une tache sombre sur la peau. La sensation est souvent très forte au réveil. Elle permet de bien localiser l’endroit qu’il faut rééquilibrer. 

Interprétation du rêve Chat

connaissance intuitive, intercesseur onirique. Refus et peur de la nature féminine sexuée, terreur superstitieuse. Altier, beau, gracieux, inquiétant, domestique, insaisissable, adorable, répulsif, attendrissant, effrayant ou fascinant, le chat est le compagnon familier du monde de nos rêves comme celui de nos jours. Symbole de dualité, par essence, la nature du chat est double, ambivalente. Selon les époques et les traditions, il est associé aux puissances maléfiques ou bénéfiques. Tout autant qu’il attire, il déclenche une sorte de crainte superstitieuse. Il est le support révélateur de nombres de nos émotions. Cette approche prime souvent dans nos rêves. Le plus souvent, le chat représente la femme perçue dans ses aspects extrêmes, celle qui fascine, celle qui attire, mais dont on se méfie et que l’on redoute. Le chat ou la chatte, par sa grâce, sa souplesse, sa sensualité est une représentation féminine assez parlante. Une très belle femme apparaît comme semblable au chat qui réveille en l’homme différentes émotions, l’envie de la caresser, de la posséder ou de la chérir, lorsqu’elle reste énigmatique, inapprochable souvent, et insaisissable. Mais on peut redouter son dédain et, si on l’approche de trop près, craindre un coup de griffe imprévisible. Le chat, c’est aussi une représentation du sexe féminin. Dans le langage populaire, la « chatte » est un des nombreux noms du temple de Vénus. L’ambivalence du symbole demeure chez certains hommes pour qui cet organe évoque simultanément l’envie, la tentation suprême et le dégoût, la crainte de ne pas être à la hauteur, voire la peur du vagin denté. Le chat représente aussi le désir instinctif et impérieux, prémices de toute sexualité. Il suffit d’avoir, une fois, assisté à des chaleurs de chatte pour mesurer l’intensité de ce désir. Elle en perd l’appétit, tout son corps étant tendu vers l’accouplement, l’œil éteint, la croupe offerte. Elle n’est plus elle-même ; elle n’est que désir. Ce désir, s’il reste inassouvi, est comme une longue souffrance. Le chat représente ainsi souvent le désir, qu’il soit féminin ou masculin. C’est ce que suggérera un rêve où nous voyons deux chats se rapprocher, se poursuivre ou minauder ensemble. Un rêve où nous caressons une chatte avec douceur et amour, que nous soyons homme ou femme, est un rêve très positif. Il représente l’acceptation de ce désir sexuel et, plus encore, l’acceptation de cette nature féminine, merveilleuse, intérieure ou extérieure, dans une harmonie sensuelle. Chez certains hommes, les rêves de chats inquiétants et furtifs sont parfois le signe d’un désir ardent qui est refoulé. Ils sont révélateurs d’une crainte presque maladive de la sexualité et de la femme tentatrice. Il est probable qu’ils aient été exposés trop tôt à des comportements féminins ambigus de la part de leur mère ou de femmes exhibitionnistes et triviales, et, ainsi choqués, redoutent la forme hystérique, la gauloise. Homme ou femme, si nous étouffons un chat, c’est notre propre sexualité que nous sommes en train d’étouffer. Dans la réalité, la crainte ou la terreur des chats, plus fréquente chez la femme, est souvent le symptôme d’un refus de sa sexualité, de sa nature de femme soumise à ces pulsions de désir qu’elle juge dégradantes ou contraires à la morale. Il peut s’agir parfois d’un déplacement de la peur d’une mère séductrice et hystérique. Le chat peut apparaître de façon asexuée, plutôt sous les traits d’un mâle avec lequel il n’y a pas de contact physique. Si c’est un chat que nous regardons passer, se dirigeant dans une direction précise, il symbolise alors celui qui nous guide vers un lieu important. Dans l’ancienne Égypte, le chat était vénéré comme une divinité, l’intercesseur entre le monde des hommes et celui des dieux. Il peut apparaître comme tel dans certains grands rêves. Il est parfois le guide de celui qui prend conscience de ses rêves, qui parvient à ne plus être simplement passif dans le déroulement du rêve, mais aussi actif et lucide. Il montre le passage entre le monde terrestre, celui de la conscience restreinte, et le monde de la connaissance universelle, celle de l’Inconscient. Cette image du chat initiateur peut le faire confondre avec Lucifer, le porteur de lumière. La forme de sa pupille, comme celle du serpent ou du bouc, est celle qu’on attribue au diable. Pour cette raison, les détenteurs du pouvoir religieux ont conforté cette image négative du chat, ainsi que la tradition populaire superstitieuse qui affirme que croiser un chat noir porte malheur. Le chat représente ainsi la perception d’une connaissance cachée en même temps que la peur du pouvoir qu’elle représente. Dans cette approche plus spirituelle, là encore, la nature du chat est ambivalente, comme dans la réalité ; la nuit quand il veille, c’est un chasseur aux instincts carnassiers, et le jour quand il rêve, c’est un sage en contact avec le monde des esprits. De tous les êtres vivants, le chat est celui dont le temps de rêve est le plus long. L’homme vient en seconde place. Même à l’état de veille, le chat est souvent en ondes Alpha, proche de l’état de rêve. C’est un état que l’homme atteint par la méditation ou une autre discipline rigoureuse. 

Interprétation du rêve Croix

Axe des dimensions horizontales et verticales, terre et ciel, image de l’homme dressé.

Quatrième des figures simples (avec le carré, le cercle et le triangle), la croix se distingue par son ouverture. Les trois autres figures sont fermées. Cette différence lui imprime une dynamique particulière qui s’exprime sur le plan vertical et horizontal. C’est le croisement des forces contraires, du bas et du haut, la rencontre du ciel et de la terre. Debout, elle est un symbole universel, utilisé déjà bien avant le christianisme. Dans la tradition hindoue, la croix représente la rencontre de trois forces :– Celle de l’inertie, « Tamas », de couleur noire, qui va vers le bas, qui empêche d’avancer.– Celle de l’expansion, « Rajas », de couleur rouge, dynamique, qui part à l’horizontale, l’énergie sur le plan terrestre.– Enfin, celle de l’élévation, « Sattva », de couleur blanche, qui monte vers le ciel, qui transcende les autres et représente le dépassement de soi.(Dans ce symbolisme des couleurs, nous retrouvons les trois couleurs alchimiques, les trois étapes nommées « œuvres », au noir, au blanc et au rouge.)Un rêve de croix est un rêve au symbolisme puissant et très positif. La croix est aussi le centre où convergent toutes les énergies, le cœur du phénomène et le cœur de la perception. Elle représente ainsi l’amour universel. Ses deux lignes croisées sont le croisement du temps et de l’espace, la rencontre du temporel, la matière (horizontal) et l’éternel, le spirituel (vertical).La croix est aujourd’hui le symbole du christianisme – avec ou sans le calvaire – et figure une silhouette humaine dressée, aux bras ouverts. Cette posture debout représente l’homme conscient qui s’oppose à l’animal. Les branches horizontales symbolisent les bras qui s’ouvrent et embrassent le monde, les branches verticales représentent la connexion entre la terre et le ciel. Devant la croix chrétienne, l’Inconscient se connecte avec ce concept : Ecce homo, « Voici l’homme ! » Le Christ se nommait lui-même « le fils de l’homme ».Avec le christianisme, la croix devient symbole de l’au-delà par le supplice du Christ et l’image des croix des pierres tombales. La croix peut être représentée sous d’autres formes, à plat, comme celle du carrefour.

Interprétation du rêve Chauve-souris

Égarements, névrose, parasitage. Créature de l’ombre, presque aveugle, à l’aspect repoussant et aux évolutions incertaines, la chauve-souris symbolise une évolution arrêtée ou confuse. Elle est hybride, mi-oiseau, mi-mammifère. Elle ne représente donc pas une forme psychique stable. La chauve-souris peut représenter le mental qui s’agite en tous sens dans l’obscurité, qui tourne en rond dans les méandres des névroses, c’est-à-dire des habitudes du passé. Il existe une expression populaire pour parler de ceux qui déraisonnent : on dit qu’ils ont une chauve-souris dans le beffroi. Son vol puise son essence dans les ténèbres et elle reste prisonnière de l’ombre. La chauve-souris craint la lumière. Dans la tradition populaire, elle est assimilée au vampire qui se nourrit de l’énergie des autres. Nous pouvons voir ainsi un aspect psychophage, symptôme d’une dépersonnalisation. Il y a dans ce symbole l’expression d’une tendance à la surestimation de soi concomitante à un complexe d’infériorité. 

Interprétation du rêve Cul nu

Mise à nu, absence de protection, traumatisme, inadéquation des comportements, exposition, mise en danger
+ Expression de soi véritable, mise à nu, authenticité, absence de tricherie, abandon des attitudes défensives. Si la nudité est l’état naturel des habitants du paradis, elle n’est pas toujours ressentie de même en rêve. Ainsi, chacun de nous a pu faire ce rêve étrange où il se retrouve nu comme un ver, dehors ou dans un lieu public, parmi les autres qui sont, eux, parfaitement vêtus. Situation ô combien désagréable d’être dépouillé de tout effet, surtout devant les autres qui sont habillés. Le scénario classique est le suivant : nous nous retrouvons au bureau (lieu le plus fréquent) nu, ayant apparemment omis de nous couvrir, délibérément ou par inadvertance. Si au début cela nous semble normal, petit à petit, nous prenons conscience de l’incongruité de la situation. Le sentiment de malaise est ascensionnel et peut devenir tel qu’il nous tire du sommeil. Cette nudité physique symbolise la façon dont nous nous sommes montrés aux autres, sans nos protections habituelles. Nous nous sommes mis à nu devant d’autres personnes dernièrement (des collègues dans ce cas-ci), et ce n’est pas notre corps qu’ils ont vu, mais notre personnalité véritable. Le rêve constate que cette absence de protection nous a mis en défaut devant les autres. Face à notre sincérité ou notre naïveté, ils ont vu une faiblesse, un sujet de raillerie. Nous nous sommes montrés sous notre véritable jour, maladroitement, peut-être avec notre âme d’enfant. Ce n’était pas encore le moment ; ni les autres, ni nous n’étions prêts. Il est important de bien choisir les personnes à qui nous pouvons nous confier, pour éviter tout jugement hâtif, ce qui ne veut pas dire qu’il ne faut jamais le faire. Ainsi, apparaître nu, c’est se montrer tel qu’on est, une forme de dépouillement, mais trop se dévoiler rend plus vulnérable. Néanmoins, si nous sommes nu face à une autre ou face à d’autres personnes qui le sont aussi, le moment choisi pour se livrer était opportun et a permis à nos confidents de le faire également. Tout est normal à ce moment et il n’y a aucune gêne, ni pensée sexuelle pendant le rêve. Nous pouvons enfin nous découvrir devant d’autres personnes aussi respectueuses et sincères que nous le sommes. Cul nu : La nudité peut être partielle. Ainsi, un rêve plutôt féminin et récurrent voit la rêveuse déambuler à l’extérieur sans vêtement du bas, le cul nu. La situation n’est pas aussi épouvantable qu’elle pourrait l’être dans la réalité, mais la rêveuse est quand même consciente de l’incongruité de la situation et peut se trouver incommodée dans ses mouvements et échanges avec les autres. Bien souvent, cette situation est une réminiscence de l’enfance. Le cadre familial n’était pas assez clair et précis, voire abandonnique ; la petite fille n’a pas été protégée dans sa féminité par des codes et souvent livrée à elle-même, pouvant déambuler dans la maison ou dans son jardin le cul nu parce qu’on ne s’occupait pas d’elle et de ses vêtements. On a même pu lui dire qu’à son âge (oui, mais lequel ?), elle n’avait pas besoin d’être pudique. Elle a pu grandir ainsi, sans notion de son intimité et de son identité féminine. Ainsi, plus tard, sans pour cela être exhibitionniste, elle peut ne pas savoir se situer en tant que femme dans ses rapports avec les autres et exprimer des attitudes naïves, où elle se révèle trop, supprimant la part de mystère parfois nécessaire aux jeux de séduction. La mise en situation cul nu peut exprimer aussi un sentiment de gêne vécu souvent, quand la rêveuse est mal à l’aise, souffrant de timidité avec le sentiment d’être trop dévoilée devant les autres. Cet « exhibitionnisme » serait le témoignage d’une trop grande émotivité, trop apparente, donc la sensation d’une trop grande transparence et d’un manque de protection sur ce plan. Dans ce cas, elle n’a pas été assez protégée par l’environnement parental ou a ressenti un manque d’amour, d’où le sentiment de froid pouvant être perçu pendant le rêve. Au moment du rêve, le manque d’affection réel, donc de protection, engendre un comportement inadapté. Torse nu : Ce rêve est plutôt masculin et exprime une attitude virile, à l’instar des guerriers gaulois ou barbares qui offraient leur torse puissant au regard et au glaive de l’adversaire. Il peut s’agir d’une soudaine montée de virilité qui vient trouver à s’exprimer dans la réalité, ou bien d’un rêve de compensation pour pallier un doute quant à celle ci. S’il n’y a pas de mise en scène de toute-puissance (prouesse trop incroyable), il peut s’agir alors d’un rêve de puissance masculine visible par d’autres ou d’une expression narcissique. Le rêve invite quand même à montrer davantage de masculinité. Pour une femme, il peut s’agir d’un aspect séducteur exhibitionniste si la poitrine est bien visible. Cette offrande peut quand même rassurer la rêveuse et confirmer sa nature de femme, fière de ses attributs féminins et de son attrait. Si un seul sein est visible, il s’agit alors de l’aspect nourricier maternel, telle Marianne. Les rêves de nudité incommodante, totale ou partielle, peuvent être aussi des réminiscences d’épisodes traumatiques, mais non perçus consciemment comme tels. Un cas fréquent en cabinet est celui de jeunes femmes dont les parents étaient naturistes et qui ont fait grandir leurs enfants dans des camps naturistes. Au moment de l’adolescence, surtout pour les jeunes filles, quand leur corps se transforme, elles sont souvent plus pudiques que leur environnement. Certaines peuvent être fortement incommodées d’être ainsi exposées à ce moment particulier de la puberté, n’osant pas s’opposer à la façon d’être de la population du camp de vacances ou de la politique anti-textile des parents. Il peut en résulter une très mauvaise image d’elles et un blocage physique et/ou relationnel. Certains rêves en font écho. L’absence de vêtement est aussi une absence de comportement protecteur adapté au relationnel avec nos semblables, une inadéquation de communication dans un monde frileux. Il faut être très solide psychiquement pour s’exposer et ne pas craindre le regard des autres quand on est complètement soi-même. 

Interprétation du rêve Cunnilingus

Adoration du temple de vénus, reconnaissance  et absorption du principe féminin fluide, soif d’amour. Étymologiquement, ce terme désigne le pratiquant, alors que l’action elle-même se nomme « cunnilinctus ». Ici le fervent se confond avec son culte. Mais de quelle action s’agit-il ? Dans un langage moins châtié, voire trivial, on parle de « broute-minou ». Il est possible alors que cette pratique se réfère à une posture philosophique, l’épicurisme qui tend vers l’hédonisme. En effet, si on évoque cette célèbre citation d’Horace : « Carpe diem quam minimum credula postero », qu’on traduit communément par : « Cueille le jour présent sans te soucier du lendemain », carpe est une déclinaison latine du verbe « brouter ». Il y a ici invitation claire au broutage. Dans la même veine, Ronsard nous dit : « Cueillez dès aujourd’hui les roses de la vie. » Si nous savons que les fleurs – et principalement la rose – sont des symboles du sexe féminin, il en faut recueillir délicatement la rosée, mais prestement, avant d’être plongé dans l’abîme myrteux. Tout cela converge vers le sens d’une béatitude, liée au culte du temple de Vénus, tant du pratiquant que de la vestale. Le cunnilingus symboliserait alors un hommage à la terre mère et à la féminité, une reconnaissance de la matrice sacrée ou le désir de communier avec ce principe, hic et nunc. Dans ce sens, un rêve qui met en scène un cunnilingus pratiqué sur la rêveuse symbolise une reconnaissance de sa propre féminité et, surtout, le droit à la jouissance, le renoncement à l’attachement à la douleur. C’est encore plus vrai si c’est une femme qui le pratique ; c’est de l’auto-amour, une acceptation de sa nature féminine. Il y a encore peu de temps, les neurologues et sexologues patentés (du tout) prétendaient que cette pratique est une déviation de la pulsion sexuelle, une perversion, quoi ! De bien mauvaises langues 

Interprétation du rêve Curé

Images négatives de la religions et ses interdits. Il n’est pas nécessaire d’être chrétien pour rêver de curé. D’autres religions immergées dans la culture occidentale sont familières de sa présence. Dans un premier sens, le curé procède du même symbolisme que le prêtre ; c’est l’image du père un peu sacralisée ; on le nomme « mon père ». Cependant, sa dimension est moins grande. Ainsi, le curé peut représenter parfois l’homme d’église dans son aspect négatif, la religion avec tous ses interdits. S’il en porte une, sa robe noire pourrait être inquiétante ou dissimuler la forme masculine. Pour le rêveur, le curé peut représenter une difficulté à s’épanouir dans la famille « sectaire » tant elle lui semble rigide, figée dans son immuabilité et peu épanouissante pour l’individu. Cette image peut indiquer un blocage encore relatif aux représentations de l’église ou du dogme. Il reste à remettre en cause les principes établis, pour nous ouvrir à une vraie spiritualité après avoir assimilé les vertus du père. 

Interprétation du rêve Danger

insécurité et prise de risque. Un rêve qui induit un sentiment de danger est toujours révélateur d’une angoisse que doit traiter le rêveur, surtout en prenant conscience de celui-ci. Les sentiments de précarité que vient révéler le rêve correspondent principalement à une désaffectation personnelle au profit d’un parent que le Surmoi protège. Il s’agit d’une fonction de protection vis-à-vis d’un parent infantile ou abandonnique et donc d’une parentalisation défectueuse, comme toutes les parentalisations de l’enfant, et qui a mis celui-ci en danger. Au fond de lui, le rêveur garde une rancune qu’il n’a pas le droit d’exprimer : « Je te protège, mais une dent j’ai contre toi. Voilà ma nature d’ange et de ténèbres. »  

Interprétation du rêve Décapitation

Séparation du corps et du mental. Certains cauchemars font assister à des scènes pénibles de décapitation. La première interprétation est celle d’une coupure du corps et de l’esprit. Si le rêveur est simple témoin, c’est qu’il prend conscience de ce phénomène, de cette sentence à laquelle il se condamne à brève échéance. Il assiste impuissant à un phénomène de décollage des deux parties, une séparation contre nature. Si le rêveur est le condamné, le rêve lui signifie qu’il néglige tant son corps, qu’il est si peu à son écoute, que ce corps n’a plus de lien avec le mental. Il finit par mourir, séparé de la tête. Pour certains, ce sont des rêves de mémoires transgénérationnelles ou de vies antérieures relatives à un passé historique résurgent et traumatique, une hypermnésie d’un état précédant la naissance. 

Interprétation du rêve Décès

Fin du cycle, rupture, passage. Si quelquefois les rêves de décès sont ressentis avec appréhension, d’autres fois, à la plus grande surprise du rêveur, ceux-ci ont quelque chose de serein et de joyeux. Le plus souvent, il s’agit d’une personne connue et, plus encore, d’un membre de sa famille. Ces rêves sont souvent positifs car ils indiquent la rupture de l’individu avec son passé. Un homme qui rêve du décès de son père, bien que celui-ci soit toujours en vie, vient de couper les liens qui le maintenaient sous sa dépendance. Il devient autonome et intègre en lui cet aspect que représentait son père. Il devient adulte et plus riche intérieurement.  

Interprétation du rêve Défenestration

Angoisse, aspect maternel inquiet ou surprotecteur, sortie de la sphère maternelle protectrice ou étouffante. Les rêves de défenestration sont évidemment des rêves d’angoisse profonde. Ce type de rêves est très fréquent chez les mamans inquiètes. La forme est à peu près la suivante : l’enfant joue imprudemment sur le bord de la fenêtre et soudain tombe, devant la mère horrifiée qui ne peut rien faire. Ce rêve exprime l’angoisse inconsciente pour la mère de voir son enfant échapper à la sphère protectrice maternelle que représente la maison. Ce scénario onirique est un signal d’alarme, le plus souvent. Son enfant exprime un désir d’émancipation un peu précoce ou ne se sent pas suffisamment protégé ; la maman est invitée par son Inconscient à redoubler d’attention. Cela peut être ponctuel, une angoisse liée à un passage psychologique particulier de l’enfant. Dans ce cas, c’est une fonction maternelle juste qui est le plus souvent évoquée ; tout dépend de l’âge de l’enfant. Il est évident que si la mère a un enfant presque adulte et qu’elle le voit se défenestrer, c’est qu’elle est surprotectrice et continue à voir sa progéniture comme un tout petit enfant. Le rêve l’invite donc à laisser son enfant s’émanciper et à le laisser sauter dans le monde extérieur. Elle ne doit plus le couver, mais le laisser grandir, s’éloigner. Ce même rêve, s’il venait à se renouveler, pourrait signaler aussi une perte réelle de vigilance de la mère. Si dans le rêve la défenestration est volontaire, l’action de l’enfant ou de la personne est consciente. Elle entend montrer à la rêveuse ou au rêveur qu’elle voudrait échapper à un aspect maternel trop étouffant ou encore trop présent. Un exemple de défenestration positive serait : la personne saute par la fenêtre sans se faire le moindre bobo, se rétablissant sur ses pieds, et la rêveuse laisse le rêve se poursuivre. 

Interprétation du rêve Déféquer

Personnalité primitive, valeurs douteuses, Argent- monnaie. Les fonctions d’excrétion sont naturelles. En rêve, elles ne sont pas toujours perçues comme dégoûtantes ou honteuses. Chez un enfant, ses excréments sont la première chose qui sort de lui. Il les offre comme une part de lui-même. Les excréments symbolisent ainsi la personnalité primaire, celle qui est exprimée d’abord par l’enfant et dont il a conscience. Cette expression correspond au stade anal, stade normal et important dans la construction psychique. (Les matières fécales moulées sont des proto-formes qui permettent à l’enfant de penser que lui aussi pourra engendrer, donc créer. Par le contrôle des sphincters et l’exposition de sa production devant les parents esbaudis, l’enfant comprend qu’il maîtrise son corps, ce dont on le loue, et que ce qui sort de lui a de la valeur. Le stade anal est ainsi nécessaire à la construction narcissique de l’enfant, ce qui lui évitera plus tard, en recherche de reconnaissance, de produire de la merde.)Produire ou montrer ses excréments n’est pas toujours facile. Cette action onirique indique cependant que nous arrivons à délivrer des aspects de notre personnalité un peu archaïques encore, mais importants. Ce n’est qu’un passage. Enterrer ses excréments est plutôt négatif. Cette action symbolise un effort pour faire disparaître notre véritable personnalité, qui ne peut s’exprimer dans la réalité et dont nous avons honte.« C’est de la merde ! », exprime le sentiment de voir ou d’entendre une production insatisfaisante, où la personnalité de son auteur est mal dégrossie et dérangeante. La notion de valeur se manifeste ici. Dans ce sens, les excréments représentent parfois l’argent, pour ceux qui ne l’aiment pas ou pour ceux qui l’aiment trop. Une profusion d’excréments représente la pollution que nous font subir d’autres personnes aux comportements primaires et envahissants. Ils polluent notre espace psychique. 

Interprétation du rêve Déménagement

Changement d'intérieur et déplacement de conscience. Toujours en relation avec le symbolisme de la maison, les déménagements sont révélateurs d’une envie de changements profonds. C’est le poids des habitudes, du passé et des comportements qui se sont accumulés qui génère ce désir. Il est temps de quitter une vieille peau et de trouver une façon d’être différente.+ Positif : Les rêves de déménagements sont révélateurs d’une volonté, d’un dynamisme nouveau capable de nous aider à tout bouleverser. Si le déménagement est réussi et que le nouveau domicile est merveilleux, alors notre transformation a été pleinement réussie. Ce rêve vient concrétiser un changement d’existence bénéfique.– Négatif : Ce type de rêve peut être révélateur aussi d’un désir de fuite. Ailleurs semble toujours plus prometteur. C’est ce que disent les rêves où nous avons beaucoup de difficultés avec tous nos meubles, où le camion est trop petit, où rien ne va dans le nouvel appartement, la nouvelle maison. Nous ne sommes pas encore prêts. L’expression « Ça déménage ! » est synonyme de changements positifs ou de bouleversements relatifs à une belle énergie. On est obligé de bouger avec eux.  

Interprétation du rêve Démolition, destruction.

Négatif : Si nous assistons à la démolition d’une partie de notre maison, c’est un aspect de nous-même qui est en train d’être détruit. C’est un avertissement sérieux, peut-être un problème de santé.+ Positif : Quelquefois cependant, il faut détruire pour pouvoir reconstruire et le rêveur ne ressent aucun malaise vis-à-vis du spectacle de son ancienne demeure entièrement rasée. 

Interprétation du rêve Démons

Angoisse, images instables des adultes, parties de soi antagonistes. Certains cauchemars laissent deviner des présences inquiétantes qui se dissimulent dans les pièces d’une maison familière ou inconnue. Ces présences, qui pourraient s’apparenter à des démons, ne sont visualisées que partiellement en rêve, et d’autant plus redoutées. Ce sont les démons personnels du rêveur, nés de son imagination enfantine. Ils peuvent continuer à le terroriser étant adulte. Ces démons – comme les monstres – sont la plupart du temps des souvenirs d’enfance, très durs, qui ont été enfouis dans l’ombre tant ils étaient effrayants. L’instabilité et le manque de sécurité ressentis dans le milieu familial sont les causes principales de cette angoisse. L’individu qui est toujours sujet à ce genre de rêves terrifiants exprime son besoin d’être rassuré face à une réalité qui continue d’être effrayante et incompréhensible. Il est important d’affronter ces démons, de connaître leur visage pour qu’ils ne soient plus effrayants. Chez Jung, le daimôn1 est le Soi, la part complète de l’individu qui comprend et dépasse le Moi, comme elle inclut sa part d’ombre contenue dans l’Inconscient. Le démon peut apparaître alors comme l’émanation d’une facette d’une personne qui n’a pas fini son processus d’individuation. Elle refoule encore certains aspects de sa personnalité qui lui font peur, ceux que la société, la morale ou l’un des parents réprouve. Difficile de devenir soi-même ! La cure thérapeutique confronte l’individu à ses zones d’ombre, à ce qu’il a voulu enfouir par conditionnement ou par interprétation personnelle du contexte extérieur. Elle révèle ainsi les démons intérieurs pour permettre d’achever le processus d’individuation par la libération de tous nos potentiels. Daimôn : terme emprunté à Socrate, qui nomme ainsi le génie intérieur qui lui souffle les bonnes réponses. Le Soi se nomme l’Atman en Inde. 

Interprétation du rêve Dent

+ Signe de vitalité, santé, appétit / – Perte de vitalité, stress, fatigue. Voici un des symboles dont chacun de nous a déjà rêvé au moins une fois. Ces rêves sont ceux qui marquent le plus la mémoire tant ils laissent une impression pénible, angoissante et désagréable au réveil. Ils se produisent aussi bien chez les enfants que chez les adultes. Le plus souvent, les dents se déchaussent, sont abîmées, deviennent friables, nous restent entre les doigts ou tombent toutes seules. Le réveil est soulageant, mais il subsiste une certaine appréhension.Contrairement à ce que dit la tradition populaire et certains agitateurs émotionnels, ces rêves de chutes de dents ne sont pas prémonitoires d’une mort prochaine. Des morts, il y en a tous les jours. Il est donc difficile de faire un lien avec un futur proche hypothétique. En revanche, cette angoisse et ce sentiment morbide sont fondés sur une réalité précise. Ces rêves sont liés à une perte de vitalité, une perte d’énergie. Ils sont symptomatiques d’une grande fatigue, d’un état de faiblesse et de vulnérabilité. Autrefois, l’un des critères de sélection des esclaves ou des chevaux était l’état de leurs dents, signe de leur bonne santé ou de leur malnutrition.La perte de vitalité symbolisée par la chute de dents est appréhendée comme une perte de vie. Il est important d’être à l’écoute de ce type de rêves et de chercher les causes de cette faiblesse, perçue comme une mise en danger par le psychisme. Heureusement, après chaque mort symbolique, il y a une renaissance et le rêveur averti peut avoir accès à une nouvelle vitalité.La localisation des dents qui tombent est utile dans le dépistage des affectations. Le côté droit et le haut sont en rapport avec les énergies masculines, en lien avec le père. Les dents du bas ou à gauche sont en rapport avec les énergies féminines, en lien avec la mère.Nous pouvons avoir une dent contre nos parents. Perdre une ou ses incisives, c’est n’être plus ou pas assez incisif. Se casser les dents, c’est rencontrer un obstacle infranchissable. À l’opposé, avoir la dent dure, c’est ne pas manquer d’énergie pour attaquer l’autre. En rapport avec la perte de vitalité et dans la langue des oiseaux, celui qui perd une dent, c’est le perdant. 

Interprétation du rêve Dentiste

+ thérapeute qui redonne de la vitalité. Comme le coiffeur ou le médecin, le dentiste est une autre représentation du psy. C’est sa fonction de régénérateur de la vitalité du patient qui est ici évoquée, avec l’aspect douloureux en prime : aller chez le psy, cela peut faire mal et entraîner le même climat anxiogène. Mais quel résultat ! Heureux alors celui qui a un bon as en dents dans la vie, un virtuose de la roulette, qui ne commet pas d’impair quand rien ne va plus, celui qui nous rend un sourire éclatant.

Changement d’existence, nouveaux axes professionnels ou affectifs

Les rêves de départ, assez fréquents, sont toujours liés à une réalité concrète, un changement de vie, professionnel, familial ou affectif. Il existe une expression de la vie courante qui exprime très bien ce sentiment : « Prendre un nouveau départ » ou encore « Repartir à zéro ». C’est donc un moment important de la vie qu’il ne faut laisser échapper sous aucun prétexte. C’est pour cela que les départs sont parfois vécus avec angoisse. « Partir, c’est mourir un peu. » Qu’il s’agisse d’un train, d’un autobus ou d’un bateau, il est impératif de ne pas être en retard. Il ne faut pas laisser les événements et les courants porteurs du moment nous échapper dans la réalité. Si ce départ se passe bien et nous emporte dans un voyage enchanteur, nous menons notre vie avec intelligence, nous savons profiter des opportunités de l’existence.

Interprétation du rêve Dépecer

Dépecer, c’est retirer la peau. Cette vision onirique peut donc correspondre à un changement de peau vécu avec angoisse. En revanche, une image d’écorché vif peut stigmatiser un sentiment de souffrance intolérable vécu au quotidien avec un être particulièrement cruel psychologiquement. Interprétation du rêve Peau :  La peau est notre enveloppe, la pellicule qui nous contient. Elle délimite notre espace intime et le monde extérieur, comme elle est une interface sensitive avec celui-ci. Son étanchéité nous permet d’être bien dans notre peau. Or, l’absorption d’un élément exogène peut perturber notre relation au monde et à nous-même. Avoir quelqu’un dans la peau induit souvent une dépendance et une soumission au désir de l’autre. Dans les films américains de série noire, le héros qui a quelqu’un dans la peau, naturellement et intelligemment, s’en éloigne pour se plonger dans le whisky. C’est normal ; il est très fort et ne veut dépendre de personne, juste de l’alcool. Quant au méchant, il veut juste lui faire la peau. Nous ne donnons pas cher de sa peau, alors. Être bien ou mal dans sa peau, c’est toute une problématique dont les symptômes vont s’écrire sur elle. Toute affection de la peau est révélatrice d’un problème intérieur qui remonte en surface et qui altère notre étanchéité. 

Interprétation du rêve Désordre

Le désordre matériel qui peut être visualisé dans une pièce peut correspondre au désordre mental que nous observons inconsciemment chez une autre personne ou chez nous 

Interprétation du rêve Deuil

Processus de séparation et de détachement,. Le deuil est un processus psychologique important. La vie nous amène à faire le deuil de beaucoup de choses, de ce que nous avons connu, des époques révolues, des lieux transformés, des personnes disparues ou que la vie a éloignées, comme à faire aussi le deuil de ce que nous n’avons pas réalisé, même nos rêves les plus chers. Nous ne pouvons pas avancer si nous ne faisons pas certains deuils. C’est souvent ce que symbolisent les rêves qui nous mettent en situation de deuil, face à une tombe, vêtu de noir ou face à la cendre. 

Interprétation du rêve Deuil

Processus de  séparation et de détachement. Le deuil est un processus psychologique important. La vie nous amène à faire le deuil de beaucoup de choses, de ce que nous avons connu, des époques révolues, des lieux transformés, des personnes disparues ou que la vie a éloignées, comme à faire aussi le deuil de ce que nous n’avons pas réalisé, même nos rêves les plus chers. Nous ne pouvons pas avancer si nous ne faisons pas certains deuils. C’est souvent ce que symbolisent les rêves qui nous mettent en situation de deuil, face à une tombe, vêtu de noir ou face à la cendre. 

Interprétation du rêve Diable

Celui qui divise, pervers narcissique, polymorphe, image négative, tentation, épreuve. Voici une des représentations masculines les plus négatives. Le diable symbolise toutes les tendances régressives de l’homme, tous les défauts propres à sa nature qu’il serait trop long d’énumérer ici. Étymologiquement, le diable c’est celui qui divise ou qui désunit. Son pouvoir est d’avoir accès à notre Inconscient le plus sombre, là où résident nos peurs et nos vices les plus secrets pour nous y confronter. Qui mieux que nous-même pourrait les connaître ? Le diable est donc souvent la manifestation de notre part d’ombre, une image extérieure de ce double intérieur négatif dont nous avons peur ou qui vient nous tenter en révélant nos points faibles. Le visage qu’il prend est parfois celui d’un proche. Celui-ci peut donc personnifier notre part d’ombre négative. Mais le personnage suggéré peut avoir une emprise réelle sur notre psychisme et nous sentons le besoin impératif de nous en défaire. Le diable peut donc symboliser aussi une personne extérieure réelle qui nous apparaît sous son véritable visage, un pervers. C’est parfois une image du père, celui qui s’oppose à notre développement et voudrait écraser sa progéniture. Un combat peut même nous y opposer. Dans ce cas, c’est encore contre nous-même que nous nous battons, une internalisation de l’imago du père, une instance psychique endogène qui perpétue l’écrasement et le mal transmis par le père. Néanmoins, ne nous alarmons pas. Si nous rêvons de diable, c’est que nous sommes en mesure de l’affronter. Et, c’est bien connu, il ne vient tenter que les âmes de valeur. La dynamique du rêve serait donc la perspective d’un travail de réunification.

Interprétation du rêve Diamant

La plus précieuse des pierres, inaltérabilité, incorruptibilité, pureté, pérennité, voie spirituelle. Le diamant symbolise un principe inaltérable, la fixation dans une forme parfaite. Il est l’aboutissement d’un travail de transformation déjà représenté par le cristal, mais le diamant est éternel. Le diamant de la bague de fiançailles est cette promesse de pérennité du mariage. Les noces de diamant équivalent à soixante années de mariage, témoignage éclatant d’un engagement à vie. Posséder un diamant en rêve c’est avoir atteint une vérité indestructible, une richesse intérieure proportionnelle à un dépouillement matériel. Le diamant n’appartient plus au domaine du temporel. Ainsi, il peut symboliser la dimension inaltérable de la spiritualité. Dans le vajrayāna, bouddhisme tantrique issu de l’hindouisme, le pratiquant emprunte la voie ou le véhicule du diamant. 

Interprétation du rêve Dieu

+ Part divine de soi, les – Mégalomanie, culpabilité, schizophrénie, paranoïa. Le concept de Dieu peut apparaître en rêve – assez rarement, quand même. Si le ressenti de cette instance est positif, le rêveur est en connexion avec sa partie divine, le lieu de son individuation ou du Soi, capable d’avancer dans la vie sans besoin de se référer à une institution ou un ordre moral extérieur, mais avec humilité. Dieu peut ainsi symboliser le grand Inconscient (Inconscient personnel et collectif).Si le ressenti de Dieu est craintif, il peut indiquer le besoin de se référer à un ordre ou à des lois extérieures ou bien la peur d’un châtiment divin, donc lié à un sentiment de culpabilité. Si le dieu représenté est capricieux ou vindicatif, voire mégalomane, il peut dépeindre le sentiment de toute puissance intérieure du rêveur ou d’une personne extérieure mise en scène, l’emprise qu’elle voudrait avoir sur les autres. 

Interprétation du rêve Disparus

Manque, compensation, réflexion sur la vie et besoin d’intégrer le deuil. Le rêve possède cette merveilleuse propriété d’infléchir le cours du temps et de faire revivre ceux qui ont disparu toujours trop tôt pour leurs proches. Ces rêves sont d’abord des rêves de compensation quand nous n’avons pas encore accepté leur disparition. Nous avons besoin de cette présence, nous sommes encore en état de dépendance. Le deuil n’est pas encore fait. Bien souvent, dans ces rêves qui mettent en scène nos disparus, nous sommes conscient du décès de la personne, mais nous ne nous étonnons pas de sa présence et, si nous ne pouvons pas la voir, la plupart du temps, nous ne pouvons pas communiquer avec elle ; il y a comme un décalage, même si nous souhaiterions un « message » de sa part. Il y a ici un état de demande et de manque. Cependant ces rêves peuvent être aussi une prise de conscience, celle de la présence toujours vivante du disparu en nous. Nous avons la chance d’être vivant, de pouvoir expérimenter le monde, de pouvoir donner. Ce que la personne disparue ne peut plus vivre, nous pouvons le vivre à sa place et lui transmettre puisqu’elle est en nous. Il n’y a donc plus place pour le chagrin, mais pour la vie. Dans beaucoup de traditions on dit qu’il y a un temps pour le deuil et un temps pour la vie. À ce stade d’acceptation, les rêves se modifient. La présence de l’autre devient plus intense, plus palpable et il y a maintenant une réelle communication. L’autre peut enfin délivrer un message. Souvent il dit adieu. Mais cet adieu est ressenti avec joie par le rêveur, même si au réveil la tristesse peut revenir. Pourtant, ce type de rêve est très positif : nous acceptons la disparition des êtres chers, donc nous assimilons le processus de la mort, inéluctable pour chacun de nous. 

Interprétation du rêve Distributeur (d’argent)

C’est le lieu ou l’espace d’accès à nos énergies internes. Il est bon que cette source soit accessible, mais à nous principalement, sans être pour autant trop blindé ou carapacé. 

Interprétation du rêve Drogue

Addiction, dépendance, poison, illusion. Le mot « drogue » définit aujourd’hui l’ensemble des substances qui altèrent la perception du réel et qui créent un phénomène de dépendance. L’étymologie du mot est assez imprécise et les drogues désignaient autrefois un ensemble de substances et pharmacopées d’origine exotique, souvent dessiquées, à vocation plutôt médicinale et magique. La saveur exotique et magique peut perdurer aujourd’hui dans une représentation mentale, mais le mot « drogue » a perdu ses vertus thérapeutiques au profit d’une image plus toxique. C’est cette ambiguïté qui apparaît souvent dans la représentation onirique de la drogue, une vibration mentale qui s’accorde avec l’image ancienne magique, désirée et interdite. Le remède peut être un poison et, comme en homéopathie, le poison peut contenir le remède. De façon générale, la drogue symbolise en rêve le support de toutes les dépendances, celles qui nous font sécréter des endorphines ou de l’adrénaline. Ainsi, dans le langage usuel, on peut dire d’une chose qu’elle est une drogue pour soi ou pour les autres. Si la drogue est illégale la plupart du temps en rêve, elle peut être tout à fait légale dans la réalité. Il y a les drogues douces, comme le café ou l’amour, et les drogues dures, comme l’héroïne ou le crack, les pathologies de dépendance sexuelle ou la dépendance affective. La drogue, ce sont aussi des habitudes, des addictions relatives à l’usage de certains produits de consommation courante, comme la télévision, le Loto, l’ordinateur, le téléphone, le smartphone, ou bien celles de fonctionnement cérébral comme le stress, la colère, la peur, la culpabilité, la dépression, les collections, les schémas d’échec, les opinions, la politique, le prosélytisme, la méchanceté, toutes les illusions dans lesquelles on peut s’enfermer. La drogue symbolise donc tous les systèmes de dépendance et d’enfermement. 

Interprétation du rêve Eau

+ Inconscient, principe féminin, mère originelle, breuvage spirituel, les moins
– Dépression

Des quatre éléments, l’eau est le plus présent dans les rêves. Elle symbolise l’Inconscient, la mer, notre mère originelle, et un principe féminin ; l’eau procède d’une nature féminine, une énergie primordiale. Avec la terre, l’eau est un des deux éléments féminins complémentaires des deux éléments masculins, l’air et le feu. Les situations où nous la rencontrons sont innombrables tant elle est omniprésente dans les rêves. Le plus souvent, les rêves d’eau sont régénérateurs. L’eau est un élément vital, comme l’air. De l’eau viennent toutes les formes de vie. Ainsi, les eaux dans lesquelles nous baignons en rêve sont celles de nos origines, le liquide amniotique, et celles dont sont issus tous les êtres vivants, l’océan primordial, une mémoire qui précède la conscience individuelle. Une eau claire et limpide montre que le rêveur voit clair en lui et dans son Inconscient. Si cette eau est trouble, grise, l’individu se rend compte que son Inconscient est encombré de choses refoulées. Si elle est noire, c’est un signe de totale rupture avec ce monde informel de l’Inconscient. Il faut surmonter sa peur et oser regarder à l’intérieur de soi. La reconnaissance de cette partie obscure de soi est nécessaire à un épanouissement personnel. Si cette eau est bleue et lumineuse, cela signifie que nous avons atteint une plénitude et une conscience spirituelle. Boire de l’eau, en rêve, est très positif. C’est un acte sacré qui nous relie avec une nature essentielle et qui nous purifie. Se jeter à l’eau est toujours synonyme de courage. Les inondations et infiltrations humides, tout ce qui laisse sourdre de l’eau de façon indésirable ou déplacée est plutôt négatif. Il y a une prépondérance d’un principe féminin qui n’est pas contenu (manque de structure masculine) et qui devient négatif, menaçant les fondations. Toutes les formes d’eau intrusive sont en lien avec la dépression.

Interprétation du rêve École

Lieu de tous les apprentissages, retour à un cadre d’enseignement, transmission. Les rêves d’école et d’examen sont des rêves extrêmement fréquents et communs. Nous y retournons, bon gré, mal gré, comme si nous reprenions en main notre enfance. Par définition, l’école est le lieu de l’apprentissage, mais c’est aussi un système normatif. Très souvent, c’est l’endroit où nous nous rendons pour nous instruire d’une nouvelle discipline ou pour revoir ce qui nous a échappé et qui nous ferait défaut aujourd’hui. La vie est une école permanente. L’école est encore pour certains l’endroit le plus important de leur vie. C’est ici qu’ils ont vécu les choses les plus intenses, qu’ils ont appris, tout gardant leur statut d’enfant, et qu’ils ont rêvé l’adulte qu’ils seraient un jour. Il n’est donc pas étonnant que l’école ait marqué nos mémoires et que nous en rêvions encore des années après.– Négatif : Si nous sommes dans une classe, au milieu d’un cours dont le sens nous échappe totalement, ce rêve indique que nous n’arrivons pas à intégrer des éléments de la vie actuelle. La cause vient d’une immaturité qui nous fait refuser l’état adulte. De façon sommaire, ce blocage est dû à une leçon apprise, mais qui n’est pas encore comprise. Tant que nous ne l’aurons pas « digérée », nous serons incapables d’assimiler de nouvelles connaissances. Mais un jour, il faut quitter l’école.+ Positif : Nous sommes en classe et le cours, bien que totalement inconnu, nous semble parfaitement lumineux. Dans ce cas, nous sommes en mesure d’intégrer de nouvelles connaissances. Le plus souvent, ce type de rêve suit une expérience nouvelle et enrichissante. Si nous sommes le professeur et que les mots nous viennent naturellement, une transformation s’est produite en nous. Nous sommes maintenant adulte, capable de transmettre nos connaissances à d’autres. 

Interprétation du rêve Église

Universalité, aspiration mystique, vision idéalisée du principe féminin porteur de vie, matrice originelle et spirituelle, ventre sacré de la femme, corps spirituelL’église, la mosquée ou la synagogue sont d’abord la demeure du seigneur. Dans ce sens, ce lieu peut-être est proche du symbolisme de la maison. Mais ici, ce n’est pas une représentation simple du corps que nous habitons ; le corps de l’église contient l’esprit et l’âme de la personne. Nous pouvons très bien rêver d’église ou d’édifice religieux alors que nous sommes athées. Ce rêve correspond à la découverte d’une dimension intérieure spirituelle, une pensée plus universelle relative à l’être humain et non à l’individu, à sa place dans le monde.L’église ou la cathédrale symbolise l’union, le mariage de la terre et du ciel. Être à l’intérieur d’une église, c’est communier avec un principe supérieur, un principe qui dépasse la notion de l’individu pour le relier avec un ensemble beaucoup plus vaste. Une église est une construction collective qui tente de donner une forme à une pensée humaine, à une aspiration informelle.L’église est aussi une représentation sacralisée du ventre de la femme et de son mystère, celle qui porte et donne la vie. La nef d’une église ou d’une cathédrale est à l’image de la matrice, la mémoire de celle qui nous a porté, la mémoire de la béatitude du corps de sa mère ; la plupart des cathédrales se nomment Notre-Dame ainsi que de nombreuses églises. Pénétrer à l’intérieur peut représenter le désir d’union quasi mystique avec le féminin sacré. C’est aussi simplement retourner dans la matrice pour renouer avec notre forme originelle et nous reconstituer. L’église est le lieu consacré où le corps se conforme à l’esprit. L’église représente ainsi un ordre morphogénique. Si l’accent est mis sur le clocher, c’est un aspect plus masculin qui peut être suggéré. 


Interprétation du rêve Enterrement

Enfouissement, occultation. Assez rare heureusement en rêve, le symbolisme de l’enterrement est à rapprocher de la mort et du cercueil. Mais il s’y ajoute la notion de mettre en terre, d’enfouir dans le sol. Il représente une volonté inconsciente de faire disparaître quelque chose, une énergie trop vivante, de la rendre inerte en la recouvrant d’une énergie plus statique. Son sens n’est pas toujours négatif ; parfois il faut savoir tourner la page. Nous pouvons enterrer notre vie de garçon ou de jeune fille, mais nous pouvons aussi enterrer des souvenirs difficiles, des affects ou des aspects importants de nous-même. 

Interprétation du rêve Entité

Oppression issue de l’enfance, imagos sombres d’adultes, souvenirs interdits et occultés, réminiscence traumatique. Le rêve est peuplé principalement de représentations concrètes, formes humaines ou animales, mais il peut être aussi le récipiendaire/réceptacle de toutes sortes de créatures, qui vont des représentations stéréotypées de monstres comme les zombies, vampires, fantômes, loups-garous, aux formes polymorphes ou innommables. Ainsi, certaines formes sombres sont surtout ressenties – avec effroi – plutôt que vues directement pendant le sommeil. Un phénomène récurrent est celui de formes sombres qui s’approchent du rêveur pendant qu’il dort, mais celui-ci se décrit comme étant plutôt conscient. Le rêveur se voit dans son lit, incapable de bouger pendant qu’une forme noire vient s’allonger près de lui ou le touche sans qu’il puisse s’y opposer. Nous choisirons le terme d’« entité » pour décrire cette présence, puisqu’elle semble animée d’une volonté autonome et consciente allant à l’encontre de celle de la rêveuse ou du rêveur. Ce phénomène est décrit médicalement comme une paralysie du sommeil ou parasomnie. Il se produit principalement au moment d’entrée ou de sortie du sommeil, en état hypnagogique (endormissement) ou hypnopompique (réveil). L’observation des sujets montre une atonie musculaire normale pendant la période du sommeil paradoxal, mais le rêveur se décrit comme étant parfaitement conscient, le plus souvent. Les sentiments vécus face à ses entités sont très mortifères et oppressants ; le sujet ne peut vraiment pas échapper à cette présence qu’il ressent, entend ou appréhende, mais sans la voir parfaitement dans la plupart des cas. L’entité est vaporeuse, sombre, mais dense. Son contact est très sensible et terriblement anxiogène. La forme sombre peut s’allonger à côté de la personne, dans un contact intime, la toucher, la tirer par un membre à l’extérieur du lit et, souvent, l’étouffer en se positionnant sur elle. L’observation psychiatrique ou neurologique y voit des hallucinations hypnagogiques ou hypnopompiques sans donner plus d’explications sur l’origine de ce trouble très pénible. Mon observation psychanalytique de ce phénomène sur le long terme y voit des déclencheurs psychologiques concrets liés à des souvenirs censurés. Il semble que ce soit une mémoire inconsciente d’événements anciens qui se manifestent pendant le rêve. Ce sont des souvenirs d’enfance oppressants vécus sans pouvoir les comprendre ni s’y opposer. Ainsi, une jeune femme sujette à cette parasomnie ressentait parfois dans son sommeil une présence, comme une ombre noire qui entrait dans sa chambre et venait se coucher contre elle jusqu’à l’étouffer. Elle voulait crier et se dégager, mais son corps était totalement paralysé ainsi que sa gorge. Le travail a fait remonter le souvenir de sa mère qui venait s’allonger contre elle quand elle était endormie, assez régulièrement, alors qu’elle s’était disputée avec son mari. Cette mère reportait toute son affection sur sa fille, de façon étouffante et malsaine. Un jeune homme souffrait des mêmes sensations et oppressions itératives, mais l’entité voulait plutôt le tirer de son lit. Il fut révélé ensuite que son père le harcelait de façon continuelle et obsessionnelle, qu’il était toujours sur son dos. D’autres cas ont révélé des climats incestueux ou des abus sexuels sur les enfants, uniquement pendant la nuit, de façon répétitive. Le climat de terreur mortifère s’explique alors de façon évidente. Le rêve de paralysie du sommeil décrit donc un état antérieur où l’enfant était en état de sidération, dans l’incapacité ou l’interdit de se révolter ou de chasser l’intrus. Une censure est donc venue pour protéger l’enfant de la confrontation avec le comportement anormal et oppressant du ou des parents. Ces comportements déplacés des adultes pouvaient aussi être perçus pendant le sommeil de l’enfant, celui-ci continuant à dormir, mais ressentant la présence déplacée contre lui. Si le rêveur pense être éveillé pendant le rêve, c’est parfois une illusion ; il revit simplement les mêmes sensations épouvantables qu’autrefois, mais transposées dans le rêve avec une censure visuelle empêchant de reconnaître la forme.Les rêves de succubes et d’incubes, très largement décrits dans la littérature romantique gothique du xixe siècle, peuvent être associés à ce phénomène de réminiscences négatives des ombres parentales (ou d’une personne proche). Le côté sexuel de ces entités s’explique alors plus facilement. Il est possible que la rêveuse ou le rêveur ait accès dans son sommeil à des dimensions irrationnelles où il existe des entités négatives et vampiriques, mais avant d’ouvrir cette hypothèse surnaturelle, il est peut-être plus fructueux d’explorer la piste de la réminiscence traumatique. La dimension magique sera, évidemment, bien plus tentante que la remise en cause des figures parentales ou de leur système éducatif. 

Interprétation du rêve Extraterrestre

D’une manière générale, l’extraterrestre symbolise l’homme qui demeure inconnu, que l’on a du mal à comprendre ou à saisir. Sa pensée nous est étrangère. Par définition, les extraterrestres n’appartiennent pas à la Terre. Ils viennent du Ciel/masculin et s’opposent donc à l’élément Terre/féminin. C’est une incompréhension fondamentale qui est exprimée par la figure de l’extraterrestre. Bien souvent, c’est le modèle du père qui fait référence. Ainsi, si celui-ci était trop distant, incompréhensible ou ailleurs, il a pu apparaître comme inintelligible et inaccessible, d’un autre monde. C’est pour cela que les extraterrestres sont présents dans des rêves de garçons ; si leur père était toujours absent ou étranger à la maison, il a pu faire ressentir l’homme ou le monde des hommes adultes comme un monde totalement étranger. Cela est d’autant plus vrai quand l’enfant se sent très proche de sa mère. Dans les rêves féminins, les extraterrestres représentent des êtres étrangers à la nature féminine, pas de la même espèce. L’extraterrestre, c’est celui qui est en dehors de l’utérus. Il est alors l’homme dont on attend la venue tout en la redoutant. L’extraterrestre est l’image de cet aspect masculin très à l’extérieur qui génère la fascination et l’angoisse de l’inconnu. C’est la raison pour laquelle il n’est jamais vraiment visualisé. Dans la plupart des rêves, on devine sa présence, on l’appréhende, sans jamais vraiment voir sa forme.

Interprétation du rêve Fantômes

Souvenirs qui effraient, fantasmes, peur de l’au-delà, imaginaire et sensibilité trop forte. Les fantômes sont les souvenirs obscurs qui hantent la mémoire. Ils symbolisent plus précisément les souvenirs effrayants qui remontent et qui reviennent à la mémoire. Ce sont les revenants, les traces douloureuses du passé qui essaient de se frayer un chemin jusqu’à la conscience. La plupart du temps, les rêves de fantômes sont négatifs, surtout chez les enfants. Ils sont les témoins du processus d’enfouissement à l’œuvre. Des éléments de la vie actuelle de l’enfant sont suffisamment effrayants pour qu’il ait envie de les chasser, de les faire disparaître de sa conscience. Cette phase ne va pas sans cauchemars. Chez un adulte, les rêves de fantômes peuvent signifier que le processus de résurgence est en cours, que le rêveur est maintenant en mesure d’affronter ses fantômes et ses terreurs. Un enfant qui a une peur maladive des fantômes est un enfant dont la forte sensibilité n’est pas assez protégée par son environnement familial. Il manque de cadre rassurant face à son imaginaire. Son angoisse de mort inconsciente s’exprime par ces figures de l’au-delà qui le hantent. 

Interprétation du rêve Fauteuil roulant

La première image liée au fauteuil roulant, c’est le handicap. Voir en fauteuil roulant une personne qui, dans la réalité, ne présente pas de problème moteur stigmatise un handicap de construction psychique la concernant. Il est possible aussi qu’elle abuse de ce handicap et exerce une forme de tyrannie, comme pourrait le suggérer le fauteuil lui-même, siège de l’autorité.

Interprétation du rêve Fée

Féminin magique, fantasme. La fée est une représentation merveilleuse et immatérielle de la femme, une émanation de Mère Nature. Elle symbolise l’aspect féminin inaccessible et la crainte ou espérance de son pouvoir, tout autant qu’elle suscite la fascination. Son pouvoir est de réaliser les vœux et de transcender la réalité. La fée œuvre pour la transformation, si l’on croit en elle ; mais le moindre doute peut la faire disparaître. Elle peut posséder aussi des faiblesses féminines, comme la susceptibilité ou la jalousie, et il faut craindre de la contrarier. La fée symbolise une faculté féminine magique, une puissance inhérente à sa nature, reconnue et exprimée de façon consciente. La plupart du temps, elle œuvre dans la lumière. À ce titre, elle représente l’énergie fécondée et créatrice du psychisme que chaque femme porte en elle. 

Interprétation du rêve Fellation

Reconnaissance du phallus, absorption du principe masculin. Si une fellation est évoquée en rêve, c’est évidemment son sens symbolique qu’il faut percevoir. Cette pratique est l’expression d’une admiration pour le phallus intérieur (colonne vertébrale), chez un homme perçu comme un élément nourricier ou alimentaire. La fellation peut alors correspondre au besoin symbolique d’absorber le phallus du père qui a fait défaut à l’enfant. Si la fellation est visualisée ou pratiquée en rêve, cela signifie que la rêveuse a trouvé un référent masculin perçu comme positif qui permet à celle-ci de se nourrir d’une forme essentielle dont elle aurait été privée. La bouche suggère alors une transmission orale. Le geste sexuel correspond à une admiration exprimée dans un élan affectif amoureux qui, de façon confuse, se traduit par une montée de désir. Pour celui qui reçoit la fellation, il s’agit de la reconnaissance exprimée pour ses qualités d’homme et son expression phallique positive devant une femme. Si la fellation est perçue comme repoussante, c’est qu’on essaie d’imposer une forme tyrannique à la rêveuse (ou au rêveur), que celle-ci refuse ou subit, une imposition de désir qui ne correspond en rien au sien. Il est possible aussi de rêver d’auto fellation, comme si le rêveur était devenu hyperlaxe, à l’instar d’un yogi ou d’un contorsionniste surentraîné. Cette acrobatie peut symboliser une carence du référent masculin extérieur positif chez l’enfant et l’obligation d’avoir dû se construire tout seul. Cette posture singulière exposerait la faculté de pouvoir se nourrir de son propre masculin et l’exploit que cela représenterait. C’est aussi de l’auto-amour. La souplesse requise souligne le paradoxe d’une absence de colonne vertébrale intérieure et l’absorption de la colonne extérieure. Cette figure est celle de l’Ouroboros, le serpent qui se mord la queue, symbole de l’autofécondation, du paradoxe, mais aussi du mouvement et de la continuité, des cycles éternels. 

Interprétation du rêve Femme

Anima, éternel féminin. Qu’il s’agisse d’une petite fille, d’une jeune fille ou d’une jeune femme, d’une femme plus mûre ou d’une mère, jusqu’à la grand-mère ou la vieille dame, l’image de la femme est omniprésente dans la majorité de nos rêves. Elle représente souvent la polarité féminine de l’individu, l’anima, l’aspect intuitif, l’Inconscient et l’imagination. Son âge est témoin de nos évolutions internes. Pour les figures précises, il convient de se référer à chaque définition. Dans de nombreux rêves masculins, une femme peut apparaître ponctuellement ou de façon régulière et provoquer un fort émoi. Souvent, il s’agit d’une femme inconnue, belle et silencieuse, totalement indifférente vis-à-vis du rêveur, ou bien, au contraire, qui le regarde avec une attente au fond des yeux. Il s’agit de cette partie féminine de l’individu, une résonance projective de l’anima, que beaucoup d’hommes ne vivent pas de l’intérieur, mais qu’ils projettent à l’extérieur, inaccessible ou venant à leur rencontre. La femme captivante des rêves est une image résiduelle fascinante de l’éternel féminin, cette force attractive transcendante telle que la décrit Goethe, l’archétype de la femme sublimée, souvenir inconscient de la jeune mère idéalisée, celle qui regardait le jeune enfant avec un amour infini. C’est aussi celle dont le regard a manqué cruellement. Elle peut emprunter aussi la forme de la fugitive beauté du poème de Baudelaire, « À une passante ». 

Interprétation du rêve Feu

les + Principe masculin, purification
les moins – Destruction, colère. Un des quatre éléments, le feu, est un symbole masculin. Il représente une énergie exprimée, à l’état brut, l’extraversion et le mouvement. C’est le feu de l’action, le feu sacré ou le feu intérieur. Le feu est l’expression, la démonstration d’une puissance qui doit être canalisée. Le feu canalisé, celui que les premiers hommes vont maîtriser à la fin du paléolithique, va faire entrer l’humanité dans le principe de conscience, affermissant les premiers foyers familiaux et claniques, et présidant à la hiérarchie de l’intelligence. La guerre du feu, ce n’est pas l’affaire du gueux. Le feu apporte chaleur, protection, cuisson et lumière.+ Positif : Le feu canalisé est initiatique. Le passage par le feu est quelquefois indispensable pour une complète transformation, pour pouvoir comme le Phœnix renaître de ses cendres. Ce sens sera confirmé par un rêve où les flammes, quoique importantes, ne semblent pas menaçantes, mais plutôt chaleureuses et joyeuses.– Négatif : Quand le feu est menaçant et parfois incontrôlable, il symbolise ces énergies puissantes qui sont en nous et que nous redoutons. Il représente les débordements colériques et des tendances à l’autodestruction. Notre énergie est inconsciente dans ses débordements. Ce type de rêve est alors révélateur d’une agitation mentale. Attention cependant à ne pas trop réprimer notre feu intérieur, ce qui pourrait induire une forme de dépression. 

Interprétation du rêve Flotter

Dans un aspect positif, nous pouvons avoir le sentiment d’être porté par les éléments, de nous en remettre aux puissances naturelles, confiant. Sous un angle plus négatif, nous pouvons voir dans le flottement un laisser-aller mental ou un « embuage », une grosse paresse. Il est temps peut-être de se réveiller ! 

Interprétation du rêve Fou

Le personnage du fou est un symbole complexe. Il n’est pas ce qu’il semble être. Sous des dehors insensés, il y a un sens profond à ses actes et paroles. Il ne faut pas se fier aux apparences. Le fou du roi est celui qui ose dire ses vérités au roi ou à sa cour, sous couvert de pitreries ou avec des propos hardis qui seraient déraisonnables dans la bouche de celui qui ne porte pas son costume. À ce titre, le fou peut symboliser le langage du rêve qui raconte des histoires fantaisistes, d’une logique étrangère à la raison. Le fou a toujours une vérité à nous transmettre. Celui qui semble fou pour les hommes est sage pour lui-même. Le Mat du Tarot, le fou, est un symbole de libération et de sagesse. Celui qui pense être sage n’a que vanité et folie pour bagages. Il ne faut pas le confondre avec le clown

Interprétation du rêve Frère ou Sœur

Les membres de notre famille peuplent évidemment nombre de nos rêves. Quand ils ne sont pas travestis, ils peuvent apparaître sous leur forme naturelle. Dans l’interprétation du rêve, il est difficile de savoir s’ils sont présents en tant que parts de nous-même, en tant qu’imagos (représentation intérieure du parent réel), ou comme archétype de la fonction. Presque toujours, les personnages de nos rêves, réels ou fictifs, sont des aspects, des facettes de notre personnalité. Ils nous renvoient une image de nous-même que nous ne percevons pas dans la réalité. Très souvent, les membres de notre famille jouent ce rôle-miroir ; plus nous les avons côtoyés, plus ils ont impressionné notre psychisme. Nos comportements sont conditionnés par la culture familiale et, à notre insu, nous pouvons reproduire les attitudes d’un proche. Si ce phénomène semble normal quand un enfant imite ses parents, il peut perdurer inconsciemment chez l’adulte. (L’inverse existe aussi. Il suffit que l’enfant ait une personnalité assez forte, face à des parents à la faible construction psychique ou dépersonnalisés. Ce mimétisme ou cette influence existe également entre les époux.)Les représentations oniriques des parents peuvent être aussi les projections des imagos parentales sur d’autres personnes. D’une façon presque systématique, dans un groupe itératif où se retrouvent les mêmes personnes, dans le cadre du travail par exemple, nous avons tendance à projeter les images de nos parents sur les personnalités sensiblement analogiques. Sur les figures d’autorité, nous pourrons ainsi projeter les imagos du père ou de la mère avec des ressentis subjectifs et à avoir une relation affective – positive ou négative – avec le support de la projection. Le rêve vient signifier les problématiques non réglées avec nos parents pour les mettre en évidence et tenter de les régler. Quand nous devenons parents, nous aurons parfois tendance à réagir comme l’un de nos parents ou à projeter l’image du parent opposé sur celle ou celui que nous avons rendu mère ou père. Attention à la confusion des personnalités et des places, comme à la désérotisation du couple !Parfois, les proches parents sont ce qu’ils semblent être, c’est-à-dire eux-mêmes. Dans ce cas, les rêves ont un sens qui concerne le groupe familial originel. Ils indiquent une direction commune, à deux, à trois ou plus. Le plus souvent, le sens du rêve continue une action commencée la veille ou les jours précédents. Donc une petite réflexion est nécessaire avant d’interpréter le rêve : l’autre est-il un symbole ou un compagnon de route ?Les membres de la famille symbolisent ainsi des états proches, et ponctuels, aussi. Parfois, ils servent de repères spatiotemporels pour situer le rêve dans l’histoire personnelle du rêveur, pour en préciser le sens. Fille/fils : Le plus souvent, c’est un aspect de nous-même qui est en train de grandir ou d’évoluer et dont il faut s’occuper, comme nous le ferions avec notre propre enfant. Cette facette intérieure est encore fragile, influençable, mais porteuse d’une énergie propre à la jeunesse. Le sexe de l’enfant indique quelle polarité et quelle qualité nous développons. Les rêves où nous voyons notre enfant dans une situation dramatique ne sont pas à prendre au pied de la lettre. Ils ne sont pas prémonitoires, mais révélateurs d’une angoisse. C’est la peur qu’il lui arrive réellement quelque chose qui génère ce rêve. Ces rêves ont une fonction positive. Ils confirment les dangers réels pressentis les jours précédents et ils nous invitent à redoubler de vigilance. Ils viennent aussi résoudre une projection négative, une pensée terrifiante dirigée sur l’enfant et non sur le danger. Frère/sœur : Les liens fraternels sont les plus proches, symboliquement. À ce titre, une personne avec qui nous avons des liens très forts peut apparaître sous les traits d’une sœur ou d’un frère. C’est une part très importante de la personnalité qui est représentée par le frère ou la sœur. Ils sont les personnes avec qui nous avons grandi, dont nous avons subi les mêmes influences au même âge. Même si les démonstrations affectives fraternelles sont parfois violentes et brutales, à la limite de l’exaspération, le psychisme de l’individu est lié de manière très affective à son frère ou sa sœur. C’est un double, d’autant plus s’il est du même sexe. Les rêves les concernant vont donc osciller longtemps entre deux attitudes, celle de l’amour ou de la haine qu’on leur porte et celle du processus nécessaire de détachement de l’autre. Mère : Notre mère est le personnage le plus important de nos rêves. Mais elle apparaît rarement sous sa véritable forme. Elle va emprunter le plus souvent celles d’animaux. D’autres symboles comme les objets creux ou des lieux protecteurs servent à la représenter. L’image de notre mère sera donc rarement la véritable, celle qui est à l’extérieur de nous, mais celle que nous portons en nous. La personne qui apparaît sous les traits de notre mère est en fait une abstraction, l’imago, une des composantes de notre personnalité. Ses comportements et attitudes vis-à-vis des autres nous renseignent utilement sur nous-même. Qu’elle nous apparaisse d’une manière négative et travestie – ourse, araignée, crabe, pieuvre, méduse, etc. – ou positive – louve, Sainte Vierge, etc. – notre mère est parfois un aspect de nous-même qui s’exprime en général à notre insu. Nous sommes le fruit de ses entrailles et pouvons encore fusionner psychiquement avec elle, bien longtemps après la « date légale ». Par l’éducation que nous avons reçue, par sa présence ou son absence, elle a imprimé dans notre personnalité des traces importantes qui conditionnent notre vie de tous les jours. Si ses comportements dans le rêve nous semblent incohérents, intolérants, agressifs ou dangereux, un travail d’épuration est nécessaire. Mais une volonté de changement, si celui-ci semble nécessaire, est parfois difficile et demande un travail à plus ou moins long terme. Le dialogue avec elle, quand c’est encore possible, est vraiment souhaitable. Il est important de verbaliser, de pouvoir exprimer ce qu’on a sur le cœur. Quelquefois le passage par une tierce personne (un psychothérapeute) est obligatoire. Notre mère peut aussi nous apparaître de façon très positive, même si elle est décédée. Une phrase ou un geste suffit. Ils sont révélateurs d’une transmission et d’une continuité. Nous intégrons une qualité ou une autorité que nous lui prêtions et qui nous plaçait toujours dans le rôle d’enfant. L’image bienveillante de notre mère qui nous regarde avec amour symbolise la reconnaissance de notre être et la transmission. Cette image montre que nous devenons son égale, apte à remplir le même rôle. Symboliquement, la mère représente l’intérieur, le passé, la maison, le collectif, l’amour altruiste, le partage, l’aspect nourricier, la présence, la douceur et le paradis perdu. Père : Si les représentations animalières sont très fréquentes pour parler de la mère, nous aurons affaire pour parler du père à des concepts beaucoup plus abstraits, hormis des formes très négatives comme le crocodile ou le loup. Bien souvent, le père est absent de l’histoire quand le rêve nous parle de lui. Il faut mettre des événements en corrélation pour comprendre que le rêve nous parle à mots couverts de notre père. Par exemple, un rêve qui met en présence tous les membres de la famille sauf le père ne peut parfois se comprendre sans lui. Sa présence/absence est la clé de l’histoire. Mais nous rencontrons aussi des images patriarcales types plutôt positives, comme le roi, le patron, le directeur, le capitaine, ou idéalisées et asexuées, comme le Père Noël ou le prêtre. Les aspects négatifs seront évoqués par des images de violence ou contenus dans les personnages de voyous ou de bandits, celle d’un homme immature qui n’est pas parvenu au stade adulte, qui est incapable de jouer son rôle de père. Le diable est une forme du père très négative, un manipulateur pervers qui a joué avec les sentiments de son enfant. Les traces que le père a laissées sur le psychisme sont la plupart du temps celle d’une attente, un état émotionnel latent. Si le père était présent, les traces et affects laissés sont du même ordre que celles laissées par notre mère. Il faut donc se référer à la définition précédente en le substituant .Le père représente l’autorité, la loi, l’extérieur, l’extraversion, le transmetteur, le devenir, le futur, l’absence, l’amour individuel, la possibilité d’agir. Grand-mère/grand-père : Si le père brille souvent par son absence, il en est de même pour le grand-père. Ses apparitions sont fort rares dans nos rêves, mais souvent très affectives, plutôt positives ou, parfois, à l’opposé. Cette figure possède une médiocre valeur symbolique en tant qu’élément ou personnage de référence. Si le grand-père est présent, il représente alors un héritage patriarcal, positif ou négatif selon le contexte du rêve.En revanche, la grand-mère est très présente en rêve. C’est souvent notre grand-mère réelle qui est évoquée quand elle nous apparaît en songe. Le plus souvent, ce type de rêve est relatif à sa disparition, surtout si celle-ci nous était chère. Il est fréquent que la grand-mère se soit substituée à la mère quand cette dernière était trop occupée ou peu tendre avec ses enfants. Sa présence vient combler un manque affectif. Pourtant, dans un processus d’évolution normal, il faut faire le deuil des personnes disparues. Ainsi, dans le rêve, elle peut venir nous dire au revoir. Il nous faut intégrer cette réalité en nous, celle de la disparition des figures chères.Un second type de rêve peut impliquer la rêveuse dans un comportement étranger à son âge, une identification trop forte à la grand-mère et un comportement inadapté à notre âge. La grand-mère peut être perçue ici comme une vieille femme qui erre dans la maison. Ces rêves, s’ils révèlent parfois le désir de se substituer à elle, se produisent pour combler un manque affectif.La grand-mère symbolise un aspect féminin, une évolution naturelle de la femme, une beauté intérieure qui vient remplacer la beauté physique de la jeunesse. Cette beauté est perçue très fortement par les enfants comme une grande bonté, pour le monde et pour eux. Très souvent, les figures des grands-parents peuvent être confondues dans le psychisme ; ainsi, le grand-père maternel peut représenter le grand-père paternel. Idem pour les grands-mères qui peuvent se conjuguer, étant le plus souvent de même âge, de même histoire et culture. C’est une représentation générationnelle.

Interprétation du rêve Fuite

La fuite ou la poursuite indique une difficulté passagère à accepter certains événements du réel, certains comportements intérieurs ou tendances, certaines responsabilités. La fuite est une stratégie de perte. Il vaut mieux affronter.  Comme au cinéma, la poursuite est un thème récurrent des rêves. Il est possible d’ailleurs que ce soit le thème numéro un, ce qui expliquerait la fascination obsessionnelle et fastidieuse des réalisateurs (américains surtout) à nous en imposer, et à aimer autant casser des voitures. Les poursuites oniriques sont moins onéreuses en cascades et matériel, plus proches du film d’horreur que du thriller policier, à pied tout simplement, façon Shining mâtiné de La Cité de la peur. Les rêves de pour suites sont souvent très désagréables et totalement stressants. Ils vont de la simple angoisse au cauchemar qui nous tire du sommeil, haletant, parce qu’il n’y a pas d’autre issue. Ce type de rêve est fait plus fréquemment par des femmes, dans une scénographie souvent similaire : des hommes poursuivent la rêveuse, qui n’a d’autre échappatoire alors que de fuir les prédateurs, dans des couloirs labyrinthiques ou dans un extérieur nocturne, une ville inconnue et sous le couvre-feu, ou dans une campagne déserte. Bien souvent, les jambes de la malheureuse ne lui obéissent pas ou mal, ce qui induit un ressenti d’impuissance tellement fort qu’il s’ensuit une anxiété paroxysmique. Si elle parvient à courir, les hommes la tenaillent de près, semblant prêts à toutes les vilenies à son encontre. Il est important de préciser que dans quatre-vingt-dix pourcent de ces rêves, les poursuivants sont ressentis plus que vraiment visualisés, à l’instar des armes qu’ils brandissent ; celles-ci sont supputées, mais ni vues, ni entendues. Quant aux intentions des hommes, si elles ne sont pas très claires, tout laisse accroire qu’ils en veulent à la vertu et à la vie de l’infortunée créature. C’est l’épouvante. Or, rien ne peut être prouvé quant à la dangerosité desdits poursuivants ; c’est une conviction intime de la rêveuse, mais rien n’est visible, ni affirmé ou verbalisé. Nous observons ici un pur état émotionnel, une croyance et une rétroprojection. C’est vraiment ce qu’on appelle se faire du (mauvais) cinéma. La première explication à ce rêve est une peur névrotique, mais inconsciente, du monde des hommes, une peur liée à une incompréhension de leur nature. Ceci est dû à une méconnaissance du masculin, par une carence de la figure du père, la plupart du temps. Ce dernier n’était pas assez présent ou pas assez puissant pour offrir une image rassurante à l’enfant. De même, un père « soupe au lait », instable, violent ou hystérique est très déstabilisant pour la construction psychique de l’enfant, tout autant qu’un père démissionnaire. Il peut exister aussi des fables transgénérationnelles transmises par les aïeules qui tendent à diaboliser l’homme ou à introjecter une image très négative de celui-ci ; sous l’emprise de ces pulsions, ses comportements font craindre qu’il ne soit lycanthrope. D’autre part, les armes supputées sont des projections phalliques négatives faisant accroire que le sexe de l’homme peut tuer. Les hommes peuvent brandir aussi des couteaux. C’est l’aspect castrateur ou séparateur du père, surtout s’il y a eu divorce après conflit du couple. Sachant que dans presque tous les rêves de poursuite la violence et la volonté de nuire des poursuivants ne sont jamais prouvées, le rêve de poursuite met en scène une terreur du masculin qui n’a pas de fondement concret. Bien sûr, le père peut avoir effrayé son enfant, de même qu’un homme proche ou de passage, mais s’il y avait eu agression, le rêve la mettrait en scène par des éléments tangibles et non pas appréhendés. Les rêves de poursuites peuvent être faits aussi par des hommes, si le modèle du père était irrecevable, violent, incohérent et donc trop toxique. Le garçon aura pu alors s’identifier à la mère et ressentir un malaise dans sa construction ; il aura fui sa nature masculine. Les causes peuvent être elles aussi imputées au père ou à l’attachement éprouvé pour la mère. Cet attachement l’empêche de se réaliser et de s’identifier au modèle masculin. Cependant, la forme masculine peut poursuivre le rêveur parce qu’il doit être rattrapé par la forme adulte de l’homme pour le devenir aussi. Il doit donc affronter l’image du père. C’est la raison de cette poursuite, la poursuite de la vie et l’obligation de dépasser les géniteurs, sans les fuir. D’une manière générale, les rêves de poursuites sont révélateurs d’une angoisse profonde, la peur d’être rattrapé par quelque chose. On peut être poursuivi par ses souvenirs, par son passé, des choses obscures qu’on a voulu enfouir ou par la culpabilité. C’est la peur de ne pas pouvoir assumer celles-ci. Un enfant poursuivi par des voleurs a le sentiment qu’on veut lui voler une part de lui-même, de son enfance, ou encore que des personnes étrangères s’immiscent dans la vie privée de ses parents et lui volent l’affection qu’il attend d’eux. Parfois cette fuite se résout en un vol onirique qui permet d’échapper à l’oppression. Ici, la toute-puissance mise en œuvre est un signe d’impuissance, malgré une belle imagination ; le vol est un refuge dans le mental. Sachant que la fuite est improductive, surtout quand elle se réitère durant de nombreuses nuits, il est important de se poser la question de savoir ce que l’on fuit. La prise de conscience de nos terreurs archaïques relatives à la forme masculine permet d’éliminer ces images récurrentes oniriques. À ce moment, il est possible de se retourner dans le rêve et d’affronter ses peurs ; il faut regarder le ou les poursuivants psychopathes en face pour le démasquer. Bien souvent, quand nous nous retournons, les poursuivants s’avèrent de simples quidams, pas armés du tout, plutôt couards. Il est même possible de reconnaître des visages connus, comme celui du père ou d’un homme qui nous aurait assez impressionné quand nous étions enfant. Le coup de théâtre, c’est de reconnaître sa grand-mère, soudain penaude, celle qui a instillé la peur de l’homme. Dans ce cas, c’est soit par mauvaise expérience avec le genre masculin, soit en diabolisant l’homme par rivalité et pour jouer avec les émotions des petits-enfants, une manipulation issue de la toute puissance de la matriarche. Or, ces formes qui ont pu effrayé un enfant fortement régi par ses états émotionnels n’ont plus le même impact sur un adulte ; il peut les gérer en les regardant en face. Néanmoins, si le visage reste impressionnant, il est dès lors reconnu et permet de mieux savoir ce que nous avons à affronter .C’est alors que les poursuites oniriques vont s’interrompre et c’est la fin de ces scenarii mortellement ennuyeux. Le cinéma intérieur ou extérieur a tout à y gagner.

Interprétation du rêve Fusil ou Fusiller

Substitut phallique agressif. De même valeur symbolique que le pistolet, le fusil en accentue l’importance. Le rêveur qui l’utilise – ou la personne représentée en rêve – est encore à un stade exhibitionniste. Sa personnalité est restée centrée sur son phallus. Généralement, cette attitude vient de la relation qu’il avait avec l’un de ses parents. Peut-être une mère trop admirative du pénis de son garçon ou un père brutal, brimé dans son énergie sexuelle et prompt au coup de fusil. Le fusil symbolise une ostentation dangereuse, une envie de faire disparaître l’autre en imposant une image masculine trop rudimentaire et agressive. Fusiller, c’est condamner quelqu’un à mort de façon militaire et arbitraire, après un jugement sommaire.

Interprétation du rêve Géant

Image d’importance donnée à certaines personne. Tous les personnages possédant une dimension impressionnante peuvent être perçus en rêve comme des géants. Plutôt que sa taille réelle, c’est l’importance que nous donnons à une personne, la dimension qu’elle prend dans notre psychisme qui nous la fait paraître telle. Cette impression ne va pas sans une certaine crainte. Un homme de très grande taille et d’une corpulence imposante, au visage indistinct et à la voix tonitruante, peut représenter notre père. C’est un père pour lequel nous éprouvions admiration ou crainte, dont nous ignorions le vrai visage et qui présentait une figure d’autorité trop forte. Par analogie et amalgame, le géant symbolise l’homme d’autorité (patron, chef) à qui nous prêtons la même aura de puissance et d’autorité, devant lequel nous nous sentons minuscule. Se voir entouré de géants peut évoquer un sentiment de taille psychique réduite que nous ressentons, une trace de l’enfance, quand nous étions entouré d’adultes à la taille bien plus importante que la nôtre.

Interprétation du rêve Gendarme

Instance du Surmoi qui gère les comportements de l’individu à l’extérieur, cadre, limitations, père sévère. Le gendarme, comme le policier, symbolise l’autorité masculine et paternelle. Autrefois, c’est l’homme qui portait les armes, au service de l’autorité. Le gendarme est l’une des représentations les plus fréquentes de l’instance du Surmoi, parfois un peu rigide. Cette image de l’autorité est celle qui est inscrite en nous, mais c’est une autorité qui obéit-elle-même à une autre plus puissante, à une loi, à une hiérarchie. C’est principalement une trace du père qui autorise et qui interdit, parfois avec un manque de souplesse. Cela peut induire une perte de libre arbitre, si le gendarme est trop répresseur. Cette autorité contrôle ou sanctionne nos déplacements, notre conduite sur les routes et les chemins de la vie. Le gendarme gère ainsi nos progressions et mouvements dans le monde extérieur. Dans ce sens, il représente notre rapport avec l’extérieur, notre communication dans l’espace avec les autres, ainsi que ce que nous nous accordons ou non socialement. La plupart du temps, la présence du gendarme est ressentie avec appréhension dans les rêves, tout comme dans la réalité : c’est la peur du gendarme. Il est évident que si nous sommes au volant d’une voiture dont nous ne possédons pas les papiers ou que nous conduisons mal, cette peur n’est pas fortuite ; inconsciemment, nous savons que nous ne sommes pas en règle. Ainsi, le gendarme peut nous arrêter et nous immobiliser, nous empêchant d’aller plus loin ou plus avant dans une conduite dangereuse. La discipline intérieure et le sens des responsabilités nous empêchent d’aller plus avant dans une action que nous savons négative pour nous ou notre entourage. Cette peur du gendarme est parfois salutaire, lorsque nous manquons de repères, mais il ne faut pas qu’elle nous paralyse, surtout si, dans le rêve, rien ne révèle une infraction. Il est possible que nous ayons reçu une éducation trop stricte qui nous entrave encore. Le contraire est possible aussi ; face à une éducation floue, nous aurions pu surinterpréter les interdits ; ou encore, si cette éducation a été trop laxiste, nous nous serions construit de façon trop rigoriste, par opposition à l’anarchie ambiante et par substitution aux parents défectueux – chaque enfant a besoin d’un cadre. Si les gendarmes sont trop présents dans nos rêves, cela signifie qu’aujourd’hui nous ne pouvons agir à notre guise et nous continuons de sentir le poids des interdictions dans tous nos agissements. Nous ne nous autorisons pas assez de liberté. Le gendarme symbolise ici un père trop sévère qui manquait d’indulgence et de discernement, parfois piloté par son épouse. Cette sévérité est un atavisme familial qui peut se reproduire chez nous. 

Interprétation du rêve Grossesse.

Gestation d’un projet, plénitude. Il est très fréquent pour une femme de rêver de grossesse. C’est toujours une perception positive, une évolution naturelle de sa personnalité ainsi qu’un développement, une expansion de celle-ci. Si la grossesse est souvent un désir inconscient ou conscient de gestation, elle est aussi le signe d’un enrichissement, d’un nouvel aspect de la personnalité qui va naître. Si la rêveuse attend une fille, c’est une régénération, l’apparition d’une nouvelle vitalité, une facette d’elle-même qui se révèle. Si c’est un garçon, cette gestation est celle de son aspect opposé et complémentaire. Cette grossesse symbolise une création qu’elle porte en elle, qui n’a pas encore vu le jour mais est en gestation pour bientôt se matérialiser. Ainsi, la grossesse est souvent le symbole d’un projet personnel ou professionnel, un « bébé » qui est en cours de formation et qui a besoin d’être nourri de l’intérieur et d’être bien protégé.

Interprétation du rêve Guerre

Conflits parentaux, dispute et querelle entre les hommes et les femmes. Les rêves de guerre sont presque toujours la représentation d’un conflit entre les hommes et les femmes. Pour un enfant, c’est souvent un réel conflit qui existe entre ses parents et dont il est le témoin régulier. Il est très déstabilisant pour un enfant d’assister à des scènes de dispute entre ses parents. Son père et sa mère sont pour lui la représentation du monde et de son équilibre. Si cet équilibre n’existe pas, il ne peut pas se structurer, il va garder en lui cette notion d’opposition et de guerre. Chez un adulte, la persistance de ce type de rêves est le signe de troubles ressentis de cette manière dans son enfance et qui rayonne aujourd’hui, altérant sa relation à l’autre. C’est ainsi souvent le signe d’un conflit qu’il traverse actuellement avec son partenaire. Les causes du phénomène actuel sont donc enfouies dans un passé lointain et conflictuel. 

Interprétation du rêve Guerrier ou Soldat

Conflits familiaux, perte d’énergie, comportements contradictoires, les + Victoire sur soi-même, accès à plus de conscience et de force, Il existe une différence importante entre ces deux symboles. Sous le terme de soldats, nous entendons ceux qui se déplacent en nombre. La présence de soldats en rêve est évidemment révélatrice de conflit. Ceux-ci symbolisent le plus souvent les énergies négatives émanant des conflits familiaux vécus dans l’enfance. Il est possible que nous le reproduisions dans notre vie actuelle. La vie de ces soldats représente la somme d’énergies déployées lors de ces affrontements. Toute l’attention des protagonistes est dirigée vers ce conflit. S’il y a deux groupes bien distincts, chacun représente l’un des deux parents. Le groupe le plus important symbolise celui des deux qui domine le plus souvent. Dans ces rêves, il n’y a pas de victoire, les courants représentés étant trop négatifs. Les deux groupes de soldats opposés représentent les comportements contradictoires qui habitent le psychisme de l’enfant. Celui-ci a grandi dans un milieu où ses parents s’affrontaient. Si le rêve insiste plus précisément sur un personnage armé qui se détache du groupe de soldats, il symbolise la transformation de l’indistinct vers l’individuel. Bien qu’il soit homme de guerre, le guerrier possède un symbolisme plus positif. Cette figure individuelle fait davantage référence à l’aspect psychique guerrier qu’à un aspect destructeur ou sanguinaire. Le conflit a généré une autre énergie et a permis à l’un des protagonistes d’accéder à un niveau supérieur de conscience. L’affrontement n’a plus lieu d’être, l’un des personnages en ressort grandi. Il s’est aguerri et maîtrise sa force. Le soldat est devenu un guerrier qui n’obéit plus aveuglément aux ordres. Il est maintenant mieux armé pour se défendre. Il sait pourquoi il se bat, quelles valeurs il défend. Son agressivité est canalisée.

Interprétation du rêve Homosexualité

Si nous rêvons d’une relation homosexuelle alors que nous nous sentons profondément hétérosexuel, cela ne signifie pas forcément que nous ayons des tendances cachées que nous refoulons. Ces rêves sont une invitation à aimer davantage notre propre nature, à avoir plus de considération pour notre propre sexe et nos semblables. Un rêve de relations homosexuelles est un rêve d’amour pour soi-même, de réconciliation, d’amour et d’acceptation de sa propre nature, d’homme ou de femme. Ces rêves sont donc positifs. Ces rêves sont aussi le constat de comportements différents. Homme et femme sont moins cloisonnés aujourd’hui dans leur rôle social ou familial. Si nous assumons aussi les "fonctions" de l’autre, ces rêves mettent en scène la position intérieure que nous prenons ou le rôle inversé que nous jouons quand nous sommes à la place de l’autre. L’homosexualité, c’est aussi une quête du sexe dont le modèle n’était pas présent ou pas défini, à partir duquel nous n’avons pas pu construire notre sexualité. Les rêves d’homosexualité nous invitent à ne pas davantage nous di

viser, mais à aimer chacune de nos composantes.  

Interprétation du rêve Hôpital

Lieu du soin psychique, assistance psychologique. Si nous rêvons d’hôpital, c’est que nous ressentons le besoin de nous soigner. Mieux encore, l’hôpital est le lieu du soin psychique, là où se déroule notre guérison. Dans les rêves, ce n’est donc pas le corps qui est malade, mais notre moi profond, le psychisme. Il ne faut donc pas avoir d’inquiétude quant à un éventuel accident. Un rêve d’hôpital n’est pas un signe prémonitoire d’un problème à venir. L’hôpital symbolise une certaine autorité à laquelle nous devons nous en remettre. Nous devons donc faire confiance à un système, ou à d’autres personnes, des figures maternelles ou paternelles tel l'infirmière ou le médecin pour nous guider vers un mieux-être. L’angoisse que génère en nous l’hôpital – au moment du rêve – est le reflet de celle que nous ressentons au quotidien quand nous remettons à demain le soin psychique que nous savons nécessaire. La perspective d’une remise en cause profonde peut amener un état de procrastination devant l’angoisse de ce changement d’état et du bouleversement transgressif qu’il engendrera .Nous pouvons néanmoins rêver d’hôpital quand nous savons que nous devons y séjourner prochainement. Ce rêve peut confirmer la nécessité d’une intervention, mais nous invite tout de même à réfléchir aux causes psychiques qui ont pu mener à la somatisation.

Interprétation du rêve Incendie

Déraison, colère, énergie intérieure trop forte et non canalisée, tabagisme. L’incendie symbolise très souvent la déraison mentale, surtout s’il est localisé au niveau du toit. C’est la montée et l’extériorisation d’une énergie trop forte et irrépressible qui génère une colère incontrôlable. Cette inflammabilité est due à un manque de structures. La colère (le feu), qui ne peut se manifester sur le responsable originel, par interdit ou « embrouillage » (la fumée), se retourne contre l’individu. Il peut alors exploser ou s’enflammer, menaçant aussi l’entourage, dans un mouvement de folie. Le feu de l’incendie représente nos énergies intérieures, trop fortes, que nous ne respectons pas, que nous ne laissons pas s’exprimer. Elles se retournent alors contre nous et nous brûlent de l’intérieur. C’est l’image de la maison (notre corps) consumée en partie ou entièrement par l’incendie. Il nous faut accepter ces énergies (vitalité, sexualité, appétit) et essayer de comprendre contre qui nous sommes réellement en colère (famille originelle), pour les canaliser et les rendre positives. Le feu a toujours besoin d’être canalisé pour être bénéfique. Une autre interprétation est possible si le rêveur est un ancien fumeur qui a recommencé à fumer. Il pensait pouvoir être maître d’un petit foyer (une ou deux cigarettes), mais le feu s’est répandu dans toute la maison, ou l’immeuble (un paquet) ; il ne le canalise pas et se laisse envahir par la névrose. Ce sens de lecture sera plus envisageable si la fumée est très présente et étouffante. 

Interprétation du rêve Infirmière

Altruisme, autorité féminine et maternelle, énergie féminine régénérescence, besoin d’assistance. Cette figure féminine symbolise tous les aspects protecteurs, maternels, dévoués de la femme. Si elle fait fantasmer de nombreux hommes sous sa blouse blanche, la couleur de celle-ci montre qu’elle est pure et éloignée des plaisirs de la chair. Elle restera inaccessible, étant bien une déclinaison de la mère qui donne du soin. Le désir amoureux qu’elle suscite est le même que celui d’un garçon pour sa mère, informulable. En présence d’une infirmière, il n’est pas question de plaisir charnels, mais de santé du corps et de l’esprit. L’infirmière est une figure asexuée qui peut apparaître de façon autoritaire. C’est une autorité à laquelle nous devons nous plier momentanément et dont il faut accepter la compétence devant la nécessité de soins. L’infirmière est une présence féminine secourable, une énergie réparatrice intérieure, aussi. Celle-ci est la seule qui puisse nous amener à un mieux-être si nous savons l’accueillir. Si nous sommes un homme, il faut donc refréner notre nature masculine impétueuse et accepter un savoir qui nous échappe pour le moment. C’est une position de faiblesse apparente et momentanée. Si elle possède les traits d’un visage familier, nous ne devons pas développer un sentiment particulier pour cette personne, mais recevoir simplement son aide, accueillir ce principe. 

Interprétation du rêve Inondation

Dépression submergeante. L’inondation est indissociable du symbolisme de l’eau, c’est-à-dire de l’Inconscient et du principe féminin. Mais il y a ici une prépondérance trop forte de ces deux principes. Une inondation symbolise souvent la dépression, un psychisme submergé par des reflux du subconscient. Cette montée de comportements inconscients risque de saper les fondations de la personnalité. Il est donc urgent de voir d’où vient ce fond dépressif. Cet état est souvent un atavisme hérité d’une mère dépressive. L’eau est inconsistante. Elle submerge la terre, et appelle les éléments air ou feu, deux éléments masculins. L’équilibre ne peut se faire qu’avec le secours de ces énergies complémentaires, qu’il faut apprendre à densifier. L’inondation symbolise donc un aspect féminin envahissant qui devient négatif, n’étant pas contenu ni canalisé par le masculin. L’évolution est bloquée et l’individu n’est plus en mesure d’agir ; il devient passif et ne peut plus exprimer son désir de vie. 

Interprétation du rêve Insectes

Parasite mental, idées noires, obsession, forme sclérosée, involution, inceste.

D’une manière générale, les insectes représentent une forme de vie très élémentaire, une espèce très différente des autres animaux qui cohabitent sur le même territoire. Qu’elles soient à sang chaud ou à sang froid, les espèces plus évoluées qui vivent à la surface de la terre sont toutes vertébrées et représentent tous les maillons de l’évolution, qui aboutissent au genre humain, donc à l’individu. Les insectes sont une espèce totalement différente de la nôtre, possédant un exosquelette. De nombreux romans de science-fiction dépeignent les formes de vies extraterrestres hostiles aux Terriens sous les traits d’insectes géants (ou encore de mollusques céphalopodes tentaculaires). Cette vision évoque le sentiment de différence fondamentale entre les vertébrés et les espèces à exosquelette (ou sans squelette du tout). Il y a donc un antagonisme et une incompatibilité entre les insectes et les hommes. Dans la réalité, les insectes génèrent souvent un mouvement de recul. Ils sont plutôt repoussants et ils deviennent carrément indésirables s’ils pénètrent dans la maison. De même, nous n’aimons pas qu’ils entrent dans nos rêves. Très souvent, ces insectes indistincts sont noirs. Ils symbolisent les parasites mentaux, les idées noires et obsédantes, les addictions, tout ce qui pollue notre psychisme (la maison). Ils représentent ainsi un sentiment de malaise, le fait de ne pas être bien dans sa tête ou dans sa peau, d’avoir le cafard. Les insectes envahissants sont révélateurs du sentiment de malaise qui nous ronge. Cela est surtout vrai avec les insectes rampants, ceux qui grouillent sur le sol. Avec les insectes, la notion d’individu disparaît au profit de la masse indistincte, l’entité du groupe. Si l’évolution de cette espèce peut aboutir à une intelligence supérieure (comme dans le cas des fourmis), elle ne la dépasse pas. L’insecte peut alors représenter une forme de sclérose mentale qui nous touche, une forme de psychorigidité qui s’installe. Si ces rêves sont répétitifs, il est urgent de se débarrasser de ces hôtes indésirables, de chasser ces parasites psychiques, de faire un peu de nettoyage intérieur, d’assainir son esprit. Les insectes volants ont un sens plus positif. Cependant, un léger glissement sémantique, une simple inversion de deux lettres donne la paronymie suivante : inceste. Sans être systématique, un insecte voleur peut suggérer l’inceste, surtout s’il se pose sur une partie intime du corps. 

Interprétation du rêve Jumeaux

Harmonie des opposés, équilibre intérieur, dualité, double nature humaine. Les rêves de jumeaux (garçon-fille) sont très positifs. Ils symbolisent l’harmonie intérieure d’un individu, l’équilibre entre les polarités droite et gauche, la reconnaissance et l’harmonie des composantes masculine et féminine. La présence de jumeaux révèle une phase d’opposition intérieure et de dualité résolue. Cette dualité est propre à la nature humaine. Elle doit être consciente pour pouvoir être dépassée. Le Soleil, arcane du tarot de Marseille, symbolise parfaitement cette harmonie des opposés qui deviennent égaux et tendent à l’unité. Cet équilibre mène vers la lumière de la connaissance. Si l’un des jumeaux disparaît, c’est l’une de nos composantes, une moitié de notre personnalité que nous avons censurée ou qui ne peut s’exprimer. 

Interprétation du rêve Juge

Culpabilité, injustice, action délicate, esprit procédurier

Celui qui rêve de juge a peur d’être jugé ou bien réclame un jugement. Le juge est une représentation masculine et paternelle de l’autorité. C’est notre Surmoi, impartial, qui nous rappelle à l’ordre ou qui nous fait savoir si notre attitude est juste ou non.– Négatif : Devant un tribunal, le juge prononce sa sentence. Celle-ci nous condamne et justifie la décision ; nous sommes conscient de ne pas être en accord avec nos actes. Une conscience supérieure vient nous condamner pour nos agissements. Ce type de rêve vient résoudre un sentiment de culpabilité. Il s’agit le plus souvent d’un préjudice moral et non d’un délit de droit commun.+ Positif : Le juge et l’ensemble du tribunal nous donnent raison devant une personne qui peut être inconnue ; malgré certains doutes ou certaines accusations extérieures, nous sommes en accord avec les autres ou avec notre conscience. Les rêves où le procès n’aboutit pas symbolisent une indécision quant à l’avenir et quant à la tournure de notre action. Celle-ci peut être bonne ou mauvaise. Tout dépend de nous. Nous sommes le seul juge, mais attention à ne pas être procédurier et à aimer nous enfermer dans des litiges avec les autres. L’appel au juge serait une façon de solliciter encore le père, de ne pas être adulte et de rester coincé dans une problématique d’enfant, de place qui n’est pas résolue. 

Interprétation du rêve Labyrinthe

Connaissance de soi, chemins initiatiques, blocages, errance. Traditionnellement, le labyrinthe est une représentation du monde intérieur, le Soi, contenu dans le monde extérieur, le cosmos. Il est microcosme et macrocosme. Les méandres du labyrinthe symbolisent le chemin initiatique que doit parcourir et trouver l’homme pour atteindre son centre véritable, le cœur. Là, il peut se trouver et trouver la réponse à son existence. Les différents chemins du labyrinthe symbolisent ceux de l’expérience et du savoir, toute la somme des voies que l’homme emprunte, la voie juste qui doit le mener à lui-même et à la conscience de sa place dans le monde. Le dessin du labyrinthe représente la connaissance. Dans ses nombreuses formes, nous pouvons voir une expression de l’intelligence humaine, un questionnement sur le monde et sur soi. Sa forme pure est rare et, si elle apparaît, elle est le signe d’une conscience élevée, aboutissement d’un cheminement initiatique. Son tracé est le signe d’un degré important d’évolution. Le labyrinthe onirique prend le plus souvent des formes travesties, celles de couloirs interminables, de galeries oppressantes, d’allées, d’escaliers sans fin, de portes qui s’ouvrent toujours sur le même lieu, ou encore un dédale de pièces incalculables, celles d’un château dont nous ne pouvons sortir. Ce sont des mises en abyme qui se manifestent aussi dans les rêves récurrents, ceux-ci étant le symptôme d’un blocage. Dans le chemin difficile qu’emprunte le rêveur en quête de lui-même, il n’est pas rare qu’il se perde dans ses dédales. Ainsi, nous pouvons nous perdre dans nos « complexitudes » mentales, les méandres de la psyché, tout autant que dans les systèmes sociaux ou professionnels. Les chemins labyrinthiques que nous empruntons alors sont ressentis avec angoisse pendant le rêve. Cette angoisse est l’expression d’une angoisse réelle, celle d’avoir manqué des repères essentiels pour notre progression intérieure, de parents transmetteurs capables de se mettre au diapason de l’enfant, ou d’un guide. L’individu ne parvient pas à s’orienter dans nombre de ses choix de vie. Le dédale inextricable est le symptôme d’un égarement quant au sens des rapports humains et du sens de la vie.

Interprétation du rêve Licorne

Imaginaire, pureté, affrontement du bien et du mal, fantasme, toute puissance, déni de la réalité et de la sexualité.

Les rêves de licorne sont extrêmement rares. Ils sont réservés à quelques « initiés ». Dans les contes et légendes d’autrefois, seule une jeune fille pure et vierge pouvait s’approcher d’un tel animal. Mais cette approche ne se faisait pas sans un risque, celui d’être emporté vers des puissances souterraines. En elle, ou par elle, s’affrontent le bien et le mal, les puissances bénéfiques ou maléfiques qui sont en nous. La licorne peut être le guide qui nous ouvre les chemins du paradis ou de l’enfer. C’est en son cœur que peut se faire ce choix, suivant la sérénité ou le doute qui l’habite. La licorne nous confronte ainsi à notre nature inconnue et au pouvoir de notre imagination, à nos fantasmes. Sa corne symbolise l’ouverture du centre coronal et la montée de l’énergie spirituelle. Sa robe de couleur blanche permet à chacun d’y projeter ses propres désirs. Ainsi, cette image aura plus tendance à apparaître dans des rêves féminins, mais celle qui les produit est certainement dans un monde magique et fantasmé, plus plongée dans ses rêves que dans la réalité. Dans les rares rêves où apparaissent des licornes, nous pouvons identifier une inadaptation au réel, le plus souvent, une fuite magique dans la toute-puissance infantile. 

Interprétation du rêve Lion

+ Principe solaire masculin, force et pouvoir, autorité, père, personnalité riche, réalisation, cœur
– Surestimation de soi, mauvais jugement, égocentrisme

Le symbolisme du lion est lié au soleil et à la royauté. C’est un archétype du père. Le lion symbolise aussi la force, l’énergie canalisée et maîtrisée, la maturité, le pouvoir masculin, le cœur et l’homme réalisé. Dans la plupart des rêves, le lion est loin de nous. Nous le voyons passer ou nous regarder. Mais cette vision n’est jamais ressentie avec terreur, à l’inverse de celle du tigre. C’est une crainte empreinte de respect : nous pressentons en nous cette force et cette richesse intérieure. Mais il nous faut encore de la prudence et ne rien vouloir hâter sous peine de nous trouver confronté à quelque chose d’incontrôlable. Dans certains grands rêves, nous pouvons approcher le lion, le caresser ou même l’étreindre. Dans ce cas, nous avons trouvé en nous suffisamment de confiance pour approcher cette harmonie et cette force. Nous sommes en mesure de nous épanouir réellement, d’agir et d’apporter aux autres. Impressionnante par sa puissance, la force du lion n’a pas besoin de démonstration : elle est ! Chacun la ressent et la respecte. Si nous faisons référence à l’arcane XI du tarot, nous pouvons envisager cette énergie comme étant d’essence féminine, intérieure, et sa manifestation de nature masculine, extravertie et parfaitement canalisée. Ce sont une harmonie et un équilibre entre ces deux polarités qui sont évoqués ici.Il est très rare que le lion soit perçu négativement en rêve, sous condition de ne pas être miteux ou surexcité. Un lion agressif et effrayant peut représenter un homme qui abuse de son pouvoir, qui perd soudain le sens de ses valeurs. S’ils sont plusieurs, il peut s’agir ici d’un mauvais jugement relatif à la force physique et au pouvoir masculin, une mauvaise interprétation relative à un conditionnement anti-masculin. En tant que félin (chat), le lion apporte parfois une connotation sexuelle au rêve – le lion mâle est capable d’honorer une vingtaine de femelles dans la journée, mais le lion étant de nature solaire, c’est plutôt l’image du père qui est symbolisée par lui, le phallus solaire.

Interprétation du rêve Louve

Amour maternel altruiste ou amour possessif, hostilité avec le monde extérieur

Au féminin, le symbolisme de cet animal est bien différent de celui du loup. C’est l’instinct maternel qui prédomine ici, un instinct tellement fort qu’il dépasse la notion d’espèce et d’individu.+ Positif : Si le loup peut menacer l’homme, la louve peut le protéger et le nourrir quand il est enfant. Peu importe leur apparence, les enfants sont des enfants. Cette impression sera rendue par un rêve où une louve est assise près d’un enfant endormi.– Négatif : Une louve ne laisse personne approcher ses enfants ; elle gronde en permanence pour repousser toute tentative de contact. L’amour maternel est ici peut-être un peu trop fort, possessif et sans discernement. La mère ne donne plus la nourriture dont ses enfants ont besoin : la communication avec le monde extérieur. 

interprétation du rêve du Loup: Survie, Instincts refoulés, appétits insatiables et dangereux pour soi ou pour les autres, comportements de meute, bas instincts, pulsion sexuelle dévorante, prédateur sexuel

Si le chien représente nos instincts, le loup représente les dangers de ceux-ci. Quand nous n’en tenons pas compte, ils peuvent se retourner contre nous et nous menacer. Le loup symbolise les instincts de survie, plus primitifs que ceux du chien, les appétits liés à la survie. La faim du loup est légendaire. Même s’il vit en société, le loup n’est pas civilisé par la présence de l’homme. Quand la faim le tenaille, il redevient un fauve féroce capable de s’attaquer à l’homme, c’est-à-dire au rêveur ou à son entourage. C’est ce qui nous menace si nous ne nourrissons pas notre nature instinctive, si nous ne respectons pas nos besoins vitaux. Nous sommes en survie et cela peut nous pousser à des comportements incontrôlés et agressifs. Un loup féroce peut représenter ainsi le comportement arriviste et égoïste d’une personne à la conscience primitive. Elle a de tels appétits de pouvoir ou d’argent qu’elle ne respecte plus ses semblables et semble vouloir les dévorer pour prendre leur place. C’est le sens du mot « loup » quand il désigne les hommes. Ce symbole est plutôt masculin. Une meute de loups peut évoquer la dangerosité des comportements masculins de groupe. L’homme sans conscience est enclin à suivre le plus stupide et le plus sectaire, celui qui voudrait s’ériger chef de meute. De surcroît, nous pouvons observer que, souvent, l’intelligence masculine décroît au prorata du nombre de spécimens présents. Renouant avec l’instinct grégaire, ils libèrent alors leurs bas instincts. La plupart du temps, dans les rêves, le loup est une représentation du  prédateur  sexuel  masculin. Comme dans les contes de fées, le loup est un amateur de chair fraîche (le Petit Chaperon rouge). Sa présence en rêve peut alors signifier que rêveur ou rêveuse ont été exposé(e)s à des comportements sexuels perturbants, abusifs et/ou pédophiles. Mais attention avant de crier au loup et de poser ce diagnostic ; l’image du loup est peut-être une interprétation de la réalité, surtout s’il y a une tradition négative de l’image de l’homme dans la lignée des femmes. Le loup dangereux peut être une image négative de l’homme et de l’activité sexuelle, transmise par l’environnement familial. On aura raconté des fables quant à l’homme et sa sexualité, faisant de la femme sa victime. Cette légende aurait été transmise, de femme à femme, par une aïeule qui aurait pu, elle, être confrontée au prédateur, mais aurait survécu (la grand-mère du Petit Chaperon rouge). 

Interprétation du rêve Lune

Féminité, intuition, Inconscient, inaccessibilité, magie, peur.

Symbole féminin par excellence, la lune est l’astre de la nuit, de l’Inconscient et de l’intuition, l’astre des transformations, de l’intériorité et des cycles. Le cycle menstruel des femmes est régi par la lune. La lune symbolise la femme, la beauté féminine, les influences inconscientes, parfois l’inaccessibilité. Assimilée à Artémis (Diane, dieu au féminin), elle symbolise la virginité farouche, hostile aux douleurs de l’enfantement. La lune est donc un symbole dédié à la femme, mais pas à la mère. Cette dernière est symbolisée par la terre.+ Positif : Un rêve où la lune apparaît (ou un disque argenté, son symbole) est toujours en relation avec le monde féminin, la beauté, la lumière réfléchie, celle qui habille le monde de reflets changeants et qui s’opposent à l’uniformité. Il y a ici un émerveillement devant la nature féminine. La Lune éclaire la nuit, tandis que le Soleil la dissipe.– Négatif : Si, face, à la lune, le rêveur ou la rêveuse ressent une profonde angoisse, les aspects féminins sont mal interprétés, trop refoulés et inconnus. Dans nos vieilles légendes, la lune est associée aux puissances démoniaques. La pleine lune est le moment des transformations inquiétantes, l’astre des sabbats de sorcières, des incantations aux forces du mal. C’est la peur que nous avons de la nature féminine, immense et insoumise à la raison. Chez une femme, c’est une peur d’être autonome, préférant être gouvernée par le monde des hommes. Être femme peut apparaître comme une équation difficile à résoudre pour une jeune fille qui n’a pas de modèle ou pour une mère qui cherche à redevenir un individu féminin en dehors des modèles traditionnels. L’identité féminine est délicate à définir dans une société qui valorise surtout les rôles d’épouse et de mère. Cela peut être une gageure, une perspective inaccessible, comme d’atteindre la Lune. La nature mystérieuse féminine peut aussi effrayer l’homme, incapable de la cerner et de la canaliser. La crainte de la lune et de sa magie peut alors révéler un manque d’assurance chez un rêveur, un doute et une menace pour sa virilité. Il peut y avoir aussi une fascination pour un féminin fantasmé, le souvenir d’une mère inaccessible, très peu maternelle. 

Interprétation du rêve Mafia

Emprise du silence et de la peur. L’emprise de la pieuvre, la loi du silence, l’omerta, le fléau, le pire des poisons ; tout ce qui s’apparente à la mafia est symbole de magouille, de pouvoir occulte, de manipulation par la peur et la culpabilité. Il n’y a aucun déshonneur à parler, à révéler les secrets de polichinelle dans le tiroir. Au contraire, il faut être très courageux pour parler en plein jour. 

Interprétation du rêve Mairie

Le lieu du mariage civil, de la légalisation de l’union et du désir de maternité pour devenir mère. 

Interprétation du rêve Maladie

Bleus dans l'âme, toutes les maladies physiques du rêve sont des paraboles de la maladie psychique, du mal à l’âme. Dans la langue des oiseaux, les maux viennent souvent des dits et entendus : le parent du mal a dit de l’enfant. Les mots sont des maux alors. 

Interprétation du rêve Mariage

+ Réunion des principes intérieurs opposés. Plénitude intérieure, épanouissement personnel, auto-amour, dimension spirituelle
– Compensation de désir d’union et de conception, désir de normalisation d’une situation

Les rêves de mariage correspondent à plusieurs processus différents. Ces rêves sont le plus souvent féminins et concernent la rêveuse. Au premier degré, il peut s’agir d’un désir si fort qu’il vient s’exprimer dans les rêves. Ce serait un rêve de compensation face à un moment qui tarde à venir. Ce désir est alors celui d’une union véritable et ce sens est confirmé si ce mariage se déroule à l’intérieur d’une mairie. Ce désir peut mener jusqu’à l’enfantement, ce que le cadre d’une église (ou un lieu consacré propre à la culture de la rêveuse) peut suggérer : l’église symbolise alors la matrice sacrée, celle qui accueille une âme, un enfant. Un rêve de mariage où les deux époux sont bien représentés, avec un conjoint connu ou inconnu, symbolise l’union des principes féminin et masculin intérieurs (anima et animus). Que nous soyons homme ou femme, ce type de rêve est extrêmement positif. C’est la rencontre de l’Inconscient féminin et du Conscient masculin, l’accès à une harmonie intérieure, une plus grande dimension individuelle, l’union des contraires. Curieusement, la figure la plus fréquente du mariage onirique est celle d’une femme seule en robe de mariée. Le mariage va se dérouler, la rêveuse est prête, mais le « futur » – le marié – n’est pas présent et ne semble pas nécessaire à la cérémonie. Ce type de rêve peut être fait par des personnes qui sont seules, déjà mariées ou qui sont âgées et qui peuvent s’étonner de rêver de mariage. Ici, plus que l’union des deux principes opposés, le rêve met l’accent sur la relation avec soi-même qu’entretient la rêveuse, l’amour pour elle-même et sa nature profonde. C’est un rêve de plénitude intérieure, de réalisation de sa féminité. La sensation du désir inassouvi s’estompe ; celle de paix intérieure et de sérénité apparaît. La robe immaculée symbolise l’état de pureté et de grâce qui se manifeste alors. La rêveuse devient autonome, paisible, en accord avec le présent et, si elle s’autorise à s’aimer, elle s’ouvre et entre dans une notion plus vaste de l’individu. Cependant, malheureusement, l’atteinte de cet état de plénitude et d’amour pour soi-même est souvent difficile et délicate ; la cérémonie peut devenir laborieuse. Souvent, les retards et embûches s’accumulent, la robe ne va pas et l’auto-mariage ne va pas pouvoir se réaliser. Des interdits et tabous entravent encore la rêveuse dans sa quête d’elle-même. Le mariage symbolise aussi l’union de l’esprit et de la matière, du principe divin et du principe terrestre. C’est le cas quand la mariée est seule dans l’église. On épouse aussi des idées, une autre forme de pensée ou de vie. 

Interprétation du rêve Marionnette

Projections, manipulations, non-respect, absence d’amour.

Les rêves de marionnettes ou de pantins sont assez négatifs. Ce ne sont que des jouets à l’apparence humaine que l’on manipule. Ils symbolisent l’enfant qui a pu se sentir manipulé par ses parents et n’avoir été qu’un jouet entre leurs mains. Incapables de le considérer comme une personne à part entière, ils pouvaient lui imposer leurs volonté et caprices sans tenir compte de ses désirs. Cette attitude les empêchait d’exprimer des sentiments d’amour constants, indispensables au bon épanouissement d’un enfant. Ils ont projeté sur lui leur frustration et ont pu le considérer comme un prolongement d’eux-mêmes. Une marionnette inerte ou un pantin révèle un sentiment d’abandon. La marionnette représente aussi une personne influençable, sans volonté, que l’on mène à sa guise, dont on tire les ficelles. Un adulte peut aussi être manipulé par d’autres. Il ressentira le rêve de la même manière, surtout si cette image résonne en lui, semblable à un sentiment de « déjà vécu ». Ici se pose la question métaphysique de tout individu masculin : ne vaut-il pas mieux être un mari honnête qu’une marionnette ? 

Interprétation du rêve Mère

Sous forme directe ou voilée, bénéfique, généreuse ou étouffante et castratrice, la mère est l’héroïne principale de nos rêves, le personnage récurrent et omnipotent des saisons oniriques. Elle peut y faire la pluie et le beau temps. Dur, dur de ne pas être « accro » à cette série, et difficile de débrancher le cordon d’alimentation. 

Interprétation du rêve Mer

Inconscient collectif, liquide amniotique, milieu ou mère originelle, réservoir de vie. Plus encore que l’eau, la mer symbolise l’Inconscient dans son immensité, le Grand Inconscient. La mer, c’est aussi la source de toute vie, la mère originelle ou la mère nourricière. Dans ce sens, la mer est un symbole éminemment féminin. La mer est cet ensemble, cet Inconscient qui est en nous, la mer dont nous sommes tous issus. La mer est le souvenir prégnant et lointain du milieu liquide qui nous a porté, le liquide amniotique qui nous a nourris et, plus loin encore, le souvenir archaïque des premières formes de vie. Très souvent, le rêve joue sur cette homophonie : la mer, c’est la mère, la mère originelle qui reste gravée dans notre mémoire, avec nostalgie ou appréhension. Dans le réel, la mer fascine autant les enfants que les adultes. En rêve, elle se décline sous de nombreuses mises en situation. La mer, c’est l’eau dans laquelle nous nageons avec bonheur quand nous sommes en accord avec notre Inconscient. C’est aussi celle dans laquelle nous pouvons respirer tout naturellement, à notre grand étonnement, quand nous ne sommes plus effrayé par notre contenu inconscient. Mais nous pouvons aussi nous y noyer, être submergés par elle. Dans ce cas, nous ne sommes pas assez conscients, notre personnalité est dirigée par des comportements inconscients que nous ne pouvons contrôler. Il est temps de se retourner sur nous-même, d’essayer de comprendre, par un regard introspectif, les raisons profondes qui nous poussent à agir à l’encontre de nous même. Dans d’autres rêves, la mer peut être déchaînée, agitée par d’énormes vagues qui emportent et submergent tout sur leur passage. Nous voyons des personnes disparaître sous les flots et d’autres parvenir à s’en sortir. Souvent, c’est le souvenir de notre mère qui était capable d’engendrer des tempêtes incontrôlées. Ces comportements n’étaient pas conscients et pouvaient être autant bénéfiques que destructeurs. Les tempêtes de la mer sont celles qui agitent notre vie, celle que nous faisons naître sans que nous ayons conscience des déclencheurs inconscients. Il est important dans la lecture du rêve de noter chaque détail en rapport avec cette mer ; si l’eau est claire, trouble, froide ou chaude, si sa couleur est bleue, verte ou incertaine. Ce symbole étant riche de sens et omniprésent dans nos songes, toutes ces indications seront signifiantes pour l’interprétation du rêve 

Interprétation du rêve Messager

Intercesseur, médiateur, fantasme. À l’instar de l’ange, le messager est un intercesseur qui peut se manifester dans nos rêves au travers de la bouche des personnages dont nous sommes le démiurge inconscient. Il apporte la bonne ou la mauvaise nouvelle. Ainsi, chaque phrase entendue est à noter et méditer. Celles-ci sont assez rares en rêve pour être notables. Souvent, face à son message onirique, nous différons l’intégration de l’événement ou de l’information ; le message est trop sibyllin et peut se déliter rapidement. Il convient alors de le noter. Il est possible que son contenu soit trop dérangeant – remise en cause trop importante, mauvaise nouvelle – ou que nous ne soyons pas encore en mesure de l’accepter comme de le comprendre. L’interprète extérieur peut être alors bénéfique et très utile. 

Interprétation du rêve Meurtre

Pulsion inconsciente, annihilation d’un problème, refus de changement

Les rêves de meurtre sont assez rares, heureusement. Ils mettent en image le désir de faire disparaître un problème. Ils peuvent donc représenter une problématique qui ne peut se résoudre que par l’annihilation de la personne, plus précisément de ce qu’elle représente ou du lien que nous avons avec elle.Il est possible aussi que les rêves qui nous projettent en train de tuer quelqu’un représentent une action négative inconsciente que nous exerçons sur un proche. Celle-ci est tellement toxique qu’elle devient véritablement létale pour la personne représentée. Idem si nous sommes la victime. Si c’est une partie de l’autre que nous voulons faire disparaître ou que nous étouffons à notre insu, il peut s’agir aussi d’un de nos aspects. Ces rêves mettent l’accent sur une influence néfaste et puissante que nous exerçons à notre insu. 

Interprétation du rêve Miroir

Reflet juste de soi, psychanalyse, réflexion, intériorité, aspect opposé, amour.

Que ce soit dans la réalité ou dans le rêve, le miroir nous renvoie toujours notre reflet. Celui des rêves est le plus juste ; l’Inconscient n’a pas d’opinion, mais il réfléchit. C’est une image intérieure qu’il nous propose. Ici, nous sommes en présence du « miroir de l’âme ». Cette notion est accentuée par le nom donné aux grands miroirs qui permettent de se voir intégralement de la tête aux pieds : psyché (âme). La plupart des personnes qui rêvent de miroir sont en analyse et, à ce titre, le miroir est souvent symbole de psychanalyse, le travail qui permet de se regarder en face et d’avoir une réflexion sur soi. il peut arriver que face au miroir, nous découvrions un reflet surprenant, celui d’une personne autre que nous, sans rapport physique apparent avec nous. Si cette personne nous est connue, une ou un ami, son reflet est bien le nôtre ; celui, intérieur, qui ressemble à cette personne. Le reflet du miroir peut être aussi celui d’une personne pour laquelle nous éprouvons un fort sentiment amoureux. Que cet amour soit réciproque ou unilatéral, le rêve nous montre à quel point elle ressemble à une partie intérieure de notre être, celle que nous projetons et que nous cherchons à l’extérieur, mais qui est cachée en nous. Dans tous les rêves, la présence d’un miroir est une invitation à s’arrêter un instant et à s’y plonger, comme le fait Alice « à travers le miroir ». Le monde qu’elle y découvre est immense et surprenant, à l’instar de son imaginaire, reflet de son Inconscient le plus méconnu, le plus étrange et le plus fantastique. Plus on plonge à l’intérieur de soi, plus on y découvre de merveilles, et plus nous tendons à être unique. 

Interprétation du rêve Monstres

Souvenirs pénibles, comportements monstrueux extérieurs, violence vue ou vécue chez l’enfant, censure, déformation de la réalité.

Les rêves de monstres sont plus fréquents chez les enfants. Ils se manifestent dans des cauchemars terrorisants qui réveillent l’enfant. Ces rêves correspondent à des événements monstrueux que l’enfant a vécus la veille ou les jours précédents. Le monstre est une représentation d’un adulte – ou d’un aîné – dont le comportement est incompréhensible et perturbant. Le cauchemar va donc mettre en scène des formes monstrueuses qui retranscrivent la façon dont l’enfant a perçu l’adulte incriminé. Son apparence va prendre une forme horrible, égale à la charge émotionnelle négative perçue par l’enfant. Le visage réel sera ainsi méconnaissable. C’est aussi un processus de censure qui permet à l’enfant de protéger l’image du parent, si celui-ci s’est révélé monstrueux à un moment particulier : explosion de colère vers l’enfant, comportement incompréhensible ou conflit avec l’autre parent, changement subit d’humeur, scène d’hystérie, colère irascible et violente sur un objet ou sur une personne extérieure. Le monstre est donc une entité dissociable du parent incriminé, une sorte de possession ponctuelle qui se superpose sur l’identité déjà reconnue. Des détails du rêve – si l’enfant peut ou veut bien les donner – aident à identifier l’émanation monstrueuse. Si la monstruosité du sujet était récurrente, peu à peu l’image du parent serait dévoilée et se superposerait à celle du monstre. Chez les jeunes enfants, la vision du monde est souvent exacerbée. Leur capacité d’émerveillement ou de frayeur est très grande. Leur perception du monde extérieur est amplifiée. Face à une situation particulière, leur esprit va être fortement marqué par celle-ci. La monstruosité d’un personnage ou d’un événement peut revenir dans leur sommeil telle qu’ils l’ont perçue. Néanmoins, malgré leur impact perturbant, ces cauchemars aident l’enfant à accepter la réalité. Le monde n’est pas toujours souriant ; il est à l’image des hommes. Tant que l’enfant n’a pas intégré cette réalité, l’événement difficile peut se représenter à lui dans ses rêves sous forme d’image de monstre. Un adulte qui continue de rêver de monstre n’a pas intégré ce processus en lui. Il refuse de voir la réalité telle qu’elle est, de grandir psychiquement. Il censure encore des souvenirs pénibles de son enfance qui se rappellent à lui dans des cauchemars répétitifs. 

Interprétation du rêve Mort

– Peur du changement, poids du passé, angoisse
+ Fin de cycle, transformation, passage à un nouvel état, maturité, recul philosophique. 

Le rêve étant le reflet de notre vie, toutes les phases et pensées relatives à celle-ci y sont présentes, même la mort. Cependant, il est presque impossible de se voir mourir en rêve. L’instinct de survie nous réveille instantanément pour nous tirer de ce mauvais pas. Dans ce cas précis, celui où nous avons le sentiment de mourir, le rêve reflète une angoisse existentielle. Il s’agit de la peur d’un changement personnel jugé si radical que l’ego se sent menacé. Il assimile cette transformation à une mort physique. Cette mort symbolise en fait la disparition de pensées ou de comportements qui n’ont plus lieu d’être. Ces attitudes nous desservent, et nous en sommes conscient. Cependant, le changement est toujours une chose nécessaire, quoique difficile. Chacun de nous est attaché au passé et n’aime pas les changements trop importants. Même si ce passé qui influe sur notre vie actuelle n’est pas parfait, nous y sommes habitué. Il est rassurant parce que connu. Le futur et ses changements sont beaucoup plus incertains. Nous devons tous mourir à l’instant passé pour renaître à l’instant présent. Alors, le futur se résout de lui-même.
Mais le rêve peut nous situer juste après le décès. Nous pouvons nous voir déjà mort et garder la conscience des choses. Chacun à cet instant projettera ce qu’il a plus ou moins imaginé à ce moment-là. Nous pouvons nous voir flotter au-dessus de notre corps, visitant le lieu où il se trouve et regardant les vivants continuer à s’activer. Nous pouvons nous élever vers une lumière blanche, rencontrer des membres de notre famille déjà disparus, nous dissoudre dans un océan de félicité, nous trouver en présence de divinités de notre culture ou, au contraire, de présences maléfiques. Bien souvent, cet état ne dure pas et nous nous sentons rappelé dans notre corps pour constater que nous n’étions pas vraiment morts.
Ces rêves sont initiatiques, c’est-à-dire très positifs. Il n’y a rien de morbide en eux, ni de terrifiant. Ils symbolisent une transformation réalisée, un renoncement, la fin d’un attachement particulier pour aller vers un plus grand bien-être.
Les projections oniriques concernant l’au-delà viennent confronter le rêveur à ses fantasmes ou à ses croyances intimes. Elles le confortent aussi dans la force de sa pensée ou, au contraire, lui font réaliser la fragilité de celle-ci, quand elles sont terrifiantes.
Si nous rêvons de la mort d’un parent proche, il n’y a pas là prémonition, seulement le souhait prohibé de le faire disparaître… Ces rêves correspondent au processus de mort symbolique nécessaire à notre évolution. C’est l’un des grands thèmes de la psychanalyse : chacun de nous doit un jour « tuer » son parent symbolique pour devenir un individu à part entière, c’est-à-dire adulte, indépendant et capable de devenir parent à son tour. Tant que la mère et le père n’ont pas été tués symboliquement, l’individu reste l’enfant de ses parents et reproduit les schémas qu’ils lui ont transmis sans vraiment les assimiler. Si nous avons reçu une éducation qui nous semble assez mauvaise, tant que nous serons attaché à nos parents, nous aurons tendance inconsciemment à nous comporter comme eux. De façon plus précise, ce sont les imagos, les représentations psychiques que nous avons de nos proches que nous faisons mourir dans les rêves, pas les personnes.
Qu’il s’agisse de notre mort ou de celle d’un proche, les rêves qui la représentent ne sont jamais négatifs, ni prémonitoires d’un décès prochain réel. La mort est ici symbolique. Elle correspond toujours à une transformation, au passage d’un état à un autre.

Certains rêves particuliers se révèlent relatifs à la disparition réelle d’un proche, mais indirectement. Ce n’est qu’une fois réveillé et informé que le rêveur pourra faire le lien avec un décès récent concomitant au rêve. Dans ce type de rêve, le décédé apparaît de façon bien vivante. Le plus souvent, il est habillé normalement ; il regarde le rêveur en souriant, dit peut-être quelques mots sibyllins ou simplement « au revoir » avant de disparaître. Ces rêves – qui sont des rêves de synchronicité1 et non pas prémonitoires – se produisent en même temps que le décès, le plus souvent. Ils sont très paisibles, jamais dramatiques. La mort physique n’est pour ainsi dire jamais représentée.
Nous pouvons aussi pressentir la mort d’un proche et la visualiser allégoriquement pendant le rêve, ayant perçu une forte baisse de vitalité chez un proche, une émanation de signaux spécifiques ressentis inconsciemment. Le cerveau agit comme un super ordinateur et donne un résultat fondé sur les calculs de probabilité qu’il aura faits durant le sommeil, basé sur les ressentis enregistrés.

Interprétation du rêve Nage

+ Conscient / inconscient, aisance, insouciance
– Problèmes, mauvais courant extérieur

La nage illustre de façon parfaite les rapports entre nos parties conscientes et inconscientes. La tête – le Conscient – émerge de l’eau alors que le corps – l’Inconscient – est immergé totalement, et chacun est animé différemment. Nous voyons que, comme pour l’iceberg, l’Inconscient est proportionnellement beaucoup plus grand que le Conscient. Pourtant, c’est la tête qui dirige, alors que le corps est tout entier occupé aux fonctions vitales, celles qui permettent de nager, de respirer, de ne pas se noyer ; il est capable d’autonomie. C’est le corps qui ressent les notions de sécurité ou de peur, qui réagit de façon instinctive, l’Inconscient qui peut se substituer au Conscient face au danger ou à des situations déjà reconnues. La façon de nager représente la façon dont nous évoluons dans la vie ou dans un domaine particulier. Nager peut être perçu de façon ambivalente. Nous pouvons nager comme un poisson dans l’eau quand nous sommes dans notre élément, ou bien nager dans nos problèmes – quand ce n’est pas la brasse coulée. Les rêves de nage sont toujours ponctuels, c’est-à-dire qu’il faut les relier avec les événements importants qui se déroulent en ce moment dans notre vie. Si nous nageons parfaitement bien dans une eau transparente, avec plaisir, c’est que nous sommes en accord avec notre Inconscient, notre nature profonde. Cet accord se manifeste en ce moment dans de nombreux domaines. C’est d’autant plus exact si nous nageons dans la mer. Si c’est dans une rivière, la période que nous vivons actuellement est épanouissante. Tout va bien. Nous nous laissons porter par le courant de la vie. Nous sommes à l’aise dans notre histoire, dans notre élément. Or, si la nage est difficile et le courant est contre nous : nous n’arrivons pas à diriger notre vie. Nous traversons une situation difficile, psychologique, financière ou sentimentale. Les éléments se liguent contre nous et nous emportent loin de nos désirs malgré notre résistance. Nous sommes à contre-courant. Cependant, si nous remontons le cours de la rivière, c’est pour remonter le temps, revenir à la source. Il s’agit, dans ce cas, d’un travail d’introspection et de reconnexion avec nos origines et avec soi. Ce symbole est évidemment à mettre en relation avec l’eau et le bain. 

Interprétation du rêve Nain

Esprit mesquin, personnalité réduite

Le plus souvent, le nain symbolise un personnage au psychisme restreint, une étroitesse d’esprit. Ce n’est pas sa dimension extérieure qui est représentée, mais celle de l’intérieur. Le nain psychique peut représenter aussi un aspect de notre personnalité qui n’est pas assez développé. Si les nains sont nombreux et semblent inamicaux, c’est que nous sommes submergé par des tas de petits problèmes. S’ils nous entraînent dans leur ronde, ils symbolisent une fuite du réel, un refuge dans une dimension imaginaire puérile qui amène une réduction de la personnalité. 

Interprétation du rêve Neige

Solitude, absence d’amour, isolement, pureté

La neige est à associer au symbolisme du blanc et de la glace. Elle représente souvent les énergies d’amour qui sont gelées. Chez un enfant, ce sont souvent des carences de chaleur affectives, un manque d’amour vécu au quotidien. Chez les adultes, la neige peut ramener à cette carence de l’enfance, mais aussi à la faculté de s’adapter à cet environnement affectif froid. Les jeux des sports d’hiver oniriques, quand ils sont vécus joyeusement, montrent cette faculté d’adaptation humaine et une capacité à réenchanter le monde. Si la neige est ressentie sans appréhension, sans perception du froid, elle peut symboliser la solitude sans tristesse, celle qui est un choix. C’est un retrait volontaire de la vie extérieure. C’est aussi un manteau dont se recouvre la terre dans l’attente du printemps. Sous une apparente froideur, la vie est en gestation. C’est parfois une protection dont nous nous recouvrons pour dissimuler notre chaleur par timidité, dans la crainte que celle-ci soit mal perçue et dévoyée. La neige est aussi une joie pour les enfants. Elle peut donc être aussi perçue de cette manière en rêve, comme un événement au caractère exceptionnel et ludique (mais je n’ai jamais entendu de rêve où on se lance des boules de neige). Sous son manteau uniforme se cache une profusion de promesse.

Interprétation du rêve Nonne, Bonne sœur, Religieuse

Dépassement individuel, épouse spirituelle. Épouses du Christ, elles gardent leur corps net et la guimpe pour s’effacer du monde matériel et servir le monde spirituel. La nonne symbolise donc la femme qui choisit la dépersonnalisation au profit de la communauté. La robe noire marque l’effacement du corps impur pour privilégier l’esprit souligné de blanc. Une bonne sœur peut être la représentation d’une personne qui a un lien fraternel avec nous (sororité). Si c’est une femme aimée, cette vision appelle le sentiment de lien spirituel que nous avons avec elle, le lien qui serait à privilégier. 

Interprétation du rêve Noyade

 Comportements inconscients négatifs, difficultés relatives à la vie de tous les jours, submersion par trop de problèmes
+ lâcher prise. Un rêve peut facilement se transformer en cauchemar. Ainsi, un bain de mer agréable peut se transformer en drame lorsque, soudain, nous ne pouvons plus nager et commençons à nous noyer. Ce type de rêve est assez fréquent quand nous sommes submergés par des tas de problèmes ou des séries de comportements inconscients. Nous ne maîtrisons plus vraiment nos actions dans le réel et nous nous noyons dans un océan de contraintes. Nous pouvons aussi être dépassé par les événements et nous sentir noyé devant le travail à accomplir. Quelquefois, il peut s’agir d’une surestimation des problèmes, comme le suggère l’expression « Se noyer dans un verre d’eau ». Dans ce cas, il est temps de nous servir de notre cerveau logique et d’être moins submergé par nos émotions. Si nous assistons, impuissant, à la noyade d’un enfant, d’une femme ou d’un homme, c’est un aspect de nous-même qui est en train de disparaître. L’angoisse, la culpabilité et la douleur ressenties sont proportionnelles à l’angoisse que nous ressentons face à cette perte de faculté, cet amoindrissement de nos potentiels. Le seul sens positif à un rêve de noyade est lorsque nous développons une soudaine aptitude à respirer sous l’eau. La noyade ne se fait pas et nous sommes surpris et émerveillé de cette faculté qui semble bientôt tout à fait normale : nous avons réussi à surmonter notre angoisse et à nous laisser plonger au fond de notre Inconscient. Il se révèle alors à nous au travers des images du rêve. 

Interprétation du rêve Nudité

– Mise à nu, absence de protection, traumatisme, inadéquation des comportements, exposition, mise en danger
+ Expression de soi véritable, mise à nu, authenticité, absence de tricherie, abandon des attitudes défensives,

Si la nudité est l’état naturel des habitants du paradis, elle n’est pas toujours ressentie de même en rêve. Ainsi, chacun de nous a pu faire ce rêve étrange où il se retrouve nu comme un ver, dehors ou dans un lieu public, parmi les autres qui sont, eux, parfaitement vêtus. Situation ô combien désagréable d’être dépouillé de tout effet, surtout devant les autres qui sont habillés. Le scénario classique est le suivant : nous nous retrouvons au bureau (lieu le plus fréquent) nu, ayant apparemment omis de nous couvrir, délibérément ou par inadvertance. Si au début cela nous semble normal, petit à petit, nous prenons conscience de l’incongruité de la situation. Le sentiment de malaise est ascensionnel et peut devenir tel qu’il nous tire du sommeil. Cette nudité physique symbolise la façon dont nous nous sommes montrés aux autres, sans nos protections habituelles. Nous nous sommes mis à nu devant d’autres personnes dernièrement (des collègues dans ce cas-ci), et ce n’est pas notre corps qu’ils ont vu, mais notre personnalité véritable. Le rêve constate que cette absence de protection nous a mis en défaut devant les autres. Face à notre sincérité ou notre naïveté, ils ont vu une faiblesse, un sujet de raillerie. Nous nous sommes montrés sous notre véritable jour, maladroitement, peut-être avec notre âme d’enfant. Ce n’était pas encore le moment ; ni les autres, ni nous n’étions prêts. Il est important de bien choisir les personnes à qui nous pouvons nous confier, pour éviter tout jugement hâtif, ce qui ne veut pas dire qu’il ne faut jamais le faire. Ainsi, apparaître nu, c’est se montrer tel qu’on est, une forme de dépouillement, mais trop se dévoiler rend plus vulnérable. Néanmoins, si nous sommes nu face à une autre ou face à d’autres personnes qui le sont aussi, le moment choisi pour se livrer était opportun et a permis à nos confidents de le faire également. Tout est normal à ce moment et il n’y a aucune gêne, ni pensée sexuelle pendant le rêve. Nous pouvons enfin nous découvrir devant d’autres personnes aussi respectueuses et sincères que nous le sommes .Cul nu : La nudité peut être partielle. Ainsi, un rêve plutôt féminin et récurrent voit la rêveuse déambuler à l’extérieur sans vêtement du bas, le cul nu. La situation n’est pas aussi épouvantable qu’elle pourrait l’être dans la réalité, mais la rêveuse est quand même consciente de l’incongruité de la situation et peut se trouver incommodée dans ses mouvements et échanges avec les autres. Bien souvent, cette situation est une réminiscence de l’enfance. Le cadre familial n’était pas assez clair et précis, voire abandonnique ; la petite fille n’a pas été protégée dans sa féminité par des codes et souvent livrée à elle-même, pouvant déambuler dans la maison ou dans son jardin le cul nu parce qu’on ne s’occupait pas d’elle et de ses vêtements. On a même pu lui dire qu’à son âge (oui, mais lequel ?), elle n’avait pas besoin d’être pudique. Elle a pu grandir ainsi, sans notion de son intimité et de son identité féminine. Ainsi, plus tard, sans pour cela être exhibitionniste, elle peut ne pas savoir se situer en tant que femme dans ses rapports avec les autres et exprimer des attitudes naïves, où elle se révèle trop, supprimant la part de mystère parfois nécessaire aux jeux de séduction. La mise en situation cul nu peut exprimer aussi un sentiment de gêne vécu souvent, quand la rêveuse est mal à l’aise, souffrant de timidité avec le sentiment d’être trop dévoilée devant les autres. Cet « exhibitionnisme » serait le témoignage d’une trop grande émotivité, trop apparente, donc la sensation d’une trop grande transparence et d’un manque de protection sur ce plan. Dans ce cas, elle n’a pas été assez protégée par l’environnement parental ou a ressenti un manque d’amour, d’où le sentiment de froid pouvant être perçu pendant le rêve. Au moment du rêve, le manque d’affection réel, donc de protection, engendre un comportement inadapté. Torse nu : Ce rêve est plutôt masculin et exprime une attitude virile, à l’instar des guerriers gaulois ou barbares qui offraient leur torse puissant au regard et au glaive de l’adversaire. Il peut s’agir d’une soudaine montée de virilité qui vient trouver à s’exprimer dans la réalité, ou bien d’un rêve de compensation pour pallier un doute quant à celle ci. S’il n’y a pas de mise en scène de toute-puissance (prouesse trop incroyable), il peut s’agir alors d’un rêve de puissance masculine visible par d’autres ou d’une expression narcissique. Le rêve invite quand même à montrer davantage de masculinité. Pour une femme, il peut s’agir d’un aspect séducteur exhibitionniste si la poitrine est bien visible. Cette offrande peut quand même rassurer la rêveuse et confirmer sa nature de femme, fière de ses attributs féminins et de son attrait. Si un seul sein est visible, il s’agit alors de l’aspect nourricier maternel, telle Marianne. Les rêves de nudité incommodante, totale ou partielle, peuvent être aussi des réminiscences d’épisodes traumatiques, mais non perçus consciemment comme tels. Un cas fréquent en cabinet est celui de jeunes femmes dont les parents étaient naturistes et qui ont fait grandir leurs enfants dans des camps naturistes. Au moment de l’adolescence, surtout pour les jeunes filles, quand leur corps se transforme, elles sont souvent plus pudiques que leur environnement. Certaines peuvent être fortement incommodées d’être ainsi exposées à ce moment particulier de la puberté, n’osant pas s’opposer à la façon d’être de la population du camp de vacances ou de la politique anti-textile des parents. Il peut en résulter une très mauvaise image d’elles et un blocage physique et/ou relationnel. Certains rêves en font écho. L’absence de vêtement est aussi une absence de comportement protecteur adapté au relationnel avec nos semblables, une inadéquation de communication dans un monde frileux. Il faut être très solide psychiquement pour s’exposer et ne pas craindre le regard des autres quand on est complètement soi-même 

Interprétation du rêve Nuit

+ Inconscient, féminin
– Obscurcissement de la conscience

Féminin éternel, inconscient mystérieux, sagesse des étoiles et regard bienveillant de la Lune, la nuit effraie tout autant qu’elle émerveille et enchante. Marcher dans la nuit, c’est ne rien voir, se conduire en aveugle ; alors, la nuit nuit. À l’opposé, voir dans la nuit, c’est percevoir des signaux qui échappent aux autres, le signe d’une grande intuition et d’une ouverture d’esprit ; alors, la nuit luit.

Interprétation du rêve Obstacles

Difficultés, appréhension, travail important. Les rêves sont le théâtre de nombreuses péripéties et difficultés. Parmi celles-ci, il en est une qui revient souvent : un obstacle nous barre la route. Sa taille est variable. Elle va du mur à la montagne en passant par le pont rompu. Ce type de rêve est lié à une difficulté réelle que nous devons affronter, des embûches de vie. C’est parfois aussi un travail important qui nous semble trop difficile, décourageant à l’avance. Mais quand nous prenons notre courage à deux mains, l’entreprise ne se révèle pas si ardue ; plus nous nous en approchons, plus l’obstacle a tendance à disparaître. Le rêve vient représenter la taille réelle de l’obstacle qui, finalement, se révèle de piètres proportions. Son caractère rebutant s’estompe. Mais il peut être insurmontable aussi et il convient donc de regarder de quoi nous nous faisons une montagne ou quel réel problème est en train de nous écraser. La nature de l’obstacle nous informe de celui, réel, que nous devons surmonter dans la réalité. 

Interprétation du rêve Palais

Surreprésentation, beauté. Le palais symbolise le pouvoir terrestre, l’accumulation des biens en ce monde, une importance privilégiée des plaisirs matériels, l’attachement, un comportement m’as-tu-vu, ostentatoire ou révélateur d’une morgue, d’une faconde prétentieuse. Si, par définition, les palais sont beaux, ils peuvent être aussi inhumains, voire sinistres. Il ne faut pas confondre le palais avec le château, au symbolisme plus positif. Cependant, la beauté et la valeur de l’intérieur du palais symbolisent aussi celle du rêveur, s’il avait une mauvaise image de lui-même. Il dispose d’un grand potentiel et de richesses intérieures. À ce moment, nous pouvons entendre une négation positive : pas laid.

Interprétation du rêve Parachute

Protection, prudence, assurer ses arrières. Tels les akènes à aigrettes des fleurs de pissenlit de la rousse Semeuse, quelques parachutes se déploient dans nos rêves. En nombre important, ils peuvent symboliser la panspermie, les graines mâles qui s’offrent au vent, à la recherche des plus belles corolles. Bien plus souvent, ils sont utiles pour ne pas tomber de haut. Le parachute représente alors les précautions prises par le rêveur pour prévenir tout risque de chute brutale au moment d’une décision importante, qu’elle soit professionnelle, amoureuse ou autre. Il peut s’agir d’un « saut dans le vide » ou d’un changement d’état important qui induit une prise de risques réelle nécessitant une stratégie d’adaptation. Si le parachute devenait encombrant ou empêtrant, le rêveur devrait songer à être moins timoré et à moins se protéger. 

Interprétation du rêve Paralysie

Blocage, ancien sentiment d'impuissance, manque de confiance en soie, peur face à une situation précise. Dans de mauvais rêves, nous pouvons parfois nous sentir paralysé et incapable de bouger alors que la situation voudrait que nous puissions le faire. Ces cauchemars sont toujours des rêves d’angoisse. Cette immobilité est celle que nous ressentons face à certaine situation que nous voudrions fuir mais que la vie nous impose. Ce type de rêve est plus fréquent chez un enfant. Le scénario est sensiblement le même pour chacun : sentiment de danger, visualisé ou non, désir de fuite, mais aucun des membres ne veut bouger ; les jambes sont molles ou restent paralysées. Ce type de rêve se produit quand l’enfant est confronté à une situation familiale difficile. Souvent, il ne se sent pas à sa place dans sa famille, pas accueilli ; il ne reçoit pas l’amour et les codes qu’il est en droit d’attendre ; pire encore, il peut être agressé par ses parents. Dans les deux cas, il se sent menacé dans son développement et ne peut pas affronter le monde extérieur avec les bons outils ou comportement ; il est accablé, ressentant un sentiment d’impuissance. Il peut se sentir en danger aussi quand ses parents s’affrontent devant lui. Si ces situations se renouvellent, le quotidien de l’enfant devient terrible. Il appréhende d’avoir à l’affronter chaque matin en se réveillant. La paralysie qu’il ressent dans ses rêves représente la certitude qu’il a de ne pouvoir fuir cette situation. Ces rêves peuvent continuer chez un adulte s’il n’a pas trouvé la maturité nécessaire pour faire face à toutes les situations importantes. Cette paralysie est celle que nous ressentons dans le réel quand nous sommes paralysés par la crainte, la peur, le manque de capacité ou de force. Ce sont des rêves d’angoisse, celle ressentie face à une situation précise et qui produit un blocage et un profond sentiment d’impuissance. La paralysie est celle d’un manque de ressource ponctuelle, de courage ou d’imagination. Elle entrave le développement naturel de la personnalité et notre progression. Comme évoqué précédemment, les causes de ces blocages sont toujours antérieures à la situation. Elles se situent dans la relation de l’enfant avec son milieu familial. 

Interprétation du rêve Parking

Moment de repos, pause, immobilisme. Le parking suggère un moment d’arrêt, un moment où le temps du rêveur peut s’immobiliser, en bien comme en mal. 

Interprétation du rêve Pendu

Peur, étouffement, culpabilité, fatalité, attente, La potence offre une image inquiétante et morbide très choquante. Elle laisse un souvenir très angoissant au réveil. Deux principes sont en présence dans ce symbole : la verticalité et la corde, le lien. Cela peut être le lien du mariage oppressant, la peur qu’on nous passe la corde autour du cou. Si cette potence est seulement visualisée sans pendu, ce rêve est une mise en garde contre une fin à laquelle nous nous condamnons ; notre vie est suspendue ou ne tient plus qu’à un fil. Si le pendu est visualisé, il s’agit d’un sentiment de culpabilité qui nous étouffe et nous fait nous condamner. La condamnation à la potence est une sentence publique. Nous nous sentons coupable au regard des autres. Si la sentence est exécutée, nous n’arrivons plus à assumer notre verticalité sur le plan terrestre, c’est-à-dire notre statut d’être humain. Les liens qui nous maintiennent encore parmi les autres hommes sont plus oppressants que salvateurs. Il est urgent que notre mental et notre corps s’accordent. Être suspendu, c’est être en attente, comme le Pendu du tarot. 

Interprétation du rêve Père Noël

+ Substitut accessible du Père Céleste, père idéalisé, attente, homme asexué, fantasme
– Traumatisme de l’enfance, la grande escroquerie des débuts de la vie

Figure symbolique récente, le Père Noël est intimement associé à la fête de la Nativité. Cependant, il est dissocié de l’aspect religieux de Noël. L’origine pourtant de ce personnage remonte à saint Nicolas, dont il serait un avatar auquel il s’est peu à peu substitué. Cette figure s’adresse d’abord aux enfants. C’est une représentation du Père éternel plus accessible et plus intelligible. La forme en est considérablement adoucie ; exit « Dieu le Père » omnipotent, austère et punisseur, mais place au bon père qui récompense au présent les enfants. Le Père Noël est une entité bienveillante encline au pardon. Cet adoucissement est normal puisque Noël fête la naissance du Christ et de son message : un dieu de compassion et d’amour qui s’éloigne de la forme intransigeante du dieu sévère et courroucé de l’Ancien Testament. Cette dissociation va donner son opposé négatif, le Père Fouettard, celui qui vient punir les enfants méchants, mais cette pensée devient politiquement incorrecte et le Père Fouettard tend aujourd’hui à disparaître complètement. Le Père Noël est donc la forme accessible de l’image du père céleste : il descend du ciel et il aime ses enfants, envers lesquels il se montre généreux et bienveillant. Mais, comme son modèle, il est invisible, on l’attend et l’espère. C’est le père idéal, celui dont l’image va rester gravée dans le psychisme de l’enfant et dans le subconscient de l’adulte. Le Père Noël est un symbole beaucoup plus fréquent dans les rêves féminins. Il représente alors une vision du père et de l’homme tellement idéalisée qu’elle se situe en deçà de la réalité. C’est un sentiment d’attente qui est évoqué ici, l’attente de l’homme merveilleux qui va venir les bras chargés de cadeaux, répondre à tous les désirs de celle qui l’espère. Mais le Père Noël n’existe pas. Il est temps pour la rêveuse de quitter le monde de l’enfance et de s’ouvrir à la réalité. Les hommes sans défauts n’existent pas, comme les femmes sans défauts. Il faut les accepter tels qu’ils sont pour s’ouvrir à l’état d’adulte ainsi qu’à la sexualité. En effet, l’image du Père Noël correspond plus à celle d’un grand-père et, à ce titre, le Père Noël est une image d’homme asexué.

Interprétation du rêve Piscine

inconscient, contenu spirituel. Le symbolisme de la piscine est directement lié à celui de l’eau et de la mer. Elle représente un Inconscient reconnu, contenu et limité aux dimensions du bassin. La couleur de l’eau et sa pureté nous instruisent sur la valeur de cette approche. Si l’eau est d’un beau bleu – c’est presque toujours le cas –, cette piscine symbolise une dimension spirituelle et une connaissance de soi auxquelles nous avons accès. La piscine symbolise souvent un cadre religieux ou une pratique spirituelle, une structure où nous venons nous immerger et nous purifier. Si nous nous y immergeons totalement, elle peut symboliser aussi les fonts baptismaux et l’abandon que demande la foi. Si la piscine ouvre sur une dimension métaphysique, parfois son cadre peut être trop restreint, mais il est rassurant. Le rêveur perçoit une dimension numineuse qui dépasse l’individu, mais qui a besoin d’un contenant. La piscine représente celui ci, le cadre et la connaissance qu’elle apporte. Cette dimension peut amener une évolution et invite à s’ouvrir à une dimension plus grande encore ; la piscine est un lieu fermé. La mer est souvent proche. Il est intéressant de se diriger vers elle ensuite. 

Interprétation du rêve Pompier

L'homme père idéal, fantasme, l'homme des incandescences. De toutes les figures masculines oniriques, voici la plus positive. C’est un modèle identificateur très prépondérant chez les enfants, un archétype du héros arborant la couleur rouge, comme le Père Noël, le père idéal. Le pompier, c’est l’homme fort, dévoué, sauveur, courageux, plein d’énergie, prêt à se sacrifier pour sauver la femme et l’enfant, vigilant, toujours en alerte et disponible. Pompier, bon œil, il sait vaincre sa peur, pompier soldat du feu ! En plus, il est beau et sexué, le fantasme absolu !Le pompier peut apparaître aussi comme l’homme idéal, par sa capacité à s’opposer au feu (la folie) qu’il contient et jugule avec sa grosse lance. Par analogie, pour certaines femmes, il peut se confondre avec l’homme puissant capable d’éteindre le feu qui se consume en elles, celui que la raison ne contrôle pas. Néanmoins, si le pompier est le symbole de l’homme idéal, il lui manque une dimension personnelle ; il est en uniforme. À ce moment, il peut n’être qu’un objet de fantasme, une forme projective, celle de l’homme utilitaire, au service de la femme et de tous ses besoins. 

Interprétation du rêve Poupée

Jouet de la mère, passivité, apparence, incapacité d’agir, immaturité, angoisse, dépersonnalisation, séduction infantile

La poupée appartient à un univers enfantin et féminin. Son symbolisme est proche de celui de la marionnette. Elle représente l’enfant soumis au caprice de ses parents, plus spécifiquement à celui de sa mère. Ce conditionnement situe la rêveuse à un stade arrêté de son évolution. Un rêve fréquent est l’image simple d’une poupée posée dans un coin de pièce, bien mise, seule. Cette image exprime le sentiment de solitude et d’abandon que la fillette a pu ressentir étant enfant. Sa mère était plus soucieuse de son apparence extérieure que de sa personnalité intérieure. Elle s’occupait d’elle comme on s’occupe d’un objet, sans tenir compte des désirs de son enfant, qu’elle n’entendait pas. Sans doute la voulait-elle propre et obéissante, belle et muette. Ce type de rêve est généré par l’image négative qui peut subsister de soi. N’ayant pas été reconnue comme une personne à part entière, la rêveuse a du mal à se considérer comme telle, à avoir une vie autonome propre. La poupée est donc l’image de la dépersonnalisation. Cet état engendre la passivité et la crainte de ne pas correspondre à l’image que le mari ou les proches attendent, une soumission au désir de l’autre. Si la poupée est très jolie, elle peut être à l’image de la rêveuse et peut signifier que celle-ci s’est construite sur son apparence sans développer des outils de communication directe, les structures et les codes ne lui ayant pas été transmis. Elle utilise donc avec tous ses interlocuteurs une communication non verbale, mais visuelle et gestuelle, une stratégie de séduction de l’image pour obtenir la satisfaction de la plupart de ses désirs. C’est souvent le mode « grands yeux humides à la pupille dilatée dans petite frimousse », façon le Chat Potté, pour les connaisseurs. Si l’attendrissement érotico-infantile ne fonctionne pas, c’est le plan mammaire qui prend le pas, mais en mode « manga à petite culotte blanche ». Si aucun des modes de séduction ne fonctionnait, incapable de communiquer autrement, la poupée peut alors se transformer en Chucky, et mieux vaut ne pas moisir dans les parages. Il y a « pétage de plombs » ; les structures logiques et correctes n’étant pas accessibles, la poupée vit une totale frustration qui se traduit par une explosion de violence ou un effondrement. Une maternité récente peut aussi mettre en scène une poupée que la rêveuse tient dans ses bras. Face à la petite fille, la nouvelle maman peut se sentir replongée dans son enfance. Ici, deux tendances vont agir dans le même sens : la peur de ne pas être à la hauteur, la rêveuse ne se sentant pas assez adulte, et la peur de reproduire le même schéma sur sa fille. La poupée est une personne qui n’a pas été entendue et qui ne sait pas bien se faire entendre. Il est donc important pour elle de pouvoir verbaliser, d’aller parler à sa mère ou à une tierce personne (un psy par exemple), pour se libérer, reconnaître ses désirs, et pour pouvoir enfin exprimer sa personnalité réelle. 

Interprétation du rêve Prison

Solitude, enfermement mental, activité contraignante, quotidien aliénant. Les rêves de prison sont liés à un enfermement mental, un sentiment de liberté restreinte dans la réalité, une vie qui échappe à notre contrôle. Cet enfermement est parfois généré par un sentiment de culpabilité ; une faute aurait été commise dont la raison échappe, mais dont la prison serait la sanction. La solitude est une sorte d’emprisonnement. Ce sentiment sera symbolisé par une prison familière où nous sommes enfermés seul. Il convient au rêveur de chercher consciemment les causes de ce sentiment d’enfermement, ainsi que ce qui l’isole des autres. La prise de conscience de cet univers carcéral doit alors amener à la libération, celle ci ne dépendant que de la « bonne conduite » du rêveur. Sachant que chacun est responsable de ses actes, la question est de savoir ce qui nous retient encore prisonnier et dans quel domaine nous nous sentons enfermé. Voici un exemple de rêve assez parlant : une personne rêve que le jour, elle est en prison, mais la nuit, les portes s’ouvrent et la laissent libre. Elle réintègre sa cellule le lendemain matin, comme soumise à une liberté conditionnelle. Dans ce cas, le rêveur ou la rêveuse se sent obligé d’exercer la journée une profession très astreignante pour gagner sa vie. Or, cet emploi ne laisse aucune possibilité d’expression de la personnalité ; il l’épuise. Mais le soir venu, la personne se sent à nouveau libre et peut s’évader dans une activité qui l’enchante, ou retrouver une cellule familiale épanouissante. Chez un enfant, cependant, la prison peut représenter l’enfermement quotidien vécu dans son milieu familial. Sa vraie personnalité n’a pas le droit de s’exprimer. Il se sent prisonnier de cette structure tout autant qu’il ne s’autorise pas à s’évader mentalement, même s’il ne sent pas responsable de cet emprisonnement qu’il subit sans pouvoir le combattre. Nous sommes souvent prisonnier de nos structures, celles issues du conditionnement familial ou socioculturel et nous pouvons souffrir d’un syndrome de Stockholm léger qui nous attache à nos geôliers. Ainsi, nous pouvons ne pas oser prendre la porte qui s’ouvre soudain, tant nous sommes habitué à nos contraintes ordinaires, et tant nous pouvons avoir peur de la liberté parce qu’elle est inconnue. 

Interprétation du rêve Précipice

se retrouver au bord d’un précipice, c’est avoir le sentiment de ne plus pouvoir avancer. Si nous sommes poursuivi ou menacé, nous sommes acculé. Ces rêves très angoissants sont révélateurs d’une angoisse tout autant réelle, une difficulté de progression. La première des choses, c’est de ne pas se précipiter en cédant à la panique ; la rupture symbolisée par le précipice est sûrement révélatrice d’un emballement mental qui ne permet plus à l’action de s’exprimer. Il y a dichotomie entre le corps et l’esprit. Il est besoin alors de poser des actes et de revenir les pieds sur terre. La fascination du vide, celui qui nous attire inconsciemment dans le rêve, est la mémoire du vide affectif due le plus souvent à l’absence du père et de son action. Le vertige est commémoratif de celui que l’enfant a ressenti devant le grand vide de sa vie, sans repère et sans père, sans direction et sans notion du sens de la vie. Il peut y avoir une pulsion mortifère, mais la peur et le vertige ressentis pendant le rêve sont les symptômes de ces pulsions contre nature qui renvoient aux nécessaires barrières de protection instinctives et à un recouvrement de celles-ci.

Interprétation du rêve Rapports sexuels

L’amour est un grand thème universel, aussi présent et passionnant dans notre vie onirique que dans la réalité. L’amour est une dimension humaine essentielle, inhérente à la vie. La plus grande intelligence est celle du cœur, sentiment qu’il ne faut pas confondre avec l’émotivité. Les rêves d’amour nous reconnectent avec notre Moi profond. Nous ne pouvons pas vraiment avoir d’amour pour l’autre si nous n’en avons pas assez pour nous. Si cet auto-amour est absent, le rapport à l’autre sera plus névrotique allant de la dépendance affective à l’envie, mêlant admiration et jalousie. Le sentiment amoureux est à distinguer de l’amour au sens large puisqu’il met en scène différentes façons d’aimer. Chez les grecs, l’amour se subdivise en quatre rapports différents aux autres :Éros : amour-passion avec désir sexuel, celui du couple. C’est la pulsion de vie primordiale, la libido.Storgè : amour filial, celui que nous avons spontanément pour nos parents et nos enfants. Phylia : l’amour pour nos amis, nos connaissances (faux ami, ce n’est pas l’amour filial).Agapè : l’amour universel, pour l’humanité qui va de la compassion à une dimension spirituelle. Le rêve peut faire apparaître toutes ces dimensions de l’amour, si nous les avons atteintes. Mais l’amour-passion est le plus présent dans les rêves, celui de l’attachement sentimental. Ce sentiment, s’il est vécu en rêve, sera surtout vu sous un angle moins immatériel et plus direct. Ainsi l’amour du cœur s’exprime souvent en rêve par le rapprochement physique. Les rêves d’amour font alors la démonstration d’une passion qui s’exprime dans le contact, l’enlacement et souvent, dans l’échange charnel. Ici toutes les barrières culturelles et morales se défont ainsi que toutes les inhibitions. Il est donc fréquent de faire des rêves où le climat passionnel amoureux peut se résoudre en scènes érotiques, des rêves très charnels, voire crus et assez marquants, avec les partenaires les plus insolites. Ces rêves amoureux, sensuels, érotiques ou sexuels, parfois torrides, se divisent en deux grandes familles.1. Relation amoureuse. Ces rêves sont ceux d’étreintes amoureuses, d’enlacement, de baiser divin. Le sentiment amoureux est prédominant et le désir exacerbé. Nous aimons l’autre de tout notre cœur. Il se dégage de ces rêves un érotisme intense, une sensualité très forte, une vibration intérieure osmotique. La passion est si forte que, parfois, au réveil, le songe laisse un sentiment de tristesse qui succède à la joie d’avoir retrouvé ou trouvé cet amour de toujours pour le perdre en sortant du rêve. Pourtant, la personne rêvée est parfois inconnue. a) Dans un premier sens, ces rêves ne sont pas l’expression d’un sentiment refoulé ni d’un amour caché. Ces rêves symbolisent un processus de rencontre intérieure, d’union avec soi-même et d’épanouissement de la personnalité. Nous avons tous une part de féminin et de masculin, l’anima et l’animus. Pour être en harmonie avec lui-même, un être humain ne doit pas refouler son aspect opposé, mais l’aimer et l’intégrer. Ces rêves mettent en scène la connexion entre l’anima et l’animus, une circulation d’énergies positives entre nos deux pôles opposés. C’est une entente recouvrée ou une découverte qui vient s’exprimer symboliquement par une relation amoureuse érotique intense avec un partenaire du genre opposé. Le plus souvent, cet élu magnifique présente un visage inconnu, celui de notre partie opposée qui était cachée. Dans la réalité, le sentiment amoureux procède souvent de la même manière. L’élu est souvent celui qui représente cette partie cachée de notre personnalité. C’est la base du coup de foudre, la rencontre fulgurante avec une part de nous-même qui était refoulée ou occultée, que nous reconnaissons spontanément chez l’autre. Ce système projectif parfois n’est pas viable, une fois l’autre assimilé. La découverte progressive de l’autre, qui mène à la connaissance, à l’estime de sa différence et de sa spécificité, génère un sentiment amoureux plus durable. b) Le deuxième sens est légèrement différent si la personne du rêve est une connaissance et que nous sommes surpris de la complicité et de l’intimité qui nous unit, alors qu’elle ne nous attire pas forcément dans la réalité et, parfois même, elle nous irrite un peu. C’est que nous avons reconnu en elle des défauts et des qualités qui nous sont personnels. Cette résonance, nous l’avons sentie inconsciemment chez cette personne. Elle correspond à une facette importante de notre personnalité, facette que nous censurions, d’où parfois ce sentiment d’antipathie face à elle, sentiment qui se transforme en amour dans le rêve. Ces rêves sont tellement prégnants qu’ils nous poursuivent au réveil et, quand nous rencontrons la personne concernée, notre regard est différent, presque convaincu d’avoir partagé un moment avec cette personne, alors qu’elle reste dans l’ignorance de ce rêve. Dans ce type de rêve, si l’érotisme et les sens sont exacerbés, il n’y a pas pénétration. C’est un climat sensuel et amoureux, un paroxysme.2. Rapports sexuels. Le second type de rêve se caractérise par la mise en scène de relations sexuelles très fortes avec pénétration. Ces rêves peuvent aller jusqu’à l’orgasme chez les femmes et la pollution nocturne chez les hommes (wet dream). Le plus souvent, ce sont des rêves de compensation. Dans la réalité, nous n’avons pas toujours la possibilité d’exprimer notre désir physique ou de contenter notre appétit sexuel. Parfois même, nous censurons nos pulsions. Si ces rêves n’existaient pas, nous ressentirions fortement un manque et un déséquilibre, une grande frustration nous rendant irritables et agressifs. Ces rêves sont donc très sains ; ils participent à une fonction normale et nous apportent un soulagement et un bien-être qui nous font défaut dans le réel. Ils montrent que cette pulsion – si elle est inhibée momentanément ou interdite culturellement – n’est pas complètement refoulée. Elle est physiologique et répond à une stimulation hormonale naturelle qu’elle vient résoudre. L’énergie sexuelle est très puissante et elle a besoin de s’exprimer, d’être utilisée, surtout à l’adolescence, quand elle s’éveille. Il est plus difficile de la contrôler à cet âge quand nous n’avons pas la maîtrise de notre corps et quand elle monte de façon irrépressible. Pour différentes raisons (précocité hormonale, éducation, croyance, culture, inhibition, timidité), nous ne sommes pas toujours en mesure de rencontrer un(e) partenaire .Si ces rêves se reproduisent trop longtemps chez des adultes, ils peuvent être révélateurs d’un manque de confiance en soi, d’une difficulté de communication ou de la peur d’une nouvelle histoire amoureuse après un échec sentimental Les rêves d’amour – ou érotiques – sont toujours des rêves très marquants qui laissent une grande empreinte dans notre psychisme. Ils nous révèlent cette nature double intérieure, mais ils nous situent dans notre polarité, dans notre appartenance à l’un ou l’autre sexe et dans le désir d’union avec notre opposé. Les rêves, dans leur globalité, nous apprennent à comprendre et à développer notre identité sexuelle. Cette nature acceptée permet l’épanouissement de la personnalité. 

Interprétation du rêve Raz-de-marée

– Ras le bol, émotion irrépressible, besoin impétueux de changement, rage, personne calamiteuse
+ Engouement collectif, changements

Le raz-de-marée, par définition, peut tout submerger, même la pensée consciente. Il s’agit presque toujours d’une vague émotionnelle irrépressible issue de l’Inconscient qui monte en surface et qui risque de tout dévaster. Le raz-de-marée est un mouvement de ras-le-bol. Cette vague n’est pas toujours négative et peut correspondre à un engouement collectif. « Un véritable raz-de-marée » est une expression pour parler d’un mouvement de pensée ou de mode qui submerge tout. Ce sont des vagues qui emportent les populations. Ces vagues peuvent correspondre à des besoins de changement collectifs. Dans le langage populaire, un raz-de-marée peut définir une personne calamiteuse, dont l’énergie trop forte est un peu dévastatrice pour les autres. Ce sont aussi des mouvements de colère impétueux, une vague émotionnelle irrépressible. Celle-ci peut être d’origine hystérique et se situer au ras des pâquerettes ou au ras de la raie. La personne représentée est alors trop régie par ses hormones et aurait besoin de faire monter son niveau de conscience.

Interprétation du rêve Revenants ou Fantômes

Les souvenirs effrayants qui reviennent. Les revenants sont associés aux souvenirs difficiles ou effrayants, les traumas de l’enfance qui reviennent, des résurgences du passé dont nous avons une grande peur. Nous les croyions morts et enterrés, pourtant ils reviennent. Il est judicieux et nécessaire de les regarder en face, sachant que nous devons affronter nos peurs et que, s’ils se représentent à nous, c’est que nous sommes en mesure de les affronter. Si l’émotion ressentie pendant le rêve est intense et corrélée à celle de l’enfant, notre construction psychique adulte peut nous permettre de surmonter ces frayeurs enfantines.

Interprétation du rêve Roi ou Reine

+ Pouvoir matériel, autorité, capacité
– Mégalomanie, toute-puissance infantile

Ces deux symboles sont peu fréquents. Le roi et la reine représentent le pouvoir absolu en ce monde matériel, l’homme ou la femme dans la plénitude de ses facultés sur ce plan. Le roi est un être capable de se diriger et de diriger, un être en pleine conscience de tous ses aspects. Si ce pouvoir est issu traditionnellement de droit divin, c’est un pouvoir et une évolution qui se situent uniquement sur le plan terrestre. Il reste un long chemin à parcourir jusqu’au ciel. Cette position royale implique des responsabilités vis-à-vis de ses sujets, une implication et des devoirs. Les sujets ne sont pas des objets.Le plus souvent, le roi ou la reine symbolise un des deux parents, une vision superlative relative de ceux-ci, un peu idéalisée. Il est probable que l’enfant le perçoive sous cet angle si celui-ci était juste dans son autorité, stable psychiquement, transmetteur, généreux, sévère s’il le fallait et, surtout, aimant. L’individu qui rêverait de ces figures doit se détacher et quitter ce « royaume » pour aller fonder le sien ailleurs. Nous pouvons mettre en lien la reine et le roi aux arcanes du tarot, l’Impératrice (III) et l’empereur (IV), le chiffre trois étant associé à la mère et le quatre au père. Si le parent ou un enseignant se prenait pour un monarque, la vision ne serait pas royale, mais despotique et infantile. Le roi ou la reine représenté serait caricatural et instable. Si le souverain visualisé est tyrannique, c’est un vécu d’écrasement qui serait alors évoqué. Il y a ici toute puissance. L’adulte représenté n’est pas, hélas, un adulte, mais un être immature qui voulait imposer une volonté capricieuse, sans sagesse ni véritable autorité. 

Interprétation du rêve Rouge

Énergie primitive, passion, émotivité, signal de danger

la couleur rouge est celle de l’énergie vitale, du sang, de la chaleur et de l’action. C’est la couleur préférée des enfants. Elle est attractive et excitante. Les aliments de couleur rouge semblent toujours plus appétissants que les autres, notamment les desserts et les bonbons. Nous pouvons être rouges de colère ou de honte, de chaleur ou de froid. Le rouge est la couleur des émotions et de la passion. C’est la couleur de la lave, des natures éruptives. C’est aussi celle de la planète Mars, le dieu de la guerre, Arès. Le rouge est symbole d’énergie, de beaucoup d’énergies qui nous animent, et des extrêmes. Cette énergie doit être contrôlée, maîtrisée, contenue. Elle ne doit pas être exprimée trop vivement, ni répandue n’importe comment, mais transformée. Elle peut être dangereuse. C’est pour cela que le rouge est utilisé symboliquement comme un signal de danger. Le feu rouge arrête une action animée par l’énergie même de cette couleur, son mouvement et son expansion. Le rouge grenat est la couleur des entrailles, de l’intérieur. Quand c’est du velours rouge grenat, cette notion est encore plus forte et cette couleur/matière symbolise le cadre et l’action du processus introspectif psychanalytique.

Interprétation du rêve Ruines

Les rêves de ruines sont souvent en relation avec une apparence, la représentation extérieure qu’offre une personne. Si c’est notre propre maison qui est en ruine, c’est notre corps qui se délabre. La cause en est cependant intérieure. Nous n’avons pas su maintenir la cohésion de cet ensemble mental et physique que nous habitons. Nous nous sentons sans protection face aux agressions extérieures. Il est possible que nous ayons été trop dispendieux en énergie ou en attention aux autres, et que nous nous soyons ruiné. Si notre maison est en bon état, mais entourée de ruines, c’est un sentiment de solitude qui est représenté. Nos relations avec les autres se sont dégradées ou bien ont progressivement cessé. Il est possible aussi que ce rêve soit généré par une réflexion sur le passage du temps, lequel fait disparaître les gens qui nous étaient proches, surtout avec l’âge. 

Interprétation du rêve Sable mouvant

Manque de structure, passé absorbant. Un rêve de sable mouvant est plutôt inquiétant. Il évoque un manque de structure manifeste dû à un passé absorbant ; nous sommes attirés vers le bas, par notre passé que nous fuyons pourtant. Il est possible aussi que nous traversions une période très instable, que nous avancions dans un terrain mouvant, sans aucune base, au travail ou dans notre cadre familial. Il serait opportun d’aller vraiment explorer notre passé pour comprendre ce qui se rejoue et nous absorbe encore, afin de pouvoir évoluer sur un terrain plus stable et émerger. Les éléments Eau et Terre, intrinsèques à la formation des sables mouvants, indiquent une prépondérance de l’élément féminin, une trop grande prégnance de la mère dûe à une absence ou à une inconsistance du père.

Interprétation du rêve Scorpion

Sexualité, rupture, douleur, femme-fatale, pensés morbides, autodestruction

Très souvent, le scorpion est associé à l’autodestruction et à la sexualité. Les pulsions d’Éros et de Thanatos semblent contenues dans ce symbole. Le scorpion est aussi symbole de résistance. En tant qu’arachnide, le scorpion est proche du symbolisme de l’araignée. Sa symbolique est donc aussi féminine et en lien avec la mère négative. S’il s’agit de l’aspect sexuel, cette énergie n’est plus féconde, ne donnant plus la vie, mais la mort. L’apparition d’un scorpion en rêve peut être relative à une mauvaise expérience amoureuse. Celle-ci a été consommée et achevée, provoquant un traumatisme, une sorte de mort au moment de la rupture. Cette rupture n’était pas désirée et demeure très douloureuse, comme un sentiment d’anéantissement. Avec le scorpion, nous ne sommes pas prisonniers de la toile de l’araignée, mais nous sentons le venin qu’il a instillé dans notre corps ; il nous entraîne dans ses abysses. Le scorpion peut symboliser la dépendance affective, un véritable poison qui nous dépossède de nous-même et altère notre désir de vie. Ce symbolisme morbide est confirmé par une croyance qui dit que le scorpion s’injecte son propre venin quand il est acculé.

Interprétation du rêve Serpent

+ Énergie sexuelle, pulsions de vie, structure de la chaîne du vivant, désir, connaissance, remède
– Dichotomie entre désir et expression, peur ou refus de la sexualité et des comportements liés à la sexualité, manque d’amour et d’humanité, énergie sexuelle agressive

Les rêves de serpent sont très fréquents chez les adolescents et les adultes. Ces rêves sont très puissants et laissent un sentiment de malaise la plupart du temps. Dans la psychanalyse freudienne, le serpent est couramment assimilé à une forme phallique, au sexe masculin lui-même. Cette vision est assez réductrice. Le serpent symbolise bien plus. Il est le symbole de l’énergie sexuelle elle-même. C’est pour cela qu’il n’apparaît pas dans les rêves d’enfants, à moins d’une grande précocité ou d’une confrontation malencontreuse à cette énergie.Ce symbole se manifeste le plus souvent quand cette énergie s’éveille et n’est pas utilisée. C’est soit par blocage, soit par manque de moyens ou d’occasions d’expression. Il peut s’agir d’une difficulté à trouver un ou une partenaire ou si nous refoulons notre aspect sexué par la contrainte d’une éducation trop rigide. Les rêves de serpent sont l’expression d’une crainte de cette énergie qui cherche à s’exprimer. Si elle n’est pas utilisée ou transformée, elle remonte à la surface dans nos rêves. Mais elle apparaît sous une forme brutale et terrifiante, celle du serpent. La crainte qui naît en nous à ce moment-là est égale à celle que nous ressentons vis-à-vis de la sexualité. Le serpent peut donc représenter notre énergie sexuelle irrépressible, qui tendrait à submerger notre désir conscient, limité au champ des possibles que nous nous autorisons. Cette énergie apparaît alors comme régressive et annihilant l’image que nous avons construite de nous. Le serpent est en lien, évidemment, avec notre cerveau reptilien. Le serpent peut se manifester sous toutes les tailles et toutes les couleurs dans nos rêves, plus ou moins terrifiants ou nous laissant froid. Il n’attaque que très rarement, provoquant plus de peur que de mal, mais il peut arriver de se faire mordre. La localisation de la morsure est importante dans le rêve. Si c’est à l’aine, la nature sexuelle du serpent est bien confirmée. Idem avec le pied, mais il s’agit alors d’une blessure ancienne qui a provoqué un réel blocage.
Un serpent peut aussi symboliser l’énergie d’une personne environnante dont nous percevons les pulsions et le désir évident envers nous. Un rêve où se dresse un serpent détaille humaine peut figurer un homme qui exprime plus son désir impulsif que sa passion amoureuse. Cette image est terrorisante pour une femme qui ressent des blocages physiques vis-à-vis des hommes, effrayée par les pulsions masculines tout autant qu’elle réprime les siennes.
L’image du serpent représente la froideur de la sexualité quand elle n’est pas transcendée par le sentiment amoureux ou quand le corps est nié dans son expression. L’amour, par sa chaleur, réchauffe et transforme ces pulsions archaïques pour mener l’individu vers une plus grande humanité. Seuls l’amour et la conscience sont capables de guider et de contrôler cette énergie, de la sublimer.
Dans la Genèse, le serpent est assimilé à la connaissance interdite, au péché. C’est lui le tentateur qui va inciter Ève à consommer le fruit de la connaissance et qui lui révèle : « Le jour où vous en mangerez, vos yeux s’ouvriront, et vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal. » (Genèse 3:1-24). Sachant que se connaître bibliquement, c’est avoir des relations sexuelles, le serpent est donc vu de la même manière symbolique. Or, dans ce contexte religieux, l’énergie sexuelle est taboue et devrait alors être réprimée. C’est la connaissance de soi, de sa nature individuelle qui est condamnée, mais c’est sans doute une mauvaise interprétation. C’est plutôt une mise en garde qui est évoquée. L’individu qui accède à son désir sexuel et l’exprime quitte le monde de l’enfance pour entrer dans le monde adulte. Il devient responsable de ses gestes et de ses actes. Il n’a plus personne pour lui tenir la main, à moins qu’il ne préfère rester un enfant obéissant à la voix du père ou de la mère. L’évocation même de cette énergie dans la Genèse est une mise en garde tout autant qu’une invitation relative à l’évolution des êtres humains, qui doivent se connaître dans leur chair. La femme « tentatrice » est le réceptacle et l’éveilleuse de cette énergie. Elle est l’égérie, la pulsion d’évolution qui guide l’homme vers son individuation et sa maturation.
L’énergie sexuelle est la plus puissante de nos énergies. C’est la pulsion de vie primitive. Si cette énergie du serpent est bien intégrée, elle s’épanouit alors en nous comme une énergie porteuse de nos désirs de vie. À ce moment, elle est sublimée et le serpent se transforme ; la puissance de mort qu’il contient devient puissance de vie qui nous fait évoluer tout autant qu’elle nous régénère. Dans le taoïsme et dans le tantrisme, la vie est associée à la transformation et au mouvement ; toute stagnation ou immobilisation est œuvre de mort.
Certaines religions demandent à ceux ou celles qui veulent mieux les servir de ne plus avoir de rapports sexuels. Cette énergie ne doit plus être dépensée, mais transformée, une fois reconnue, pour les porter encore plus loin dans leur quête d’absolu et de spiritualité. Il ne s’agit donc pas de réprimer le serpent, mais de l’accueillir et de sublimer sa nature, de sexuelle à spirituelle.
Dans la Grèce antique, dans le culte d’Asclépios, le serpent est le symbole du soin. Cette divinité est représentée avec un bâton et accompagnée d’un serpent. Asclépios est le premier des thérapeutes. Il est assimilé à Esculape chez les romains. On consultait Asclépios dans des temples consacrés et aménagés pour y dormir et confier son rêve au prêtre/interprète le lendemain. Si le pénitent/patient voyait apparaître un serpent dans son rêve, il était soigné. Cette symbolique demeure avec le caducée – le bâton d’Asclépios, à proprement parler –, symbole des médecins, où figure un serpent enroulé autour d’un bâton, surmonté du miroir de la prudence. Ce serpent se retrouve comme emblématique des professions de soins. Si le serpent est l’énergie de vie et la pulsion primitive, toutes connexions avec ce centre nous reconnectent avec notre vitalité, notre désir de vie fondamental, qui s’oppose à la pulsion de mort, à la maladie donc.
En Inde, dans la tradition tantrique, l’énergie sexuelle est sollicitée et utilisée dans des perspectives d’éveil. Il s’agit de stimuler le premier chakra (centre énergétique), situé la base de la colonne vertébrale, pour activer l’énergie qu’il contient. À l’intérieur de celui-ci est lové un serpent endormi, enroulé sur lui-même, appelé Kundalini. Son énergie est identifiée à Shakti, l’aspect féminin de Shiva. Quand ce serpent s’éveille, il se déroule et monte le long de la colonne vertébrale. C’est la montée de la Kundalini. Si l’individu est préparé, suffisamment initié et ans peur, à cet instant, il accède à la connaissance et à la conscience de sa nature divine.
Et enfin, dans le chamanisme, principalement en Amérique du Sud, le serpent cosmique est la représentation divine de la structure du vivant .Certaines expériences d’hallucinogènes permettent de se connecter avec le serpent cosmique et de se laisse ravaler par lui. Cette structure serait interne aussi et le serpent enroulé serait la perception de la double hélice de l’ADN. Celle-ci se retrouve dans le caducée et dans la vision tantrique de la Kundalini.
Le serpent est sans doute la représentation symbolique la plus universelle. Elle est communément à l’opposé de notre perception immédiate, celle de la peur et du recul, mais structure et source de vie, la pulsion même de la vie.

Interprétation du rêve Super-héros

S’ils ont la curieuse manie de mettre leur slip par-dessus leur pantalon, les super-héros ont quand même un super-cerveau qui leur donne le super-pouvoir d’imaginer la super-vie qu’ils ont du mal à réaliser. L’exemple le plus percutant est celui de Clark Kent, alias Superman, pauvre grouillot scribouillard, complètement dominé par son patron harcelant, qui s’envole en imaginaire à la moindre brimade ou agression pour prendre sa revanche sur sa vie minable. Alors là, les super-méchants n’ont qu’à bien se tenir, sinon, ils essuient les foudres kryptoniennes de son courroux tout-puissant ! Superman est l’égal des dieux et, comme eux, il vient du ciel dont il tire sa force. Sa musculature imposante est la représentation symbolique de la puissance intérieure et du phallus psychique de substitution… en rêve…La toute-puissance infantile de l’homme qui souffre d’impuissance psychique est à l’œuvre dès que paraît Super-mâle. Voici encore et toujours le sempiternel combat de l’enfant qui doit tuer le père négatif et son ombre intérieure – le père saturnien qui l’a plombé – pour pouvoir un jour voler de ses propres ailes, sans peur de la crypte au nitrate de plomb. Les figures oniriques de super-héros sont présentes surtout chez les garçons ou ados attardés qui ont souffert de déréliction. Leur mise en image est révélatrice d’un conflit avec le père négatif infantile, d’une idéalisation et de la recherche de celui-ci à l’extérieur. Une fois le message décrypté, il convient de tuer dignement le père écrasant pour s’autoriser à prendre sa place et régner loyalement. À ce moment, gorgé de testostérone, le super-héros pourra devenir Super-Éros.

Interprétation du rêve Sorcière

Mère ou femme négative, terrifiante, marâtre, autorité, pouvoir négatif, inversion, jeunisme, substitution

Sous le vocable de sorcière, nous entendons la femme vieille et laide, habillée de noir, qui est ressentie comme méchante. Nous ne parlons pas de la magicienne. La sorcière appartient à l’imaginaire enfantin. Elle est une représentation de la mère négative. La sorcière est celle qui fait peur. Dans la plupart des rêves, la sorcière – ou la personne perçue comme telle – a une influence certaine sur son entourage. C’est une femme de pouvoir. Mais elle use de son pouvoir et de son autorité à des fins personnelles. Le seul amour dont elle est capable est tourné vers elle-même. La sorcière souffre de jeunisme et, en phagocytant les autres, elle escompterait accaparer leur vitalité pour demeurer éternellement jeune… et belle. C’est malheureusement le contraire qui se produit. Son âme est noire et transparaît dans sa sclérose mentale et ses rictus. Son Ça est dévorant. Pour un enfant, la sorcière symbolise la femme qui se cache sous les traits de la mère, mais qui se nourrit de l’énergie de ses enfants dont elle empêche la libre expression par la maltraitance ou par la peur. Ceux-ci craignent ses menaces ou ses colères et les punitions qu’elle distribue généreusement. La sorcière représente ainsi assez souvent la belle-mère qui n’est pas acceptée par l’enfant, la marâtre. Dans les rêves d’adultes, la sorcière symbolise une femme qui cherche à se substituer à l’homme en développant des aspects féminins négatifs : l’intrigue, la méchanceté, la susceptibilité, l’embrouille, la puissance égoïste, l’agressivité, les reproches. Elle imite aussi les comportements masculins négatifs égocentriques. Cette polarité masculine de la sorcière est accentuée par la forme phallique du balai qu’on lui attribue généralement. 

Interprétation du rêve Scarabée

Principe solaire, processus alchimique, dualité et unité, évolution. Si dans leur ensemble les insectes rampants sont perçus négativement par les hommes, le scarabée semble jouir d’un statut particulier, surtout en Égypte où il est assimilé au pouvoir royal, au dieu solaire. Le scarabée est donc un symbole solaire, et il est un des rares insectes à être perçu positivement en rêve. Le bousier, scarabée sacré en Égypte, symbolise le processus alchimique de la transmutation, ou transformation. La perfection de la forme du scarabée sublime les excréments qu’il façonne en boule à l’image du monde. Cette démarche représente l’évolution naturelle de la vie et de la pensée. Le scarabée onirique est souvent représenté en rêve sous forme de bijou, ce qui l’éloigne de son appartenance au monde des insectes. Il symbolise un pouvoir d’ordre divin manifesté sur le plan terrestre et un principe de dualité (les deux élytres couleur de la nuit, féminin) qui tend à l’unité (le soleil, masculin). Les énergies complémentaires sont ici en parité et en harmonie. Les rêves de scarabée nous confirment dans une évolution, lente, mais déterminée, allant de l’inconscience à la conscience.

Interprétation du rêve Taureau

+ Puissance, virilité, force physique, révolte
– Dévorateur, pulsion, colère

Le taureau symbolise la puissance mâle liée à la sexualité et à la reproduction. Cette énergie est difficilement contrôlable. Elle est impétueuse et s’oppose à la soumission du troupeau, des bêtes à cornes. Le taureau symbolise ainsi la force virile qui s’exprime et se rebelle contre l’exploitation et la soumission dont sont victimes ses semblables. Un rêve de taureau exprime cette puissance à l’œuvre en nous. Le taureau est réputé pour être sanguin et son agressivité est utilisée dans la tauromachie. La puissance du taureau est telle qu’elle peut être perçue comme menaçante et dévorante pour la psyché. C’est la forme du Minotaure, le dévorateur de jeunes gens. À cet âge qui précède la forme adulte, la pulsion sexuelle est la plus virulente ; elle pourrait donc submerger la personnalité de ceux qui ne la contrôleraient pas. Sans la minorer, il faut la canaliser pour garder toute sa tête afin de ne pas ressembler au monstre à tête de taureau. La communication et l’amour permettent cette canalisation et expression positive. La relation avec le féminin interne et externe en est le vecteur évolutif. En ne rompant pas le lien avec cette dimension authentique, l’homme ne se perd pas dans le dédale du Soi, ce qui lui permet de nourrir sa puissance masculine positive. Ainsi, il ne faut pas couper le fil d’Ariane et ne pas hésiter à la joindre. Le bonheur, c’est simple. Certains rêves représentent le rêveur en lutte avec une forme taurine pouvant être gigantesque. C’est sa propre puissance qu’il combat. L’image de l’homme transmise n’a pas dû être positive ; le rêveur aura pensé qu’il fallait ressembler à la mère pour être parfait, refrénant en un combat épuisant sa propre nature. Dans ce cas, celui-ci a besoin de reconsidérer la dimension masculine et de la nourrir en lui, toute en harmonie avec le féminin. 

Interprétation du rêve Tombe 

Comme dans tous les rêves en relation avec la mort, il ne s’agit pas ici de rêve prémonitoire de la mort d’un proche ou de celle du rêveur. La tombe symbolise l’acceptation d’un processus normal de la vie, c’est-à-dire sa fin, le lieu où nous finirons tous, où nous tomberons tous.Ce rêve peut ainsi être très positif. Le plus souvent, la tombe est en relation avec des aspects de notre personnalité qui sont en train de disparaître. Notre vie est faite de passages et de transformations. Nous quittons une vieille peau, comme un cadavre que nous abandonnons dans la tombe.Parfois, il peut s’agir de la tombe d’une personne précise et pour laquelle nous avions beaucoup d’affection. Ces rêves nous mettent face à une réalité, l’acceptation de la mort des autres et la confrontation avec notre potentielle disparition. Regarder une tombe en face, c’est regarder la mort en face, l’accepter, avoir conscience de ce processus. Accepter la disparition, c’est accepter de combler le vide que nous ressentons en développant les qualités que nous trouvions chez l’autre. Si nous refusons de regarder la mort en face, la transformation ne peut pas se faire. La vie et la mort sont indissociables l’une de l’autre. En revanche, la présence répétée de tombe en rêve peut vouloir dire que le rêveur n’est pas assez dans la vie, qu’il a déjà un pied dans la tombe et que son évolution est bloquée.

Interprétation du rêve Trésor

Fin de quête, révélation, richesse intérieure, personne chère

Le trésor est un symbole de richesse intérieure et de quête résolue. Il représente la récompense d’un long travail de recherche et de labeur. Si nous rêvons que nous possédons un trésor dans notre maison sans en comprendre l’origine, soit nous venons d’accéder à une vérité intérieure indestructible, soit nous prenons conscience d’un élément essentiel de notre vie. La personne qui vit avec nous ou celle que nous venons de rencontrer peut représenter ce trésor. Nous la côtoyons tous les jours sans avoir forcément conscience de ses richesses intérieures, de l’or et de la lumière qu’elle nous apporte chaque jour. « Mon trésor » peut figurer notre enfant ou la personne merveilleuse que nous chérissons.

Interprétation du rêve Travesti

Les rêves où sont représentées des personnes habillées avec les vêtements de l’autre sexe ne sont pas toujours révélateurs d’une inversion sexuelle. Il s’agit de comportements exprimés et visibles pour l’extérieur qui correspondent davantage à l’autre sexe. Si c’est nous qui sommes travesti et que nous éprouvons un sentiment soudain de honte devant des témoins, nous exprimons de façon trop voyante un aspect opposé. Il est probable aussi que la personne représentée se masque au regard des autres en empruntant des comportements qui ne sont pas les siens ; elle se travestit. Il se peut aussi que ce soit des aspects refoulés qui viennent s’exprimer en rêve. Si nous nous sentons bien dans des vêtements du sexe opposé, il peut s’agir d’une expression que nous censurons dans la réalité, mais qui est intrinsèque à notre nature.