!-- Twitter Meta Tags -->

La science ésotérique


Nous avons commencé à énumérer les « plans » ou « dimensions » depuis les plus denses aux plus élevés, néanmoins nous pouvons aussi le faire à l'envers, le Plan Divin étant le premier et le Plan Physique le septième. Le sens n'importe pas mais il permet de se faire une meilleure représentation plus ou moins « spatiale », donc plus proche de nos habitudes de perception.
Les différentes dimensions de l'univers s'interpénètrent les unes par rapport aux autres, de telle manière que dans un même instant tous les plans communiquent conjointement par de nombreux passages (ou portes). Cependant, les différents plans de l'univers peuvent avoir des diamètres et des surfaces différentes. Les plans supérieurs s'étendent toujours plus que les plans qui leur sont inférieurs. Le meilleur exemple pour comprendre cette idée d'intégration, est celui de l'éponge pleine d'eau, où, dans un même espace, il existe trois éléments différents, solide, liquide et gazeux (air), se répartissant tous harmonieusement par rapport à l'éponge.
Chaque plan est une région très concrète de l'existence, bien qu'étroitement liée avec l'antérieur et le postérieur immédiat.
Ceci étant dit, il est possible que chaque plan soit subdivisé à son tour en sept sous-plans qui correspondent à des différenciations mineures. Ainsi nous pouvons comprendre que, par exemple, le Plan Physique contient dans sa manifestation différents états de la matière que nous appelons : solide, liquide, gazeux, ainsi que quatre états supplémentaires que nous exposerons plus loin.
On peut également affirmer que chaque monde diffère complètement des autres. Ils ont leurs propres lois, leurs propres habitants et limitations.
Voyons maintenant chaque plan séparément.

Première partie : LE PLAN PHYSIQUE

Le Plan Physique est le plus tangible et le plus évident pour l'être humain. Il n'est pas sujet aux mêmes Lois que les six autres plans supérieurs, puisqu'il s'agit d'un plan mineur de bas niveau. La pression exercée par la matière n'est pas comparable aux niveaux de vibration des plans supérieurs. La composition de sa substance est la plus grossière et concrète. Il est par conséquent le plan inférieur de la création.
L'homme est en contact avec lui à travers ses sens physiques, le cerveau en étant le chef d'orchestre. Ce contact avec le plan physique est le résultat de milliers d'années d'évolution pour aboutir à ce que l'homme réponde au mieux aux impacts du monde extérieur, physique. L'étude sur ses innombrables phénomènes, ainsi que ses différents types de vie, ne seront pas développés ici puisqu'ils ont déjà été suffisamment traités et développés par les hommes de science et historiens. Il faut seulement préciser que les sens de l'homme ne permettent pas d'appréhender l'ensemble du plan dans lequel il vit mais seulement une petite partie. Par exemple l'infra-rouge et l'ultra-violet ne sont pas perceptibles mais existent bien dans le plan physique.
Étant donné ce qui a déjà été dit antérieurement, tous les plans ont sept types de densités différentes appelées tout naturellement sous-plans. De ce fait, le plan physique est composé par différentes densités, sept au total, dont les trois premières sont connues de tous :état solide, état liquide,état gazeux
Le quatrième état de la matière physique est à l'heure actuelle une découverte de la science. Les études n'en sont qu'au début. On la connaît en occultisme sous le nom d'énergie éthérée (ou énergie éthérique). La science l'appelle l'état plasmique (ou plasmatique).
Les trois derniers états de la matière sont les suivants :l'état super éthérique l'état subatomique l'état atomique
Avant tout, nous devons rappeler que l'élévation de ces sous-plans correspond au niveau vibratoire de la matière qui lui communique.
En apprendre plus sur l'énergie vibratoire utilisée en magie.
La science moderne connaît uniquement quatre de ces sous-plans : le Solide, le Liquide, le Gazeux et le Plasmatique. Au-delà de ceux-ci il en existe trois autres, bien qu'il soit présupposé de la possibilité de la science d'embrasser aussi ces derniers états et qu'elle y fasse référence. L'ésotérisme appelle ces états la « matière éthérée ». Cette notion regroupe les quatre états cités précédemment. Caractéristiques de la matière Éthérée Matière éthérée Spectre constitué de matière éthérée au niveau éthéré, et pour lesquels certains hommes ont développé un don appelé clairvoyance, il est possible de percevoir une gamme chromatique beaucoup plus étendue que celle que nous voyons normalement. En partant de cette perspective, les possibilités sont très étendues et ne se limitent pas uniquement à la lumière. Imaginez un peu : les gaz sont visibles, ainsi que les éthers, les germes, les infections, les bactéries, virus, etc.
Les spectres et les fantômes sont souvent constitués de matière éthérée.
Chaque zone géographique spécifique possède sa propre nature et son atmosphère éthérée constituée par les différents éthers et les créatures qui les habitent. Ces atmosphères propres, positives ou négatives selon les cas, ont une répercussion spécifique sur les corps éthérés et la physiologie à ce niveau des personnes qui résident ou qui traversent cette zone. Ils existent des marées de matière Éthérée comme il peut en exister dans l'eau de la mer. Ses marées coïncident avec le midi et le minuit. Également, il existe un réseau complexe de courants magnétiques que circulent, avec différents tracés, dans l'espace extérieur, et dans le cas de notre planète d'un pôle à un autre, et qui possèdent un énorme pouvoir d'impulsion susceptible d'être utilisé quand on possède les connaissances adéquates pour le manipuler. C'est le cas des Ovni qui utilisent ces courants pour se déplacer à une incroyable vitesse.
L'antique science millénaire de l'acuponcture, qui a finit par être acceptée officiellement par la médecine, travaille aussi au niveau éthéré par le biais des énergies qui circulent dans les milliers de méridiens éthérés du corps humain, invisibles à l’œil, mais vraiment précis dans leur organisation.
Il existe différentes manières d'exprimer avec les paroles les différents états de la matière et de l'énergie. En fonction des différentes écoles ésotérique, des religions ou des croyances, ces différents niveaux peuvent être dénommés comme suit : Plans, Dimensions, Strates, Royaumes, Maisons, Niveaux, Mondes, Régions, etc. Nous préférons utiliser la définition de Plans ou de Mondes. Mais il est important de comprendre que quand nous nous rapportons à la notion de « Plans » nous ne les voyons pas comme des projections telles que les cartes routières sont représentées. Ils doivent être compris en tant que réalités superposées, d'univers parallèles agencés sous forme de strates. Mais en réalité, les différents plans sont interpénétrant et connectés les uns aux autres. Il faut également savoir que certaines choses ne se trouvent que dans certains plans, qu'ils soient physiques ou spirituels. Tout ceci empêche d'en faire une représentation graphique de précision. Mais les scientifiques qui étudient l'ésotérisme ont l'habitude d'en faire des diagrammes qui résument ou suggèrent les différentes réalités. Ces diagrammes sont de grande valeur pour ceux qui les emploient correctement. 

Il est bon de noter que la science moderne, et en particulier la physique quantique, rejoint la science ésotérique avec la « théorie des cordes » et des multivers. Ces notions ancestrales sont en passe d'être prouvées scientifiquement. LES 7 PLANS


1, le Plan Physique (celui dans lequel nous vivons).(celui dans lequel nous vivons).


2, le Plan Astral, Émotif ou Des Désirs Émotif ou Des Désirs


3, le Plan Mental.

Le Plan Mental est encore beaucoup plus subtil que le Plan Astral. Etant plus élevé il est moins sujet aux lois limitantes que l'on rencontre notamment dans le plan physique. Bien qu'il soit également divisé en sous-plans, il existe une grande brèche entre les quatre sous-plans inférieurs et les trois supérieurs, se divisant par conséquent en deux grandes aires (ou régions) bien différenciées. On peut les nommer ainsi :
La cinquième dimension du plan mental. Le temps
Si le Plan Astral incorporait une quatrième dimension qui semblait annuler le problème de la distance et de l'espace car à ce niveau il est possible de voyager à la vitesse de la pensée, dans le Niveau Mental nous trouvons une Cinquième Dimension qui semble annuler le temps. En effet, dans ce plan, tout ce qui est arrivé par rapport à un sujet donné, au lieu de se manifester dans un ordre séquentiel et chronologique comme dans le Plan Physique, intervient au rythme des pensées et peut donc se produire à n'importe quel moment. Il n'y a pas d'ordre établi.
La zone du Plan Mental Abstrait, observé depuis un point de vue chrétien, correspondrait aux Maisons du Ciel. Ce serait la véritable résidence de notre Âme, notre “Moi Supérieur”. Dans les trois sous-plans supérieurs il se trouve ce qu'ésotériquement nous nommons le “Corps Causal”. Il s'agit du “Temple de Salomon Interne ”, le lieu où réside tous les trésors de l'homme, ses expériences rassemblées vie après vie. Rien ne se perd dans l'évolution en encore moins une expérience assimilée.
C'est ce plan qui communique avec notre esprit, notre pensée, nos idées, notre mémoire. Il permet la visualisation, l'imagination, l'association, l'assimilation, le langage, etc.

Le Plan Concret

Le Moi matérialiste

Les quatre niveaux inférieurs, ou sous-plans concrets, concernent la vie ordinaire et ses sens physiques. L'Esprit Concret possède plusieurs rôles : il mesure, il pèse, il étudie, il analyse, il dissèque. Il est relatif à tout ce qui est formel. Mais à ce niveau, nous devons faire un important éclaircissement : l'esprit et le cerveau ne sont pas la même chose. Le cerveau est le support physique nécessaire pour que l'Esprit se manifeste, le récipient matériel pour le supporter. L’Esprit n'est pas physique. Pour cette raison on peut penser que l'esprit peut vivre en dehors du corps physique sans nécessité d'avoir un cerveau physique.
L’Esprit utilise l'instrument cellulaire pour s'exprimer dans le monde physique, et ainsi l'homme peut rester conscient, penser, travailler, expérimenter et évoluer dans le Plan Physique. De là réside l'importance de la santé mentale, d'avoir un bon instrument cérébral pour recevoir convenablement les impressions de l'Âme. Le cerveau est utilisé comme un médiateur entre le plan Mental et le monde physique. Les initiés utilisent ce plan supérieur pour travailler spirituellement et rester dans le domaine du mental. On peut ainsi réaliser une projection astrale : les disciples avancés peuvent se projeter hors du corps physique et astral. Ca fonctionne parfaitement et avec plus de précision que si on s'en tient aux plans inférieurs.
<<Vous ne vous plaigniez pas ni vous pleuriez à part ouvrez les yeux et voir, parce que la lumière vous enveloppe ni vous suppliiez, et seulement manque que vous arrachiez vendez-la des yeux et vous regardiez. C'est quelque chose d'admirable, beau, supérieur à tout ce qu'il rêva l'homme, à tout ce que par ce qu'il pleura et il supplia, et il est, en outre, éternel>>

le Plan Mental Supérieur, ou  Plan Mental Abstrait , le Plan Mental Inférieur, ou Plan Mental Concret.

4 le Plan Intentionnel (appelé également Plan Bouddhique)

La monade Stephen Hawking Stephen Hawking l'homme qui chercha toute sa vie comment l'univers fut créé. Le mot monade vient du grec « monas » qui signifie « unité ». Une monade est donc quelque chose qui ne peut être divisée, l'atome incorporel constitutif de toute chose dans l'Univers ; une force irréductible. C'est d'ailleurs Leibniz qui lança l'idée de monadisme en partant de l'idée de force. Selon lui, « la monade est une force qui contient en elle-même le principe et la source de toutes ses actions ».
L'origine des monades date du jour de la création du monde. Ce sont les éléments constitutif de toute matière que l'on trouve dans l'Univers mais également de tout ce qui est immatériel. Une monade, par principe, ne se fabrique pas, ne se déforme pas, ne se divise pas, ne se modifie pas. C'est l'unité primordiale absolue.
Le grand principe de la monade est assez compliqué à comprendre pour un cerveau humain car il existe un paradoxe. Nous venons de dire que les monades se trouvent en toute chose, cependant, une monade n'occupe aucun espace et ne peut se trouver en aucun lieu car elles sont partout. On ne peut les voir ni les étudier avec des instruments scientifiques tels que des microscopes ou d'autres inventions plus modernes. Les monades existent, nous entourent, mais pourtant ne sont nulle part en particulier et on ne peut ni les voir, ni les toucher, ni les entendre.
Une monade ne se déplace pas puisqu'elle ne se trouve nulle part. Le temps et l'espace n'agissent pas sur les monades car rien ne peut agir sur elles. Elles sont la simplicité absolue mais présentent pourtant une variété infinie. Elles sont toutes différentes. Aucune monade n'est semblable à une autre monade. Le principe d'appétition ADN. Les monades sont toutes différentes entre-elles bien qu'elles représentent une unité irréductible et que ce ne sont pas des objets composés. Par similitude on pourrait comparer les monades à l'ADN de chaque être vivant. Mais il est avéré que L'Acide Désoxyribonucléique est composé de nucléotides, eux-mêmes composés d'atomes. Ces derniers contiennent des protons, des neutrons et des électrons. Une monade ne peut pas se décomposer en éléments plus petits. Mais alors comment peuvent-elles être toutes différentes ?
Leibniz considère que les monades possèdent chacune des propriétés et des qualités qui leur sont propres, leur conférant des « perceptions ». Une monade aura tendance à vouloir passer d'une perception à une autre. C'est ce que Leibniz appelle le « principe d'appétition ». Pour une perception monadique donnée, il existe une appétition correspondante, ou parfois plusieurs. Pour mieux comprendre ce principe on pourrait faire une analogie avec l'intelligence qui conduit à la pensée. C'est un très bon exemple car on imagine très facilement que deux êtres les plus élémentaires qui soient, dotés d'intelligence, n'auront pas forcément les mêmes pensées. Ils vont forcément différer l'un de l'autre par leur intelligence et leurs pensées tout comme les monades se distinguent par leurs perceptions et leurs appétitions.
En outre, de la diversité de ces propriétés monadiques il résulte non seulement une variété infinie, mais aussi une hiérarchie qui régit les monades entre-elles. On part de la monade la plus simple, qui peut être une basique force de cohésion, pour s'élever vers des monades qui présentent une perception digne de la conscience. Ce sont littéralement des âmes.
L'aspiration mystique la plus élevée est donc de devenir une monade parmi les monades. Dans cette région, nous sommes tous un, la diversité est l'unité.
Le monde du troisième Logos Brahma, Vishnu et Shiva Brahma, Vishnu et Shiva. Cette région cosmique est le monde indicible et admirable ou vit et palpite Shiva, le Troisième Logos. On dit que « Shiva est le Premier-né de la Création ». Les kabbalistes l'appellent Binah et beaucoup d'entre eux pensent que Binah est féminin. Mais il n'en est rien : Binah est à la fois masculin et féminin. Dans sa forme masculine il s'agit de Shiva et dans sa forme féminine il est Kali, la divine mère de l'Univers.
Le monde Adique est celui des trois Logos : Brahma, Vishnu et Shiva. C'est l'univers du Père, du Fils et de l'Esprit Saint. La Sainte Trinité. Le Père est Sagesse, le Fils est Amour et l'Esprit Saint est Pouvoir et Sagesse. Ces trois Logos forment la Grande Couronne Séphirothique de l'Arbre de vie de la Kabbale Hébraïque, le monde des splendeurs, l'Aziluth Kabbalistique.
Dans les croyances hindoues, Brahmâ représente la création, Vishnou est la préservation et Shiva symbolise la destruction. Shiva est très important car sans destruction il ne peut y avoir de renouveau. La destruction n'est donc pas définitive mais annonciatrice d'une naissance : solstice d'hiver qui annonce le retour du printemps, principe de réincarnation de l'âme, etc...