RADIESTHESIE & PENDULE


RADIONIQUE

Un procédé divinatoire de détection à l'aide d'un Pendule ou d'une Baguette

  • RADIESTHESIE

Richer, célèbre géomètre, pressentit le premier les « pouvoirs » du pendule en matière de détection des ondes magnétiques. Il se rendit compte que le poids suspendu au bout de la chaînette oscillait différemment selon les points du globe où il se trouvait. La densité de la matière et les vibrations magnétiques plus ou moins importantes selon l’endroit furent mises en lumière par cette découverte. Ainsi, la loi d’attraction fut démontrée à l’aide des battements du pendule entre l’équateur et le pôle qui croissent proportionnellement au carré du sinus de la latitude.  

  • La radionique

La radionique est le domaine de la radiesthésie qui s'occupe de l’action à distance par les ondes de formes. Ce nom a été donné pour la première fois aux États-Unis dans un but thérapeutique et pratique. L'expression « onde de forme » fut créée par Léon Chaumery et André de Belizal dans les années trente. Leurs travaux et ceux d'Ene sont une référence dans le monde de la radiesthésie dite scientifique. Jean de la Föye poursuivit ces recherche et établit des rapports avec l'Hébreu ancien en collaboration avec Gaston Bardet. Depuis Jacques Ravatin a démontré que les ondes de forme ne sont pas des "ondes" au sens de la physique classique mais un phénomène d'émergence dû aux formes à partir du concept de champ de cohérence. Pour Ravatin, la radiesthésie n'est pas un processus divinatoire mais une méthode d'exploration de l'existence dite « sans repères »

MERMET

Le 28 juin 1940, étant prisonnier de guerre à l’Oflag IV D. J’assiste à une conférence du capitaine Ch. sur le sujet suivant: RADIESTHESIE: Les détecteurs anciens et modernes.

Pendant une heure et demie j’entends des récits de “ détections " remarquables effectuées avec la baguette de coudrier ou de baleine. Les explications données par le conférencier, capitaine du génie, sont vraiment désagréables à entendre pour ceux qui connaissent les sciences physiques: “ On fait des baguettes de coudrier parce que le coudrier a une longueur d’onde de 9 mètres, comme l’or... tout corps émet des radiations colorées et un champ électrique.., les obus anglais émettent des radiations violettes, les allemands jaunes et les français rouges... la baguette fonctionne en se relevant sous l’action du champ magnétique produit par l’eau ou par l’or... on neutralise les radiations en plaçant sur le sol un objet en fer, une clef par exemple.

Le capitaine Ch., fervent de la baguette, dénie tout pouvoir au pendule, considérant ceux qui s’en servent comme des charlatans ou des hallucinés. Je sors de cette conférence, dégoûté d’avoir perdu mon temps: j ‘ai le sentiment que ce capitaine est probablement un excellent opérateur qui ne comprend rien à ce qu’il fait (comme un technicien de l’électricité qui manierait des appareils sans connaître la nature des phénomènes qu’il déclenche). De plus, il est regrettable que sa conférence ait indisposé un auditoire très varié au point de lui avoir inspiré pour la radiesthésie un mépris mêlé de pitié à l’égard de ses adeptes.

C’est à la porte de la baraque que j’ai pris une décision rapide que vous ne pouvez pas comprendre si vous ignorez ma position exacte vis-à-vis de la radiesthésie avant ce 28 juin 1940. J’avais, à l’égard de la rhabdomancie, de l’usage divinatoire du pendule et des autres arts divinatoires, les opinions professées par MM. Marcel BOLL, GUICHANT, CUNOT et autres hommes de science qui rejettent ces pratiques dans l’occultisme, c’est-à-dire dans ce monde un peu honteux où des hommes, peu soucieux d’exprimer des vérités démontrables, se satisfont d’expériences trompeuses sous le prétexte que, de temps en temps, leurs élucubrations coïncident avec la réalité: toutefois, une expérience irréfutable m’avait appris qu’un homme, muni d’un pendule, est capable, dans certaines conditions, de réaliser des découvertes étranges. Voici le fait: au printemps de 1930, le général P..., du Service Géographique de l’armée, me raconta qu’il venait de recevoir la visite du colonel R... qui lui proposait la création, au sein de ce Service, d’une section de radiesthésie: Nous avons bien ensemble à propos de ce projet.

Pour appuyer sa proposition, le colonel assurait que, le matin même, il avait constaté en suivant sur une carte son fils en déplacement de Marseille à Alger, son immobilité pendant trois heures en pleine Méditerranée. Le soir même, l’Intransigeant signalait qu’une avarie de machine avait immobilisé, pendant trois heures, en haute mer, le paquebot faisant le service Marseille Alger. J’ai considéré ce fait comme suffisant pour prouver l’existence de ce que le colonel appelait "radiesthésie" : en effet, l’expérimentateur avait découvert, au moyen d’une technique spéciale, une vérité très particulière qu’il ne pouvait connaître par d’autres moyens.

A partir de ce jour, j’ai cru à ce procédé divinatoire, tout en pensant qu’il était réservé à des êtres spéciaux, probablement névropathes, mais en n’envisageant nullement qu’un homme quelconque, moi-même par exemple, pût réaliser des prouesses si exceptionnelles. Si vous désirez en savoir plus sur ce Radiesthésiste.

Ses leçons