!-- Twitter Meta Tags -->
1 min lu
06 Mar

L'antre de la bête

Nous sommes nées pour nourrir ou plutôt je dirai se transformer, L’ayahuasca permet de franchir cette porte blindée qui est le corps physique, un levier qui nous permet pour certains de retourner à l'état originel, dans cette quête mythique, ce chemin qui nous transcende et nous ramène à l'état initial, le corps physique amputé d'une partie de son éther laisse un espace vide qui ne peut rester incombé, elle ouvre une fenêtre sur notre âme composite (notre âme est une maison qui abrite depuis l'âge des temps des locataires, comme un ADN, mais éthérique)  L’ayahuasca est un passe-partout qui ouvre les portes des essences et des nuances les plus dominantes de notre âme, et c'est là que tout "PEU BASCULER" qui habite la bâtisse? quel Génie va-t-on réveiller? quelle bête "FEROCE" allons nous exalter? ce voyage est la prémisse du monde de l'occulte qui ne peut être révélé cas certains, non pas par prétention aucune, mais par solidité qui conditionne son retour dans la réalité structurée, la rémanence qui en découle n'est pas gratuite, pour certains les prix à payer est très cher, et pour d'autres fédère toutes les essences de leurs univers intérieurs. S'approcher de la vérité est souvent morbide, alors il suffit de l'effleurer. 

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.