!-- Twitter Meta Tags -->
Déclaration 1903

concept ésotérique de AKASHIQUES

photo noir et blanc de Nicolas TESLA, encadrée et accroché sur un mur, dans une chambre d'étudiant

« L’homme a découvert depuis longtemps que toute matière provient d’une substance primordiale, un champ subtil et vaste, au delà de toute imagination, l’Akasha ou éther photophore, sur lequel agit le Prana avec l’énergie créative, qui donne vie à toutes les choses et tous les phénomènes dans un cycle éternel. Si on accélère cette matière primordiale dans d’infinis tourbillons, elle se transforme en matière brute; si la force diminue, le mouvement disparaît et la matière retourne à son état original. »


Paramahamsa Tewari a déclaré:

« L’aakaash n’est pas destructible, c’est le substrat absolu primordial qui crée la matière cosmique et par conséquent les propriétés de l’aakaash ne se trouvent pas dans les propriétés matérielles qui sont en quelque sorte relatives. L’aakaash est la réalité superfluide éternellement existante, pour laquelle la création et la destruction sont inapplicables. »

Le terme « Akasha » provient du sanskrit qui signifie « éther ». L’existence de cette « substance » vient de scientifiques et de philosophes de différentes cultures, traditions et croyances anciennes qui remontent à plusieurs milliers d’années. Le thème vient également de la philosophie orientale et du mysticisme, jusqu’à la philosophie occidentale et ésotérique.

La physique quantique suggère que les pensées humaines, de même que les intentions et les émotions, peuvent avoir une sorte d’impact direct sur notre monde matériel. Des théories scientifiques des temps modernes ne reconnaissent pas réellement l’existence réelle de l’Akasha. Le fait que la physique quantique nous prouve que l’espace n’est pas un endroit vide, donne probablement plus de crédibilité à ce concept ancien.