L’existence des phénomènes PSY..


2 min lu



Voir l'article complet

Evaluation de preuves en faveur de l’existence des phénomènes psi

Pendant près de 20 ans, des recherches financées par le gouvernement américain ont été effectuées sur les mécanismes du psi au Stanford Research Institute (SRI) ainsi qu’au Science Applications International Corporation (SAIC). Bien que la grande majorité des recherches effectuées sur le sujet soit classée secret-défense, la CIA a demandé à deux scientifiques d’évaluer les résultats obtenus lors de ces recherches après leur arrêt officiel en 1995. Nous vous proposons ici l’un de ces deux rapports : celui de Jessica Utts, staticienne et parapsychologue américaine, qui se propose de déterminer si oui ou non les phénomènes psi ont été prouvés et s’ils représentent un intérêt pour le gouvernement américain, en particulier dans le domaine du renseignement.

Résumé

Nous examinerons tout d’abord, dans ce rapport, les recherches effectuées sur les phénomènes psi au cours des deux dernières décennies, afin de déterminer si leur existence est scientifiquement établie. Nous évaluerons ensuite si le psi peut s’avérer utile au gouvernement.
Le travail que nous étudierons en détail est une recherche qui fut commanditée par le gouvernement américain et qui fut effectuée au Stanford Research Institute (SRI), connu plus tard sous le nom de SRI international, ainsi qu’au Science Application International Corporation (SAIC).

Nous conclurons que l’existence des phénomènes psi est un fait établi si l’on se réfère aux normes utilisées dans les autres domaines scientifiques. Les résultats statistiques des recherches examinées sont bien au delà de ce que prévoit le hasard. L’argumentation selon laquelle ces résultats pourraient être dus à des biaisméthodologiques sera également réfutée. Des effets similaires à ceux mis en évidence au sein du programme de recherche commandité par le gouvernement, au SRI et au SAIC, ont été reproduits dans de nombreux laboratoires à travers le monde. Une telle uniformité au niveau des résultats ne peut être expliquée en termes de biais ou de fraude.

La taille des effets psi semble se situer entre ce que les scientifiques travaillant dans le domaine des sciences sociales (social science) appellent un effet léger ou moyen. Cela signifie que ces effets sont suffisamment constants pour être reproduits lors d’expériences correctement réalisées, avec un nombre d’essais suffisant et sur une période suffisamment longue. Il est possible, dans ces conditions, d’obtenir des résultats statistiques démontrant la reproductibilité du psi....

    























Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.